Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Yann Barthès, le cumulard des bobards

Yann Barthès, le cumulard des bobards

Le dernier numéro de Valeurs actuelles se penche sur « La tyrannie des bien-pensants », consacré à l’émission Quotidien et illustré en couverture par une photo de son présentateur Yann Barthès. Vexé, ce dernier a décidé d’en pirater la parution en diffusant le contenu intégral sur les réseaux sociaux, la veille de sa publication. Le groupe Valmonde, éditeur de Valeurs actuelles, a décidé, face à la grave atteinte aux droits d’auteur commise par les équipes de « Quotidien », d’engager une procédure judiciaire afin de voir ces agissements sanctionnés et obtenir réparation du préjudice subi.

Cette enquête sur les dessous de Quotidien analyse ses pratiques, notamment par Ingrid Riocreux, spécialiste du langage médiatique, décrypte ses nombreuses « fake news » et dresse un portrait de son animateur et producteur emblématique. Charlotte d’Ornellas dresse une liste, non exhaustive, des intox répandues par Le Quotidien, parmi lesquelles la pseudo contre-enquête sur le quartier du Haut Du Lièvre à Nancy où a grandi Nadine Morano, devenue un quartier islamiste :

Ou encore sur le discours de Blanche Streb lors de la manifestation Marchons Enfants.

Yann Barthès est un habitué de la désinformation. C’est même à ça qu’on le reconnaît. Propos tronqués, manipulations, faux témoins…, l’animateur qui serait payé 27 millions € par an collectionne les fake news.

L’Album des Bobards, 10 ans de fake news des médias, vient d’être publié aux éditions Via Romana. Maintes fois nommé, Yann Barthès a décroché en 2014 le Bobard du 11 novembre (la manifestation anti-Hollande) où il avait emmené sur place son propre témoin (c’est plus facile à interroger) : un jeune prof d’histoire, militant socialiste, présenté comme « le héros du jour »…

En 2017, il décroche un Bobard d’or mérité pour son reportage sur la ville de Molenbeek. Deux jours après l’arrestation de Salah Abdeslam à Molenbeek, quelques mois après l’attentat de l’aéroport de Bruxelles, la Belgique reste pour les médias de propagande un havre de paix, avec ses petits problèmes du quotidien – chômage, insécurité. Que les terroristes islamistes (Medhi Nemmouche, Chérif Kouachi) y aient fomenté leurs attentats ? Un détail, même pas évoqué.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services