Vos messages remis au Pape

Lu sur e-deo :
"Mercredi 22 avril 2009, le Président d’Unitas Pierre-Marie de Berny a pu s’entretenir avec le Saint-Père à l’issue de l’audience générale.

Pierre-Marie de Berny a pu lui remettre un livret contenant des messages de soutien publiés sur le site “Benoît j’ai confiance en toi !” en présentant l’action entreprise pour fédérer les catholiques de France derrière le Pape.

Le Saint Père lui a alors répondu en français que c’était « une bonne chose »."

Lahire

5 réflexions au sujet de « Vos messages remis au Pape »

  1. Cerf D

    Comment le président d’Unitas a-t-il pu s’entretenir avec le Saint Père le mercredi 26 avril 2009 alors que :
    1. Nous ne sommes que le 23 avril 2009,
    2. Le 26 avril tombera DIMANCHE prochain ?
    [Juste remarque : cela s’est passé hier, le 22 avril. Merci! Lahire]

  2. tenaille

    Y -t-il une raison de ne plus avoir de temps à autre une photographie d’actualité, sur laquelle vos lecteurs adaptaient une légende humoristique… c’étaient un bon moment !
    [Les grands esprits se rencontrent… nous sommes en train d’en chercher, mais si vous voulez en proposer, n’hésitez pas! Lahire]

  3. pm

    Y aurait-il une concurence déloyale (entre cathos, c’est pas joli, joli) à qui veut se faire bien voir ?
    Ou tromper pour réussir un scoop ?
    Pourquoi ne pas faire front commun, il n’y a pas trente six façons de soutenir le Pape !
    Et quand seront donnés les autres signatures ?
    Tout cela semble du “pipeau” non ?

  4. Soutenons le Pape

    Bonjour !
    J’aimerais rectifier 2-3 petites choses.
    P-M de Berny n’a pas été voir le Saint Père au nom d’Unitas. En réalité, des membres de la plupart des groupes de soutien étaient présents. Un book de photos avait été réalisé par Frigide Barjot pour présenter toutes les actions de soutien réalisées en France depuis plusieurs semaines.
    Les carabinieri n’ont laissé passer qu’une seule personne (P-M de Berny) pour remettre ce book au Saint Père, qui s’est ensuite tourné vers tous les pélerins français présents pour dire : “C’est une très bonne chose”.
    Un petit recadrage… mais qui a son importance.

Laisser un commentaire