Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Vous vous posiez des questions sur les conditions du sauvetage miraculeux d’un enfant par Mamoudou Gassama ? André Bercoff aussi. Et il a raison

Vous vous posiez des questions sur les conditions du sauvetage miraculeux d’un enfant par Mamoudou Gassama ? André Bercoff aussi. Et il a raison

Le 4 juin 2019, André Bercoff a consacré sur Sud-Radio une émission au sauvetage le 26 mai 2018 d’un enfant suspendu à un balcon de 5èmeétage par M.Gassama. L’angle d’étude est à la fois précis et essentiel : comment expliquer que cet enfant ait pu se retrouver dans cette situation ?

Le déclencheur de l’émission avait été un article scientifique, publié par un physicien d’une université à la Nouvelle-Orléans, V.G.Rousseau, le 2 août 2018 (https://arxiv.org/pdf/1807.05502.pdf) :The Mamoudou Gassama Affair.  La conclusion du scientifique est simple :

« It was reported in worldwide news that the child rescued by Mamoudou Gassama fell from one or more stories[1–5]. However, in this paper, it is shown that this scenario is impossible. This raises the question about determining how the child actually ended up hanging on the railing of the 4th balcony, where supposedly nobody else was present, while he lives on the 6th floor, where it was reported by his father that he was left alone. Given these facts, it is hard to avoid the idea that the rescue of the child could have been staged. It should also be noted that one could have arrived to the same conclusion (namely the scenario being impossible) without any calculations, just by using common sense”.

Traduction approchée :

“Il a été écrit que l’enfant sauvé était tombé d’un ou plusieurs étages. Cet article démontre que ce scénario est impossible. Et se posent alors des questions pour comprendre comment l’enfant a fini suspendu au balcon d’un appartement où il n’y avait paraît-il personne, en venant de son appartement où il avait été laissé seul par son père. Il est difficile de ne pas imaginer que le sauvetage a été mis en scène. Et en réalité, pas besoin de démonstration scientifique : le bon sens seul suffit déjà à comprendre que le scénario présenté est impossible ».

L’émission de radio, qui rassemblait d’autres scientifiques et des juristes, accumulait les questions :

  • Une chute de 2,50 m de haut d’un enfant de 20 kilos (3ans et demi) amène son poids à 120 kilos. Impossible à arrêter pour cet enfant. C’est déjà très difficilement imaginable pour un adulte non entraîné.
  • La simulation physique est en plus calculée sur une longueur de freinage de 50 cm, qui excède la longueur des bras de l’enfant.
  • Il faut aussi conserver à l’esprit la largeur des paumes d’un enfant de 3ans et demi par rapport à celle de la rambarde du balcon.
  • Comment expliquer que l’enfant a réussi à garder ses tongues au pied ?
  • Comment expliquer que l’enfant n’ait pas eu d’ecchymose ?
  • Comment expliquer que l’enfant ait pu enjamber la rambarde de son balcon, sur lequel n’ont été retrouvés ni tabouret ni escabeau ?
  • Comment expliquer ensuite, alors que la justice est si prompte à multiplier les instructions, qu’aucune information judiciaire n’ait été ouverte ?
  • Comment expliquer qu’aucune expertise n’ait été demandée ? Parce que, quand même, comme le disait l’une des scientifiques interrogée, s’il est impossible pour l’enfant d’être arrivé en tombant d’un étage supérieur, qui l’avait mis là ?
  • Comment expliquer que la DDASS n’ait pas été immédiatement mobilisée, comme souvent ?

Le règne macronien étant, comme vous le savez, celui de la plus grande transparence, vous pouvez circuler braves gens : vous n’aurez aucune réponse.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services