Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / L'Eglise : François

Visite de Hollande : remise de la supplique adressée au Pape François

Communiqué des initiateurs de la supplique adressée au Pape François :

"Lors de la conférence de presse de François Hollande du 14 janvier dernier, Madame Caroline Pigozzi, journaliste à Paris Match, a interrogé François Hollande sur le sens de sa prochaine visite au Vatican. François Hollande a alors indiqué : «Il se trouve qu'il y a un nouveau pape, le pape François et qu'il peut être utile sur plusieurs sujets et je veux m'en entretenir avec lui. (…) Grande autorité morale, il peut être précieux". Il précise: «Je viens en tant que chef d'Etat».

Dès avant cette intervention à 14 heures, de jeunes laïcs catholiques, considérant que leur démarche pouvait elle aussi être « utile » et « précieuse », avaient choisi d’adresser en tout humilité une supplique  au Pape afin de lui demander de faire "officiellement état" à François Hollande "du profond malaise et de l'inquiétude grandissante de nombreux catholiques de France face à la promotion par son gouvernement d'atteintes majeures aux droits fondamentaux de la personne humaine (Loi Taubira, PMA-GPA, recherches sur l'embryon humain, euthanasie, Gender, etc.) et face aux attaques dont ils sont l'objet quotidiennement (campagne médiatique de dénigrement, profanations d'églises, etc.)". 

Cette supplique a pris la forme d’une lettre ouverte mise en ligne sur le site Citizen GO, qui reçoit un accueil très favorable sur les réseaux sociaux, avec plus de 20 000 signatures recueillies en 24h. Cette démarche était manifestement attendue par une partie des français.

Ces catholiques remarquent que lors de ses vœux à la Presse, le Président de la République a finalement condamné les profanations des Femen au sein de l'Eglise de la Madeleine. Cette condamnation de circonstance, bien tardive et isolée, ne fait pas oublier à beaucoup de catholiques français la longue liste des attaques commises à leur encontre et à l’encontre de leur foi et de leurs églises, depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande et qui atteignent aujourd’hui un point culminant. 

Les signataires de cette lettre ouverte s’en remettent au Pape François pour rappeler à François Hollande que les catholiques ne font que défendre les droits fondamentaux de la personne humaine et ne devraient pas être discriminés pour cette raison, quand bien même leur parole contredirait l’action gouvernementale.

La semaine prochaine, et avant la visite de François Hollande au Vatican, cette lettre ouverte sera remise personnellement par leurs rédacteurs à Monseigneur Luigi Ventura, Nonce apostolique à Paris, afin qu'il puisse la transmettre au Pape.

Les promoteurs de cette initiative spontanée et indépendante espèrent pouvoir recueillir plus de 100.000 signatures avant le 24 janvier prochain."

Partager cet article