Violences policières contre des enfants : Manuel Valls responsable

Hervé Mariton révèle qu’au dîner du CRIF  le ministre de l’Intérieur lui a lancé :

« Vous n’avez qu'à manifester entre Corbeil et Evry, l’Étoile vous ne l’aurez pas ! C’est moi qui décide ! »

Le député UMP de la Drôme a déclaré aux Nouvelles de France « ne pas avoir compris » la réaction des forces de l’ordre qui ont gazé des enfants et des familles.

Jean-François Copé a déclaré :

"Je ne cesse de rencontrer des familles ici qui ont reçu des gaz
lacrymogène sur le visage
. C’est inqualifiable et je demande que, sur
cette question, le Président de la République et le chef du Gouvernement
rendent des comptes aux Français 
»

Philippe Meunier, député UMP du Rhône, demande des comptes au gouvernement :

« j’ai moi-même senti le gaz lacrymogène et je pense que le préfet de police et le ministre de l’Intérieur sont responsables ». « Tout cela va se régler mardi dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale ».

Christine Boutin réclame la démission de Manuel Valls et du préfet de police.

Voici le numéro du secrétariat de l'Elysée : 01 42 92 81 00

15 réflexions au sujet de « Violences policières contre des enfants : Manuel Valls responsable »

  1. MikeB

    Ci dessous mail envoyé ce soir aux services de la préfecture de police de Paris:
    Des « aérosols » généreusement répandus sur des familles et des enfants afin de les rafraîchir de leurs tribulations d’une rude journée.
    Des manifestants joyeux involontairement contusionnés par les bousculades contre les barrières de sécurité mal positionnées par leur propre service d’ordre
    300.000 manifestants décomptés avec sérieux par les forces de l’ordre, au crâne près. Un recomptage efficace qui sera refait au courant de la semaine d’après les vidéos des médias (aucun ne pouvant être fait à partir de drones, la France ayant des budgets permettant de payer tout juste de payer 1 ou 2 drones pour le Mali, avant qu’ils ne soient aussi retirés du service, économies obligent)
    Des « provocateurs » arrêtés, qui selon la déclaration de M. le Ministre de l’intérieur ont « échappé aux organisateurs de la manif»
    M. le préfet de Police est donc très content de lui, ce soir, de l’efficacité avec laquelle ses services ont géré ce qui n’était pas une manifestation, à peine un petit rassemblement. Un « baroud d’honneur », disent certains.
    La confirmation d’un non événement, ainsi que l’annonce M.Hollande avec la sérénité que lui confèrent ses 31% de cote de popularité descendante.
    Il semblerait que M. le préfet de Police a téléphoné à ses supérieurs du Ministère de l’Intérieur pour leur rendre compte : « Mission accomplie »
    Il semblerait aussi qu’une « Lettre de Félicitations » est en préparation, qui pourra se rajouter à son long palmarès :
    « S’est particulièrement distingué le 24 mars 2013 alors qu’il assurait et coordonnait, avec des forces de police et de gendarmerie inférieures en nombre, la sécurisation d’une foule hostile et déterminée. A su réagir avec détermination lorsqu’une horde immense de femmes, d’enfants en bas âge, d’adolescents, de vieillards, ainsi que d’ecclésiastiques obscurantistes et homophobes, armés de poussettes et de parapluies, ont tenté d’envahir une place qui leur été interdite par la seule volonté du Ministre de l’Intérieur, qui n’est pourtant là que par la volonté du peuple.
    Maîtrisant parfaitement les règles d’engagement adaptées au cadre de cette situation, a su donner les ordres nécessaires pour faire utiliser la violence. A autorisé efficacement d’en gazer quelques uns, d’en arrêter d’autres, de maîtriser tout le monde. A permis ainsi aux forces de l’ordre d’ajouter à leurs faits d’armes un acte d’héroïsme dont elles pourront longtemps s’honorer.
    A bien mérité de la Nation ».
    M. le préfet de Police peut être fier de lui. J’espère qu’il se regardera avec fierté dans son miroir.

  2. lampe jean-claude

    Je salue d’abord la belle victoire de rue des manifestants qui ont débordé les forces de l’ordre et occupé, malgré les interdits contraires, les Champs-Elysées. Quant aux violences dont les bravi du gouvernement, payés pour matraquer et pour gazer sans aucun scrupule de conscience (mais ce sont des hommes de main, imperturbablement dociles sous tous les régimes à toutes les plus basses besognes)ont usé contre des enfants et des personnes âgées, elles sont d’autant plus révoltantes qu’entre cette population désarmée et cette soldatesque de grands hannetons, cuirassés, casqués, bottés et équipés de boucliers et de bombes lacrymogènes, le rapport de force était par trop inégal. On est loin de la guérilla urbaine, que pratiqua, fort bien munis de pavés et de coktails molotov, les gauchistes de mai 68, qui lapidaient les CRS-SS, crevaient les roues de leurs cars ou les incendiaient ou se retranchaient derrière des barricades, qu’il fallait emporter de haute lutte ; quand la police est lapidée et soumise aux coups et à la stratégie redoutable d’émeutiers aguerris, elle recouvre quelque aloi et peut se prévaloir d’une certaine légitimité ; de toute évidence, ce n’était pas le cas cette après-midi. On est donc fondé à demander des comptes, voire des sanctions contre les responsables, pour une répression inconsidée et des ordres manifestement inappropriés.

  3. l'abominable JR

    Nous avons appelé l’Elysée à 0 heure 50. Pardon d’avoir troublé le sommeil du fonctionnaire de service ! J’engage tous les lecteurs à en faire autant ! Il est possible, voire probable que votre numéro de téléphone sera enregistré. Mais après tout, quelle importance ? La Résistance commence maintenant et ceux qui sont contre nous seront à nos côtés dans peu de mois. HALTE AU REGIME TOTALITAIRE ET SOCIALISTE ! Le numéro de téléphone : 01 42 92 81 00
    A vos combinés braves Français !!!

  4. rowen

    C’est le gouvernement le plus sectaire, le plus haineux que la France ait connu depuis 1905 et, surtout, le plus incapable dans tous les domaines. La “manif pour tous” est pain béni pour lui (si l’on peut dire) car elle permet de détourner l’attention vers d’autres très graves sujets. Ils vont tout faire pour prolonger ce détournement d’attention pour masquer leur incapacité à gouverner le pays.

  5. Jeanne

    J’ai téléphoné au 01 42 92 81 00.
    J’ai demandé des explications sur les propos d’Harlem Désir, ce matin sur BFM (Jean-Jacques Bourdin), comme quoi c’est le GUD qui avait provoqué les incidents.
    La standardiste visiblement très agacée m’a dit d’envoyer un mail sur le site de l’Elysée.
    Sinon, il est vrai que Frigide m’a quelque peu agacée: la France Black Blanc Beur, ses propos sur les incidents, etc.
    Cependant, il faut bien reconnaître que son discours sur le fait que cette loi concerne tout le monde est vital.
    Je ne pense pas qu’il y aurait tant de monde, si le discours était plus radical.
    Ceci étant dit, pour toucher beaucoup plus la MASSE PASSIVE, il faut ABSOLUMENT axer les prochains slogans sur le refus de la PMA et de LA GPA.
    En effet, lorsque je commence à discuter avec mon entourage, franchement hostil à notre mouvement, je fais bouger les lignes des que je parle de PMA et de GPA.
    Ne lâchons rien!

Laisser un commentaire