Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Vénissieux, emprise communiste

Un campement illégal s’installe sur un terrain privé sis sur la commune de Vénissieux. Le préfet donne l’ordre d’expulsion. La loi s’applique et c’est heureux.
Mais voilà, le député-maire communiste, André Guérin, s’y oppose au prétexte que "si le droit à la propriété privée doit être protégé, il ne peut
s’agir de la faire au mépris de la dignité due à tout être humain,
quelle que soit son origine
".
Pour donner un aspect humain à sa démarche, il rappelle qu’un enfant de trois ans a été grièvement blessé dans ce campement. Si ce terrain est dangereux, raison de plus pour en éloigner les squatteurs…
L’idéologie communiste dans toute sa splendeur contre la propriété privée et l’exécution des lois du pays : voilà l’oeuvre d’un élu garant du respect de la législation et des biens ses administrés.

Si le maire a réellement autant d’attention, il lui reste la possibilité de les héberger chez lui ou chez des camarades. Sauf si l’idéologie n’est applicable qu’aux autres…

Lahire

Partager cet article

2 commentaires

  1. En même tempsles habitants de Vénissieux qui sont assez attardés pour élire un maire communiste n’ont que ce qu’ils méritent…

  2. Woland m’a ôté les mots de la bouche … 😉
    De toute façon, qu’attendre de mieux dans un pays qui a voté Chirac à 82% ?

Publier une réponse