Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Villepin et Le Figaro soutiennent Redeker

Dominique de Villepin soutient le professeur Redeker :

"C’est inacceptable, ça montre bien que nous vivons dans un monde dangereux, trop souvent fait d’intolérance, et à quel point nous devons être vigilants pour que le respect de l’opinion d’autrui soit totale dans notre société. Nous sommes dans une démocratie, chacun doit pouvoir s’exprimer librement dans le respect bien sûr des autres. C’est la seule limite qui doit être acceptée à cette liberté".

Ce matin, Le Figaro, dans lequel était parue la tribune incriminée, défend également cette fameuse liberté d’expression :

"Le Figaro est un journal ouvert à des opinions diverses. Tous les jours, nous accueillons dans nos colonnes des points de vue contradictoires, des débats, des controverses. Bien entendu, nous avons une ligne éditoriale forte [sic !] et nous ne partageons pas toutes ces idées, loin de là, ni la façon dont elles s’expriment parfois. Mais nous considérons que, au-delà de l’information, le rôle d’un journal est de fournir à ses lecteurs tout ce qui peut leur permettre d’analyser en profondeur l’actualité. Or, pour comprendre notre monde, pour se faire une opinion, il faut aussi savoir regarder ceux qui vivent autrement et écouter ceux qui pensent différemment [Le Figaro doit certainement inviter ses lecteurs à lire aussi Le Salon Beige…]. Nous condamnons donc avec la plus grande fermeté les graves atteintes à la liberté de penser et à la liberté d’expression que cette affaire a provoquées."

Michel Janva

Addendum : c’est bien joli de soutenir l’abstraite "liberté d’expression" mais, suite à l’interview de Redeker, Villepin et Le Figaro devraient songer à soutenir ce professeur de façon concrète !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Quelqu’un sait il si les autres journaux pour lesquels mrredecker avait écrit on réagit? (libé, le monde, marianne)

  2. Elle est bien faible la réaction de notre pauvre pays ! Sur son sol, l’un de ses enfants – pour avoir dit une chose que chacun sait pour peu qu’il sorte des lectures sur ce livre et lise réellement ce livre- est condamné à mort par une organisation terroriste et… Juste quelques petits articles dans les débats; un ministre de tutelle qui – si il le soutien en profite pour le critiquer (alors que tant de prof dépassent les bonnes à bien d’autres niveaux)- etc…
    Où est elle la levée de bouclier qui aurait déjà du avoir lieu eut égard à la gravité des faits chez les syndicats d’enseignants, chez les hommes de presses, chez les groupes droit-de-l’hommistes en tout genre, chez tous les français !
    Car nous sommes tous concernés !!
    D. Pipes dans un des ses derniers éditoriaux faisait remarquer que ce type de menaces est de plus en plus fréquentes et marche particulièrement bien en Europe : http://fr.danielpipes.org/article/4003
    Il semble que cela fasse déjà partie de l’ordinaire !!
    Sans compter sur telle chaine, l’interview du musulman du coin qui condamne la violence mais qui explique quand même que l’autre l’a cherchée. Et dont les propos sont plus axés sur la condamnation du prof que sur celle de la violence. Comme avec les prétendus propos offensants de Benoit XVI : tant de monde pour condamner “ce nouvelle Hitler”, ce “suppot de Bush”, mais bizarrement personne ne relève les violence inouïes des pays musulmans.
    Je ne vois que deux explications, d’ailleurs pas complètement contradictoires :
    -Soit nous sommes dhimmis déjà
    – Soit nous les regardons de tellement haut que , finalement, quoi d’étonnant si des “sauvages” sont violents…
    Et je crois que notre “merveilleuse société moderne” malgré tout ce qu’elle dira, a encore fortement encré en elle ce mépris de tout ce qui ne lui ressemble pas.

  3. J’aimerais bien savoir si la tiédeur des soutiens autre que verbaux dont bénéficie M.Redeker n’est pas dû aussi au fait que c’est aussi un militant anti-chasse ?

  4. Trop tard, le mal est fait. Nous sommes des dhimmis. La faute essentiellement à la pensée unique et au politiquement correct, avec leur campagne de table rase de nos racines ainsi que des piliers fondamentaux de notre société. De plus, n’oublions pas que le racisme est à sens unique.

  5. S’il devient difficile aux hommes “en vue” de s’exprimer librement, alors il reste à l’homme “de la rue” à les soutenir (mails, rencontres publiques… et votes).

  6. Oui, rien de concret. Les déclarations de M. de Villepin et du Figaro fleurent bon la langue de bois. On ne désigne même pas (pour ne pas faire de vagues n’est ce pas? ) l’origine des menaces faites à M. Redecker. C’est peut-être un groupe de … bouddhistes ou d’animistes ou d’adorateurs du soleil qui le menace de mort? Dhimmitude. Lâcheté. Capitulation de nos “élites” et gouvernants. Hélas.

  7. pour le moment,Europe 1 a interviewé M.Redecker ce matin et Libération a fait un papier ce matin avec lien vers Le Figaro.Espérons la réaction de A. Gluksmann.

  8. Dominique de Villepin soutient le professeur Redeker :
    “C’est inacceptable, ça montre bien que nous vivons dans un monde dangereux”
    Ce type d’hypocrites devrait mesurer ses propos alors qu’il est pleinement responsable de cette situation. Ou va-t-on lorsque les politiques s’insurgent contre le mal qu’ils ont crée eux-mêmes ?

  9. Dans un premier temps, il est possible d’exprimer sa solidarité avec M.Redeker par la pétition mise en place à l’adresse :
    http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1271
    Sur le plan moral au moins il lui sera sans doute réconfortant de constater qu’il n’est pas seul.
    J’ignorais qu’il fut “anti-chasse” mais pour quelqu’un d’humaniste et de civilisé, c’est plutôt un plus, non ? Qu’au vingt et unième siècle il soit encore des hommes pour se distraire de la souffrance animale, voilà où est l’anomalie.
    Par contre que son ministre le soutienne comme la corde le pendu n’est pas surprenant, pas plus que le silence des syndicats et associations qui nous intoxiquent depuis des années et sont là confrontés à la dure et patente réalité qu’ils s’évertuaient à tenter de nous cacher.

  10. Je pense que si l’on soutient moralement Robert Redeker, il faudrait également le soutenir financièrement. Je voudrais bien savoir s’il doit payer pour les services de police qui le protègent.
    En tout cas il doit probablement payer pour trouver un nouveau gîte chaque soir.
    J’apporte mon soutien moral (malheureusement si faible) également à son épouse et à ses enfants.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services