Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : François

Vultum Dei Quaerere

Le pape François a signé le 29 juin une Constitution apostolique sur la vie contemplative féminine intitulée Vultum Dei Quaerere (La recherche du visage de Dieu). Dans ce texte de 40 pages, le pape demande :

"Art.3 §1. Chaque monastère prendra soin avec une attention particulière, par des structures adéquates, de préciser dans l’élaboration du projet de vie communautaire, la formation permanente, qui est comme l’humus de chaque étape de la formation depuis la formation initiale.

§2. Pour assurer une formation permanente adéquate, les fédérations favoriseront la collaboration entre les monastères par l’échange de matériel pour la formation et en utilisant les moyens de communication digitale, sauvegardant toujours le discernement nécessaire.

§3. Outre le soin apporté au choix des personnes, appelées comme formatrices à accompagner les candidates sur le chemin de la croissance personnelle, les monastères et les fédérations renforceront la formation des formatrices et de leurs collaboratrices.

§ 4. Les sœurs appelées à assurer le service délicat de la formation peuvent, servatis de iure servandis, suivre des cours spécifiques de formation, même hors de leur monastère, maintenant un climat adéquat et cohérent avec les exigences de leur charisme propre. La Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique prescrira des normes particulières à ce sujet.

§ 5. Les monastères prêteront une attention spéciale au discernement spirituel et vocationnel, assurant aux candidates un accompagnement personnalisé et favorisant des itinéraires de formation appropriés, ayant toujours présent le fait que beaucoup de temps doit être réservé à la formation initiale.

§ 6. Même si les constitutions des communautés internationales et multiculturelles manifestent l’universalité du charisme, on doit absolument éviter le recrutement de candidates venant d’autres pays dans le seul but de préserver la survie du monastère. Des critères seront établis pour en assurer l’application.

§7. Pour assurer une formation de qualité, selon les circonstances, on favorisera des maisons de formation initiale communes à plusieurs monastères.

Art.4 §1. Sachant que la prière est le cœur de la vie contemplative, chaque monastère vérifiera le rythme de chacune des jour- nées pour déterminer si le Seigneur en est bien le centre.

§ 2. On évaluera les célébrations communautaires en se demandant si elles sont vraiment une rencontre vivante avec le Seigneur.

Art. 5 § 1. Etant donné l’importance de la lectio divina, chaque monastère établira les temps et les modalités les plus appropriés pour cette exigence de lecture/écoute, ruminatio, prière, contemplation et partage de l’Ecriture Sainte.

§2. Considérant que le partage de l’expérience transformante de la Parole avec les prêtres, les diacres, les autres consacrés et les laïcs est l’expression d’une vraie communion ecclésiale, chaque monastère précisera les modalités de ce rayonnement spirituel ad extra.

Art.6 §1. Chaque monastère dans l’élaboration de son projet communautaire et fraternel, outre la préparation soignée des célébrations eucharistiques, prévoira des temps opportuns d’adoration eucharistique, offrant la possibilité aux fidèles de l’Eglise locale d’y participer.

§2. On choisira avec soin les aumôniers, les confesseurs et les directeurs spirituels, considérant la spécificité du charisme propre et les exigences de la vie fraternelle en communauté.

Art.7 §1. Celles qui sont appelées à exercer le ministère de l’autorité, outre le soin de leur propre formation, seront guidées par un réel esprit de fraternité et de service, pour favoriser un climat joyeux de liberté et de responsabilité, de façon à promouvoir le discernement personnel et communautaire et la communication dans la vérité de ce qui se fait, se pense et se dit.

§ 2. Le projet communautaire accueillera volontiers et encouragera l’échange des dons humains et spirituels de chaque sœur, pour l’enrichissement réciproque et le progrès de la fraternité."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services