Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / Pro-vie

Veillée pour la vie naissante : Y a t-il un évêque dans ce diocèse?

Le communiqué du diocèse de Saint-Claude sur la demande de veillée du Saint-Père m'oblige à poser la question tant il est odieux de relativisme et insultant pour l'autorité du Pape. Voilà qui rappelle les pires heures de l'histoire de l'Eglise qui est en France, dont on pouvait penser qu'elles avaient pris fin avec l'extinction annoncée de l'idéologie de mai 68. Analyse de ce morceau de subversion d'un diocèse bien gris :

"Le 14 novembre dernier [Faux, le 14 juin. NDL], Benoit XVI a encouragé [Faux, demandé. NDL] l’organisation d’une veillée de prière « pour la vie naissante » dans les paroisses du monde entier, à l'occasion de l'entrée dans le temps de l'Avent, temps liturgique de préparation à la célébration de la Nativité.
Il s'agit d'« invoquer la protection divine sur tout être humain appelé à l'existence ».

Il a recommandé aux «paroisses, communautés religieuses, associations et mouvements » d'organiser de telles veillées.

« Le temps de préparation à Noël est un moment propice, a ajouté le pape, pour invoquer la protection divine sur tout être humain appelé à l'existence, aussi comme une action de grâce rendue à Dieu pour le don de la vie reçu de nos parents ».

[Voilà ce que veut le Pape, on va vous expliquer pourquoi on ne fera pas. NDL] Traditionnellement, le 1er dimanche de l’Avent est, dans notre diocèse, le « Dimanche du Jumelage » ainsi que le jour de distribution de l’Evangile de la nouvelle année liturgique. [Pas de chance pour le Pape qui se heurte à nos traditions d'il y a dix ans. NDL]

Aussi, afin de ne pas multiplier les propositions le même jour [Belle excuse! NDL]- ce qui amènerait à ne pas pouvoir donner à chaque proposition toute son importance [Va t-on obéir et de notre petit programme faire table rase ? NDL]- le Conseil Episcopal [Pas l'évêque, pensez donc, ça fait trop autoritaire sans doute… NDL] pense préférable de laisser libre choix [comprendre : demande de ne pas obéir au Pape. NDL] à chaque secteur [pas à l'évêque surtout, comme le voulait le Pape. NDL]d’organiser cette veillée de prière à une date qui lui convient durant le temps de l’Avent [Surtout pas à la date fixée par le Pape lui-même et donc surtout pas en communion de temps avec toute l'Eglise. NDL]. Libre choix aussi à chaque monastère, communauté et mouvement de faire des propositions localement [Localement, comprenez pas au niveau de l'évêché. Notre boulot vis-à-vis du Pape s'arrête avec ce communiqué. NDL].

Nous mettrons en ligne, les jours, heures et lieux des différentes veillées de prière proposées dans notre diocèse dès qu’ils nous seront communiqués [Chacun fait ce qu'il veut, nous on communique. NDL].

N’hésitez pas aussi à vous renseigner auprès de votre paroisse".

Partager cet article

23 commentaires

  1. Oui c’est marrant ces :
    « le Dimanche du Jumelage”
    “le jour de distribution de l’Evangile”
    etc….
    Par exemple chez nous, il y a aussi(idem la Tradition a changé depuis une dizaine d’années !):
    “le dimanche de la fête des peuples” (au lieu de l’Epiphanie)
    …Tiens ce serait bien si, tous , on recensait, dans nos diocèses, ces “nouveaux dimanches” d’une “nouvelle église-qui-est-en france”…
    Qu’en pensez-vous ?

  2. Mgr Legrez, hormis le fait qu’il avait signé le message de défiance vis-à-vis du motu proprio adressé au Pape, est plutôt un soutien du Vatican. Sans chercher à l’excuser, le diocèse du Jura est en piteux état, à l’image du diocèse d’Évreux. Beaucoup de travail à faire donc.

  3. Je ne suis pas surpris par ce communiqué. Le diocèse de Saint-Claude est l’un des plus sinistré de France. L’idéologie de Mai 68 est très loin d’y être encore liquidée. Il reste encore un long chemin à parcourir pour se débarrasser de ces laïcs viscéralement anti-romains et qui ont pris les commandes du diocèse (20 ou 30 ans je pense). La seule chose à faire pour l’instant, c’est la prière.

  4. Connaissant Mgr Legrez, il est impossible que cela vienne de lui, mais bien plutôt d’un diocèse archi-moribon dont il a la TRES lourde tâche de s’occuper ! Soutenez le par la prière !

  5. Ils prennent vraiment leurs ouailles pour des cons !
    Tout d’abord ce n’est pas le même jour, c’est la veille.
    Ensuite, en quoi cela empêche-t-il de lier leurs traditions (normalement les traditions c’est pas bon : ça fait tourné vers le passé, naphtaline, aigri, replié sur soi… Tenez, lisez donc ceci : c’est très frais et plein d’humour http://www.nystagmus.me/ ), de lier leur tradition donc avec la demande du Saint Père ? ça donne une bonne tonalité au jumelage : prier ensemble pour la vie naissante. Ou avec la distribution de l’Evangile de l’année ? “Mes biens chers frères, ouvrez l’évangile que l’on vient de vous donner, et écoutons ce que le bon Dieu nous dit sur le respect des plus petits qui sont les siens”.
    Il y avait donc, en somme, Ô mon Dieu, bien des façons…

  6. Celui que j’ai adressé ne doit pas plaire !
    Tant pis !

  7. @ Lahire – Attention de ne pas faire trop facilement de l’ironie ou de la dérision même si sur le fond vous avez raison. Plaignons plutôt les fidèles qui ne peuvent pas forcément avancer au pas qui leur conviendrait. Il n’y a souvent pas que l’évêque qui soit en cause ; une partie du clergé et de certains fidèles restés dans la mouvance soixante-huitarde ont une inertie telle qu’il est impossible de bouger quoi que ce soit. Pour l’avoir expérimenté dans un autre département je sais la souffrance que cela représente pour tout ceux qui voudraient vivre leur foi en communion pleine et entière avec l’Eglise !
    Prier pour ce diocèse et tous ses fidèles, c’est ce que nous avons de mieux à faire.

  8. Curieusement, dans l'”agenda du diocèse de Jura”, au 27 novembre, il n’est pas question de ces évènements majeurs que sont le dimanche du jumelage, ou la distribution de l’évangile.
    Mais peut-être s’agit-il de célébrations aussi universellement connues dans le Jura que la Sainte Anne chez les bretons ?

  9. Monseigneur Legrez méprise les tradis, il l’a bien montré quand il était à Marseille.
    Il a bien peu de courage.Prions pour lui!

  10. Merci de ton communiqué, camarade évêque, on va discuter de ton communiqué dans nos comités paroissiaux et soumettre ta proposition au vote des fidèles. Nous ferons remonter les résultats par le camarade reponsable du doyenné. On se retrouve au piquet de grève devant la raffinerie pour l’intervention dont tu nous avais parlé lors de la dernière assemblée générale du diocèse et qui aura pour thème, comme nous te l’avons demandé suite à la motion du conseil presbyteral: “Jesus Christ, une réponse révolutionnaire à la mondialisation”.

  11. Je suis absolument d’accord sur la lourdeur “administrato-soviétoïde” de l’entourage de certains prélats et clercs et du peu d’allant de ceux qui devraient diriger diocèse et paroisse, c’est à dire bien les évêques et prêtres et par les laïcs qui ont pris le pouvoir et qui s’y accrochent. Il y a aussi un esprit assez peu favorable à Rome et au Pape qui est soit disant conservateur et qui ne peut être que l’allié des “méchants tradis” qui ne peuvent être que d’extrêmes droits. II y a aussi un refus de s’engager et de dire que ce n’est pas parce que quelque chose est légal (avortement notamment) que c’est catholique (Le fait que les subventions pour l’entretien des églises dépendent des municipalités explique-t-il un certain politiquement correct qui n’aide pas à guider les fidèles…
    Bref même dans les diocèses où non sans mal a pu être arraché une “petite” veillée et faire passer in extrémiste du gris cendre au rosâtre le département sur la carte, cela ne veut pas dire que c’est annoncé en gros sur le site du diocèse ou de la paroisse. Peut-être que ce dimanche, il y aura un peu de pub via la messe!
    En tout cas ce que fait le salon beige est super et indispensable UN TRES GRAND MERCI. Il faut continuer pour stimuler les dynamismes, secouer les “mous” qui ont besoin de cela pour se révéler, et faire basculer un peu, un peu et encore un peu la balance, pour qu’on arrive à inverser la tendance de ces 40 dernières années. On tient le bon bout…ON EST TOUS DERRIERE BENOIT XVI QUI NOUS ENTRAÎNE VRAIMENT A RELEVER LA TETE. QUEL GRAND PAPE – COMME LE SAINT ESPRIT A BIEN INSPIRER LE CONCLAVE.

  12. cela rejoint ce que me disait un ami, dans son Eglise, pas de Veillee de Prieres.. un concert est organise depuis plusieurs semaines..
    je pose une question.. quand notre ami nous demande un service, ne sommes-nous pas prets a annuler toutes nos rejouissances, toutes nos obligations, pour lui venir en aide ??
    ou est la Priorite ?? JESUS ou un concert ?? des vies naissantes a defendre serieusement ou se payer une bonne soiree entre amis ??
    j’avais demande au site de l’Eglise ‘en’ France… (lisez la difference.. des Cathos perdus dans une France apostasiee, et non pas l’Eglise de France, fille ainee de l’Eglise, Eglise de tous les Francais), ou lire la liste des veillees de Prieres sur leur site.. je n’ai pas obtenu de reponse ; question sans importance surement ; merci a leur Service communication.
    Combien nous devons Prier !!
    je ne pense pas qu’il s’agisse de guerre contre les Tradis. C’est une question de desobeissance au Vicaire du Christ, une insulte au Saint Nom de JESUS.
    cela signifie aussi que certains pretres et eveques ne se sentent pas concernes par le Droit a la Vie !

  13. à la suite de “beatnik”, je suis allée sur le site de l’église catholique… on y trouve un article édifiant particulièrement dans sa deuxième partie, consacrée au Havre :
    ” Accueil > Actualités et événements > Actualités >
    Vie chrétienne – 18 novembre 2010
    Veillée de prière pour la vie naissante
    revenir au sommaire
    par Stéphane Laforge
    Le pape Benoît XVI célébrera une veillée solennelle pour la vie naissante en même temps que les premières vêpres du premier dimanche de l’Avent, le 27 novembre 2010 à Rome. Partout dans le monde, et notamment en France, les catholiques vivront des célébrations analogues. Parmi eux, les diocèses de Rennes et du Havre.
    Rendre grâce à Dieu pour le don et la beauté de la vie. Telle sera la volonté des catholiques du monde entier qui prendront part dans leur diocèse à la veillée solennelle pour la vie naissante en communion avec le pape Benoît XVI, le 27 novembre, premier dimanche de l’avent. « Nous sommes appelés plus que jamais à être « le peuple de la vie » (Jean-Paul II, Evangelium Vitae, 79) par nos prières et notre engagement », ont rappelé, dans une lettre adressée aux Présidents de Conférence épiscopale, le cardinal Antonio Canizares Llovera, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, et le cardinal Ennio Antonelli, président du Conseil pontifical pour la famille.
    En France, alors que les lois de bioéthique doivent être prochainement finalisées, l’invitation du pape a été entendue. Les diocèses se préparent à l’événement coordonné par les pastorales familiales et de la santé. « Nous souhaitons donner à cette veillée une tonalité très positive, tournée vers l’espérance, confie Jean Matos, chargé de mission au diocèse de Rennes. Il nous faut comprendre ce cadeau qu’est la vie pour en prendre soin. Nous voudrions aussi que chacun saisisse qu’il est concerné et que le sujet n’est pas une affaire de spécialiste. » En Bretagne, la veillée sera marquée, entre autres, par le témoignage de personnes confrontées aux différentes étapes de la vie (naissance, handicap, etc.) et par une prière d’intercession pour les personnes concernées (malades, politiques, soignants, chercheurs…). Elle aura lieu en présence de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes.
    Evêque placé à la tête d’une province ecclésiastique.Les cardinaux sont les premiers collaborateurs du pape Peuple chrétien confié à un évêque.Confiance dans les promesses du Christ.Bienveillance de Dieu pour les hommes.Signe visible de la présence et de l’action de Dieu.
    Un regard positif sur la vie
    Le diocèse du Havre a, pour sa part, travaillé cette veillée à partir de la lettre encyclique de Jean-Paul II Evangelium Vitae. « Nous n’avons pas voulu nous focaliser sur l’actualité et la dimension de la vie naissante, mais plutôt replacer cette veillée dans un contexte plus général de l’accueil et du respect de la vie de tous les âges, indique Dominique Charpentier, coresponsable de la pastorale familiale. Lors de la prière universelle, nous reprendrons différentes pistes du texte de Jean-Paul II : intentions de prière liées à la misère, à la venue de la mort dans la vie des hommes, à l’intégrité de la personne humaine, etc. » Mgr Michel Guyard, évêque du Havre, y participera.
    Le 27 novembre, les catholiques français chercheront ainsi à témoigner, comme partout dans le monde, d’un regard positif sur la vie.”
    aussi, je me suis permise de le commenter, de m’étonner de ce choix etc… et de demander aussi, où trouver une carte…. je n’attends aucune réponse.
    c’est quoi, “un regard positif sur la vie”? un langage pour les tièdes?
    Enfin, je me rapproche “d’Emma”….ne lapidons pas les évêques qui ne font rien d’après la carte, mais prions pour eux et pour tous les paroissiens qui subissent les agissements idéologiques des progressistes résistants.
    Merci à votre blog de relayer aussi bien l’information.

  14. Mgr LEGRES, n’est pas forcément cet évêque caricatural de gauche révolutionnaire ou je ne sais quelle niaiserie de ce genre, il est simplement un piteux évêque conciliaire pris dans les pièges de cette démocratie demi teinte de ce funeste consile, assisté de bonnes dames en bigoudis aux cheveux bleus, et de bons autochtones retraités qui se prennent pour des cardinaux!! Ainsi va l’Eglise Conciliaire de France…..

  15. C’est possible Beatnik qu’il ne s’agisse pas d’une guerre aux tradis. Mais peut-être sans jeter la pierre à ceux qui ne le sont pas, le combat pour la vie a été mené beaucoup plus et dès le départ par les “tradis”. Et je ne suis pas sûr que la non obéissance spontanée aux demandes du Pape ne soit pas un curieux mélange de rejet de l’enseignement de l’Église et des catholiques qui n’ont pas voulu suivre (et l’on fait savoir avec beaucoup de conviction) la vague soixante-huitarde et la “théologie de la libération” avec sa version”soft” mais aussi combien insidieuse en Europe par comparaison à la malheureuse Amérique latine. Version insidieuse qui a fait que de nombreux catholiques de bonne volonté se sont trouvés englués dans un système qui les a éloignés sans qu’ils s’en rendent compte des valeurs non négociables de l’église et les a fait rentrer dans un relativisme aux conséquences terribles.
    Je me rappelle jeune avoir entendu le Dr Dor qui a fait un travail exceptionnel pour alerter contre l’avortement, être traité de fou, d’intégriste tradi, alors qu’il ne faisait que dire haut et fort ce que nous aurions tous du dire en tant que catholiques. Il était traité de vieux fou par des médecins aussi “catholiques” et braves personnes par ailleurs, qui auraient du à priori le suivre mais qui devaient sans route être freinés par l’image des femmes mortes en couche, des enfants élevés dans la misère, tout ce qu’ils avaient connus, au lieu de dire, les 30 glorieuses vont permettre de créer des maisons d’accueil, de faciliter l’adoption, etc (quand l’homme veut vraiment il trouve des solutions). Alors pour les jeunes de 20 ans et à qui les plus anciens et les plus médiatiques ont clamé sur tous les tons que la pilule, le stérilet, voir l’avortement thérapeutique, c’était désormais la normalité tandis que les mères elles-mêmes qui avaient eu l’angoisse de la grossesse non désirée, emmenaient leurs filles chez le médecin pour obtenir une ordonnance, et cela même dans des familles catholiques de “la normalité”. Ces familles catholique de “la normalité” n’entendaient pas trop non plus à la messe, la nécessité de préserver la vie, la nécessité de la confession réparatrice d’un faux pas de jeunesse permettant de repartir de bon pied fasse à sa sexualité/chasteté et au respect de la vie.
    Il ne s’agit pas de jeter la pierre, et nous avons été et sommes sans doute tous à la fois “victime et bourreau” dans cette affaire de protection de la vie. Mais il s’agit derrière notre Pape de repartir d’un bon pied dans le bon chemin. Maintenant heureusement les choses bougent un petit peu, et l’on peut espérer qu’un jour nous aurons aussi de très nombreux députés pro-vie comme c’est le cas aux Etats Unis depuis peu.
    Je suis peut-être un peu “rude” dans mes mots, mais j’essaie de raisonner pour mettre les choses à plat et repartir sur de bonnes bases. Le problème c’est qu’il est particulièrement difficile de lutter contre les croyances idéologiques car elles ne reposent pas sur la raison (ce qui n’est pas bien sûr le cas du catholicisme bien sûr qui permet d’une façon unique au monde de lier foi et raison pour le bien de tous les hommes)

  16. Le salon beige fait un excellent travail mais honnêtement ce genre d’article ne l’honore pas.
    [Vous noterez que l’évêque n’a pas été attaqué. Cet article met en avant le fait que le conseil en question a publié un papier qu idénature l’autorité de l’évêque. On est donc en droit de se demander s’il y a un évêque. Un electrochoc salutaire pour un bon coup de ménage dans ces conseils?
    JL]
    C’est aller chercher des poux dans la tête d’un évêque qui a une mission difficile sur un dicoèse dans un état piteux.
    Ce n’est certes pas une excuse, mais en tout cas je ne crois pas que Mgr Legrez puisse être considéré comme un opposant au Vatican.
    Enfin les commentaires qui suivent sur l’Eglise conciliaire pouvaient passer il y a 30 ans, maintenant la situation n’est plus la même. Aujourd’hui l’Eglise conciliaire c’est aussi Mgr Rey ou Mgr Barbarin, la FSSP, la communauté St Martin…

  17. c’est incroyable de vous lire… Vous n’imaginez pas ce qu’affronte dans ses paroisses Monseigneur Legrez tous les jours, vous n’imaginez pas le travail qu’il a fait en 5 ans, et vous vous trompez radicalement quand vous le traitez de tous les noms “piteux évêque conciliaire”, de “désobéissance” au Pape, “peu courageux”…. quel honte. Je suis “tradi” et Monseigneur Legrez est mon père spi depuis 17 ans, ce qui ne m’a pas empêché de vivre une autre liturgie à une époque ou de mettre mes enfants dans du hors contrat tradi.
    Priez donc pour ces bons évêques qu’on a caser dans des diocèse miteux a reconstruire au lieu de les dénigrer. Ils sont là parfois parce qu’ils ont les épaules pour endurer beaucoup y compris le mépris de leurs frères.
    Et je vous assure, ce n’est pas l’évêque qui tient l’agenda et rédige toutes les communiqués, surtout après des décennies de laïques tenant la place.
    Enfin, si vous voulez casser du sucre, voyez donc la souffrance des gens et des catholiques du Jura envahis par les Turques. Là, il y a un vrai problème dont personne ne parle.

  18. J’ai bien connu Mgr Legrez aux temps où il était à Marseille. Quelle douleur pour lui s’il lisait ces lignes ! Mgr Legrez est un saint homme d’une foi limpide et lumineuse. Il a été mon père spirituel et j’en ai gardé un souvenir inoubliable. Rien de plus faux que d’affirmer qu’il ne soutient pas ce combat pour la vie naissante. Si l’on doit déplorer une chose, c’est qu’il soit l’otage de ses soviets et que sa marge d’action soit maintenant si réduite qu’il ne puisse agir en toute liberté. Attendons de le voir dans un autre diocèse où il ne risquera pas de nous surprendre très positivement. Mgr, si jamais vous me lisez, je prie pour vous !
    Bien cordialement

  19. […]
    [Merci de cette bonne partie d’humour! J’ai beaucoup ri. Quelle auto-dérision vous vous êtes imposé en écrivant cela!
    Ne soyez cependant pas aussi sévère avec vous-même.
    Lahire]

  20. Je souscris totalement à la fin du post d’Anne. Il faut faire un tour à St Claude pour comprendre le choc culturel.

  21. @ Aristote : contrairement à vous, j’espère que Mgr Legrez n’ira pas dans un autre diocèse. Dieu a besoin de lui dans le Jura, tout comme un certain nombre de prêtres et de laïcs qui ont besoin du soutien d’un évêque fort, mais aussi d’une grande finesse et de beaucoup de tact, qualités nécessaires pour redresser le diocèse sinistré du Jura. Bon courage Monseigneur, avec mon soutien et ma prière.

  22. Merci à ceux qui prennent la défense de Mgr Legrez. Je n’aime pas bien qu’on attaque un évêque sans raison sérieuse, et pour cela, il faut non seulement que le sujet soit grave (c’est le cas), mais aussi que l’on soit sûr qu’il a les mains entièrement libres. Je ne connais Mgr Legrez et son diocèse que par ouïe-dire;Mgr Legrez a été il y plusieurs année curé de ma paroisse, où il laissé un bon souvenir, et de son diocèse, j’ai entendu bien du mal (de gens qui y vivaient, et c’était dur, vraiment!
    Et, dite moi, MM.les tradis, s’opposer si violemment à un concile, c’est un peu vouloir construire sa foi hors de l’Église, ça a un côté très protestant, non?
    En tout cas, moi, qui ne prétends pas encore être arrivée à la sainteté, je m’applique à respecter le pape et les évêques, je les aime et prie pour eux… plutôt que de les critiquer (du reste, il y en a beaucoup aujourd’hui) qui font ce qu’il peuvent dans des diocèses difficiles. C’est une façon d’aimer l’Église! J’aime le pape, mon évêque (pas toujours épargné par ce blog, ou plutôt par les commentateurs) et mon curé: je ne suis pas une petite brebis dénaturée!

  23. Je coupe les commentaires.
    En effet, mon post est clair : je démonte avec une ironie froide – qui parfois passe mal,j’en conviens – le fait que le conseil épiscopal s’est substitué à l’évêque. D’où ma question dans le titre et les références nombreuses à l’insoumission apparente (et confirmée par tant de commentaires) et à une idéologie anti-autorité.
    Je le fais parce que justement je reconnais l’autorité de l’évêque et j’entends qu’elle soit respectée!
    Plusieurs lecteurs s’épanchent jusqu’à “pleurer” (sic) sur les attaques contre l’évêque qu’ils croient percevoir dans mes lignes. Qu’ils sèchent leurs larmes et soient rassurés… Ils peuvent dès demain se lever, aller voir leur curé (c’est samedi!) et organiser une veillée de prière dans ce diocèse de Saint-Claude pour aider leur évêque au plus près comme en a besoin tout bon père.
    Lahire

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services