Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Zemmour: éligible aux bobards d’or?

Dans cette note, le Salon Beige mentionnait un extrait du dernier livre de Zemmour, évoquant un plan de l'armée française pour reconquérir les banlieues, conçue avec l'aide de l'armée israélienne. Il semblerait que l'auteur prenne ses désirs pour des réalités. C'est du moins l'opinion de Stratediplo, qui nous livre une analyse plutôt piquante à ce sujet.

L'expression qui sera rapidement sur toutes les premières pages, c'est "opération Ronces".

Il est vrai qu'Eric Zemmour ne laisse pas indifférent, il ne mâche pas ses mots, il sait jouer de l'audience qu'on lui offre (bizarrement ?) facilement, et ses fidèles assurent qu'on ne l'a jamais pris en défaut d'information, jusqu'à présent. Toute occasion de diversion étant bonne à prendre, une partie de la presse, peu gênée de commenter un livre qu'elle n'a pas lu, annonce que M. Zemmour vient de révéler le plan de l'armée française pour reconquérir les terres perdues par la France en métropole. Une autre partie de la presse, qui a lu les trois lignes en question, annonce qu'il a révélé, du moins, l'existence et le nom de ce plan.

Car évidemment ce plan existe.

Il existe aussi sûrement que le fantasme de coup d'Etat militaire éventé il y a trois ans par le Lys Noir et son fidèle lecteur tombé tout petit dans les questions de démilitarisation, qui assurait que le ministère prenait l'affaire très au sérieux et qui activait ses sources bien informées. Il existe, et tous les officiers d'état-major de l'armée de terre et de la gendarmerie savent qu'un tel plan ne tient pas "dans les cartons".

La planification de l'opération Ronces a certes bénéficié, c'est M. Zemmour qui le dit, du retour d'expérience de l'armée israélienne, que le gouvernement français a certainement choisie en raison de ses résultats (comme chacun sait) décisifs, positifs et exemplaires à Gaza, et qu'un certain nombre d'officiers français ont donc été chargés de noter, analyser, conceptualiser et formaliser. Cela ne saurait évidemment suffire, et l'état-major de l'armée de terre, riche en spécialistes de la coordination multinationale de patrouilles sur axe routier dans les vallées afghanes, a dû amener ses officiers traitants, diplômés et brevetés d'état-major, à dérouler leur fameuse méthode de définition du contexte physique et humain, détermination des effets majeurs à obtenir, identification des points décisifs, choix des modes d'action etc., en vue de l'élaboration d'une conception de manœuvre, en amont de l'entrée en scène des spécialistes chargés, pour leur part, de la déclinaison spécifique en termes techniques et tactiques des composantes appuis, renseignement, mobilité, transmissions, logistique… la planification d'une telle opération n'étant pas l'affaire d'un général et de deux colonels. Comme on le lisait aujourd'hui sur certains media, l'élaboration de ce plan a nécessairement impliqué aussi les bureaux opérations des régiments d'infanterie (susceptibles d'être) concernés, à la grande joie certainement des commandants et lieutenants-colonels sortis d'école après la guerre de Bosnie et Herzégovine et instruits par des anciens de la tempête du désert irakien.

Il est vrai aussi qu'après avoir rigolé de l'emballement étatsunien à citer abondamment le colonel Galula à contresens et à contre-emploi, les officiers français d'après le Pacte de Varsovie et le service mononational à menu unique n'ont plus eu honte de consulter en librairie les réflexions du colonel Trinquier. Cela n'a pu que faciliter les études du commandement de la doctrine, chargé de rédiger les manuels d'emploi des forces et les traités d'instruction (toutes armes ou spécifiques), sachant qu'un nouveau concept d'emploi des armées françaises, ou la résurrection d'un concept oublié depuis plus de deux générations, n'est pas aussi simple à adopter et mettre en œuvre qu'un vulgaire logiciel de paye.

Donc évidemment puisque ce plan existe, on peut avouer maintenant que pratiquement tous les officiers supérieurs sont au courant.

L'année dernière, aux six scenarii (scénarios selon la terminologie gouvernementale) de recours aux moyens de la défense, définis par le Livre Blanc de 2008, a été discrètement ajouté un septième scénario. On a étudié le volume des forces utilisées à Alger en 1957, à Bab el Oued en 1962, et jusqu'à Baltimore en 2015. On a déterminé les capacités réelles de ce qui reste d'armée de terre française pour divers types de missions, dont la stabilisation d'une agglomération et la sécurisation de la population. On a étudié un enchaînement type (à titre d'exemple possible) de circonstances pouvant conduire à ce scénario, et pris en compte le rôle possible des forces de maintien de l'ordre de deuxième catégorie. On a même envisagé la proclamation (un 14 novembre, coïncidence plus que prophétie) de l'état d'urgence défini en 1955, et on a déterminé que par contre l'état de siège ne serait pas proclamé car il n'apporterait rien. On a, évidemment, tiré toutes les conclusions sur l'issue possible, en l'état actuel et surtout dans le volume actuel des moyens militaires français, en d'autres termes on a déterminé quel volume maximal de population il serait possible de sécuriser. Et oui, cette étude d'état-major a été présentée aux plus hautes autorités militaires, tout en étant accessible au public (www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septième-scénario/paperback/product-22330739.html).

Mais pour ce qui est du plan mis au point, "déjà dans les cartons" et baptisé Opération Ronces, la fuite ne peut provenir que du fameux Dugommier, qui vient d'obtenir un temps de commandement de deux ans aux Kerguelen.

Partager cet article

18 commentaires

  1. Cet article est peu clair pour ceux qui ne connaissent pas le monde de l’armée…Il fait allusion à des événements et à des personnes inconnus du français moyen lambda. Quelqu’un, parmi les initiés, aurait-il la charité de le résumer ? Pourquoi Zemmour qui est remarquablement lucide sur l’état de notre pays et pessimiste sur l’avenir de la France prendrait-il tout à coup ses désirs pour des réalités ?

  2. Le cher Zemmour a été piégé: un tel plan d’opérations RONCES est non seulement irréalisable (30% de nos meilleures unités sont “mixtes” déjà et ne pourraient intervenir dans les quartiers sensibles) et Hollandouille ne tolérerait pas qu’on étudie un tel plan.

  3. Cette opération ronces est un peu comme cette opération d’appel au peuple pour l’union des droites sans l’UPR, alors que cette formation politique a déjà 12 000 adhérents réels, et la ferme intention de quitter l’Union européenne, l’Otan et l’euro.

  4. Je ne sais si Zemmour a été manipulé, ce que je sais c’est que si on veut reconquérir les zones abandonnées à la voyoucracie musulmane il faut refaire la bataille d’Alger

  5. La “révélation” d’un plan militaire m’a paru suspecte, malgré l’admiration que j’ai pour Zorro-Zemmour. Mais depuis quand révèle-t-on un plan militaire supposé “dans les cartons”: ou ce plan existe et est sérieux, et il devait rester secret. Ou il n’existe pas OU n’est pas sérieux: à quoi bon en parler…

  6. Qui est ce “fameux Dugommier”? Un mythomane, un plaisantin?
    E. Zemmour n’a jamais fait preuve de naïveté mais plutôt de lucidité.
    Il est possible que cette hypothèse ait été étudiée en cas de guerre civile, mais il est vrai qu’avec les gouvernements très laxistes et lèche-babouches qu’on a depuis 40 ans, elle est très peu plausible.

  7. Ce qui m etonne c est cette liberté que lui laisse les médias avec tous ces micros qui lui restent ouverts; bizarre quand même . On ne donnerait jamais autant de temps de parole à un catho pour s exprimer.

  8. De toutes les façons, une telle opération sera tôt ou tard nécessaire si l’on veut reconquérir nos zones de non-droit. On a vu lors de l’arrestation de terroristes à St Denis et ailleurs, que l’on avait à faire à des gens bien équipés soutenus localement. Jean-Marie Le Pen le disait déjà il y a plus de 20 ans et je pense que certains militaires qui ne sont pas plus bêtes que les autres Français y ont déjà pensé. Que l’opération s’appelle Ronces ou tout autre nom est sans importance. Du coup, c’est cet article de Stratediplo dont je n’ai jamais entendu parler qui est débile et non l’analyse d’E. Zemmour.

  9. Si tel est le cas Zemmour aurait mieux fait de se taire afin que le plan réussisse. Comme il le dénonce, c’est bien pour faire échouer le plan. C’est bien dommage. Cela n’empêche pas que la France risque la guerre civile. C’est bien la raison pour laquelle tous les discours politiques tournent autour des sujets suivant : La République, la Laïcité, l’Etat de droit. Car “en haut lieu” , vu le chaos, on craint tous les dérapages. Il n’y a pas de projet politique d’avenir, seulement des discours de morales républicaines. Finalement, la république, c’est quoi ? Ce n’est pas un système comme la démocratie car la république en principe est démocratique comme tout autre système, même les monarchies. La “république” est le nom donné à une forme de religion laïque. La république fait le lien entre “religion laïque”(République) et l’Etat. Étrange me direz-vous. Et pourtant! Voilà pourquoi parlant de la République il y est toujours question de laïcité. Quant à une reconquête du territoire, cela s’impose de soi. Si ce n’est pas l’armée qui s’impose, ce sera un mouvement citoyens. Un général est facile à trouver, quant à un “chef” civile, tout autre chose.

  10. l’armée doit s’adapter à toutes les situations, la guérilla urbaine est une de ces possibilités!
    l’armée s’entraine pour cela!
    le vrai défi de l’armée est qu’elle est déjà infiltrée et que des militaires pourraient se retourner contre leur chef!

  11. Quel rapport entre la mixité et la non réalisation de ce projet?
    Qd a l état major il ne doit pas attendre des ordres pour reflechir mais doit anticiper les situations.
    Il est irréalisable pour ceux qui manque de volonté.

  12. Le but de l’armée étant de se préparer à tout, ce plan existe probablement, comme des milliers d’autres se basant sur des possibilités plus ou moins réalistes. C’est comme cela que cela se fait dans les armées US et russes, il n’y a pas de raisons que cela ne se fasse pas en France.
    Que Zemmour ou son informateur aient surestimé l’importance de ce plan, c’est autre chose.
    En tous cas, il ne s’appelle probablement plus “ronces”.

  13. d’accord avec Anne, c’est peu clair pour les non initiés
    mais que l’armée est des plans plus ou moins réalistes ou aboutis n’est que normal, reste la finalité sur le terrain, avec les moyens dont on dispose, pour revenir à Valere
    ce qui m’a frappé dans les intervious, c’est la relation de la bataille d’alger qui pourrait se reproduire…en France
    quelle sera alors l’attitude de l’opinion?

  14. L’article semble manier trop d’ironies dans l’ironie et du coup loupe l’effet recherché.
    Le seul point intéressant et jamais résolu, c’est pourquoi Zemmour est le seul à pouvoir s’exprimer partout dans les média, et ce depuis quasiment 10 ans ?

  15. Ne pas oublier que l’armée suisse avait réalisé un exercice avec pour ennemi fictif la France, dont l’une des régions devenue indépendante attaquait la confédération… On étudie plusieurs cas de figures même si l’on ne pense pas qu’ils se présenteront réellement.

  16. @ Damien, E. Zemmour ne “dénonce” pas le plan et il ne veut pas le “faire échouer”; en tant que journaliste, il veut informer et faire un scoop pour vendre son livre. Il se réjouit, au contraire, de ce plan “ronces” et il veut sa réussite, il est patriote.
    Quant à la véracité de ce plan et sa possibilité de réalisation, c’est une autre affaire…

  17. Je ne connaissais pas jusqu’à maintenant Stratediplo; mais s’il s’agit d’une publication sérieuse -officielle?-,pourquoi un tel intérêt (avec force détails!!!) à démontrer la fausseté d’une information? Autant laisser tomber…

  18. Rien de surprenant, “Le Forez | 9 sep 2016 07:22:40”: Éric Zemmour a la grande chance d’être juif, et parmi les réflexes pavloviens de nos élites, il y a “juif = pas touche”.
    Lorsque Zemmour a été menacé de licenciement par le Figaro en 2010, cela a suscité un tollé, qui lui a permis de garder son poste. Profitons de cette aubaine: c’est un observateur avisé qui n’a pas peur de jouer les Cassandre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services