Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Y aura-t-il encore des chrétiens d’Orient à Noël prochain ?

La question est tristement d'actualité : 

"Il ne faut pas s’y tromper, le but certain des nouveaux dirigeants du monde arabe, de ces belles figures romantiques du Printemps du même nom, c’est la vidange du chrétien au sud et à l’est de la Méditerranée dans les plus brefs délais. Dans 20, ans il y aura toujours des pandas, des loups et des ours polaires, mais y aura-t-il des chrétiens d’Orient ?

Sauve qui peut ! Il y a cinq ans, des centaines de milliers d’Irakiens chrétiens trouvaient refuge en Syrie. Aujourd’hui, les Syriens fuient vers le Liban. Et demain, Chypre, Malte, les côtes d’Italie ?

De tout le croissant méditerranéen, les chrétiens qui le peuvent encore prennent leurs jambes à leurs cous, privant tous ces pays d’une minorité en général très cultivée, éduquée et autrefois jugée utile.

La RTS, à mille lieues de ses habitudes, livre deux courts sujets, l’un sur la fuite des coptes d’Egypte, où l’on voit la démocratie constitutionnelle au service de la pire des dictatures islamistes en gestation et où l’on apprend que Mohamed Morsi a déclaré la guerre aux chrétiens, l’autre sur le Liban, où l’on voit des salafistes promettre mille morts à tous les mécréants qui leur résisteront.

Partout ces même jeunes premiers, la barbe et le sourcil fournis, l’œil torve et chargé de colère, kalachnikov en bandoulière, le front aussi bas que les cieux qui s’abattent sur ces perles de culture qui seront toutes détruites et perdues à jamais une fois qu’il sera trop tard. Comme ces fanatiques gagneraient à venir en Europe, où on leur apprendrait que l’islam est amour, paix, tolérance, ordre et beauté, luxe, calme et volupté.

Silence on tue

Pendant que les grandes puissances de l’Occident s’apprêtent à nous rejouer, comme si de rien n’était, l’air des armes de destruction massive sur la variante chimique - armes que la Syrie n’a probablement pas et qu’elle ne serait pas assez folle pour utiliser dans un pareil contexte – les chrétiens syriens tombent comme des mouches dans une indifférence devenue presque normale dans le climat d’anti-christianisme actuel" (suite).

Rappelons que 136 parlementaires français s'engagent en faveur des chrétiens d'Orient.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Retour aux catacombes !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.