Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

“Victime des victimisés”

Victimes_1
"Essayons d’imaginer ce qui se produirait si des commandos réputés d’extrême droite s’en prenaient aux travailleurs dans les transports en commun, à ceux qui les conduisent comme à ceux qui les empruntent. Que dirait-on si ces fascistes affichaient leur mépris de la collectivité en incendiant des autobus indispensables au service public? Et si, d’aventure, une étudiante noire, immigrée venue du Sénégal, se trouvait victime de ces agressions? Nous verrions s’exprimer la colère légitime de tout un peuple. Tout ce que la France compte de dirigeants de gauche et d’extrême gauche, de syndicalistes et de responsables associatifs se disputerait la tête de ces manifestations".

Voici l’introduction de l’éditorial de Marianne de la semaine dernière. La suite des réponses développées mérite d’être lue (cliquez sur l’image). Le politiquement correct en sort écorné, mais le bon sens n’a cure de la couleur politique de celui qui l’annonce.

Lahire (merci à ME)

Partager cet article

3 commentaires

  1. Cet éditorial nous fait sortir de l’enchantement médiatique. C’est une sorte de cri de vérité dans un océan de charlatanisme.
    Konopnicki dit souvent beaucoup de bêtises (sur le prétendu antisémitisme des chrétiens), mais là il nous fait toucher du doigt la folie collective dans laquelle nous baignons. Bravo !
    Konopnicki est l’enfant qui dit “le roi est nu !”
    A mon avis son éditorial n’aura pas d’influence et tout continuera comme par le passé, car ce qui anime les médias est une union de volontés perverses et non pas l’intelligence unie sur le vrai.
    L’intelligence est mise au service d’une volonté de destruction de la France.

  2. Guy Konopnicki dit et écrit beaucoup d’âneries depuis des années. Son discours est en général très antifrançais.
    Condamne-t-il le harcèlement judiciaire qui s’abat sur tous ceux qui sont suspectés d'”antisémitisme”? Condamne-t-il les méthodes musclées des nervis sionistes qui s’en prennent à ceux qui critiquent la politique israélienne?
    M. Konopnicki appartient à ce milieu médiatique et communautaire qui est en grande partie responsable de la situation actuelle en matière d’immigration, d’apologie du multiculturalisme, de la vigilance “antiraciste”…
    Ce petit éclair de lucidité quelque peu tardif, maintenant que notre pays est en pleine déliquescence, ne me le rend pas plus sympathique.

  3. Prise de conscience tardive ou recherche d’honorabilité en imitant l’impartialité!
    L’avenir nous le dira!
    Faut comme pas rêver.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.