Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

“Vers un renouveau de la paroisse”

C’est le thème de la 22ème assemblée plénière du Conseil pontifical pour les laïcs, présidé par
Mgr.Stanislaw Rylko. Benoît XVI en a accueilli ce matin les participants pour recentrer leur travaux sur l’essentiel :

La prière et l’Eucharistie
:

"Si elle prie, la paroisse revivra cet esprit et grandira dans l’entente et
une cohésion fraternelle. [Elle grandira vraiment] à l’écoute de la Parole de
Dieu, et si elle prend part avec foi à l’Eucharistie célébrée par son
pasteur
… Le renouveau espéré de l’institution  paroissiale ne saurait donc
venir de simples initiatives pastorales  ou de projets préfabriqués
".
 

La communion catholique et la fidélité au magistère :

"En s’inspirant du modèle apostolique…la paroisse se retrouvera dans la
rencontre du Christ… Nourrie par le pain eucharistique, elle grandira alors
dans la communion catholique, en pleine fidélité au MagistèreSon énergie
viendra de son union constante avec le Seigneur
…dans le service des frères,
et des pauvres qui constituent son premier devoir".

Rôle des laïcs :

" [Les travaux doivent aider] les fidèles laïques à prendre conscience de leur mission dans l’Eglise,
au sein notamment de la communauté paroissiale, qui est la famille des
familles chrétiennes".

Pour pouvoir aborder sereinement les conclusions de ces travaux, on peut (re)lire ces documents :

Lahire

Partager cet article

11 commentaires

  1. Je ne retournerais a l’Eglise que lorsque le pretre catholique, me parlera de la parole du Christ et uniquement.

  2. à pepe.x :
    Pour l’écouter, allez donc à l’église!!
    Certes, c’est difficile pour un fidèle catholique de souffrir par un membre de l’Eglise. Mais n’est-ce pas là le début d’une forme de sanctification?
    En union de prières

  3. à pepe.x
    Mais c’est l’Eglise qui nous a fait connaitre le Christ !
    Apprendre à aimer l’Eglise c’est accueillir le Christ . On ne peut dissocier l’Eglise du Christ .
    Alors restons humble devant cette Eglise qui plus que jamais a besoin d’hommes et de femmes qui se mettent à son service !
    Tout comme Jésus a toujours lié sa Parole avec un geste , nous baptisés sommes appelés à certes écouter cette Parole mais aussi à lui donner vie dans nos vies …ICI ET MAINTENANT .
    Je vous souhaite d’y réussir .

  4. Le seul probleme c’est que ,je me retrouve en contradiction ideologique avec les homelies des pretres fonctionnaire.

  5. “Parce que nous rêvons d’un Christ-Église triomphant aux yeux des hommes, nous ne savons pas que le mystère du Christ est le mystère de l’Église et que jusqu’à la fin des temps il sera le sauveur humilié, camouflé sous des hommes limités et pécheurs, et que c’est en eux qu’il nous faudra le reconnaître”.
    Madeleine Delbrêl

  6. Vous êtes en droit de faire remarquer à votre curé, qu’il marche à coté de ses pompes.
    Si la contradiction est idéologique seulement 2 solutions:
    Ou il a raison car en communion avec l’Eglise, et vous devez vous soumettre, ou il a tord, et dans ce cas, vous le lui prouvez, où vous allez voir d’autre prêtres.
    Je vous assure qu’en cherchant bien et si on a pas peur de faire des kilomètres, on en trouve.
    Bon courage.
    Et ne chercher pas actuellement des “curé d’Ars ou des Padre Pio, à ma connaissance ça n’existe pas.

  7. Je ne serais pas aussi pessimiste que le derniers commentaire, mais en effet baucoup de pretres semblent aller au dela de ce qu’on attendrait d’eux,et meme avoir des idées qui ne nous conviennent pas. Mais c’est un outil par lequel passe la grace, et c’est la grace de dieu q’il nous faut rechercher d’abord. Prions pour nos pretres, et en particulier pour nos eveques ! Ils en ont tant besoin !

  8. Je m’étais focalisé l’an dernier sur les instructions “Redemptionis Sacramentum”, mais, visblement, la communication entre le Vatican et laics et clergé de base (Français du moins) ne passait plus: Si certains en avaient entendu parler, peu les avaient lu et encore moins y avaient trouvé de l’intérêt.
    Il est vrai qu’elles allaient à l’encontre du courant laxiste actuel se souciant peu du respect dû à l’Eucharistie.
    Il me semble noter un léger frémissement vers un retour en arrière, dans ma paroisse du moins:
    – On n’utilise plus les ministres Eucharistiques que quand c’est vraiment nécessaire et non plus pour faire plaisir à tel ou tel.
    – Ceux-ci sont appointés comme il se doit par l’évêque, et non requis au hasard 5 minutes avant la messe par le curé.
    – La “trempette” de l’Eucharistie dans le vin (communion ss les 2 espèces) n’est plus faite par tout un chacun, mais seulement par le prêtre.
    – Sans le commander aux adultes, le prêtre demande aux enfants du catéchisme de s’agenouiller pendant la consécration, forçant ainsi un peu la main des adultes.
    Etc…
    Et chez vous?

  9. Ah oui, je voulais ajouter que ces fameuses Instructions demandent aux fidèles de faire remarquer aux prêtres ce qui pourrait s’en écarter, et d’en référer à l’évêque si le prêtre passe outre.
    J’ajoute qu’elles ont été promulguées par Jeam-Paul II et non par Benoit XVI

  10. c’est même un devoir selon le droit canon que des paroissiens malheureux en réfèrent à leur curé, à leur éveque ou même au nonce. Dans la plus grande charité Mais réfélchissons bien à ce qui nous peine..
    Beaucoup de pretres ne savent pas, ont peur de faire “triste”, ont peur de la solitude
    Souvent quand on propose avec délicatesse un projet qui tient la route et respecte tout le monde on peut mettre la barre très haut et les fruits germent très vite.
    Mais à l’inverse gare aux dérapages neo-paiens!!!
    Un exemple : dans un village du Pas de calais, un mariage est célébré à l’église, par le diacre car le curé ne peut pas (ou ne veut pas ??) le faire.
    Accueil des mariés par “l’équipe des fleurs”
    (deux dadames chargées de la préparation des liturgies par le curé)
    liturgie de la parole et homélie par le diacre (très bien, commentaire superbe sur le Cantique des cantiques)même si un peu élevé pour la gentille assistance.
    Sacrement de mariage (très bien aussi)
    Puis comme cela se fait chez nous : offrande ( procession pour toucher ou s’incliner devant une relique, c’est aussi la quete)
    Et là oh stupeur !!!
    Les dadames vont chercher les mariés, les placent sur la marche de l’autel vers l’assemblée et celle ci défile devant eux POUR TOUCHER LES ALLIANCES DES DEUX MAINS UNIES…
    Superstition néo-paienne de niveau +++;
    Et bien le diacre n’a pas réagi et Mme Trucmuche etait très contente d’elle!
    Nous avons écrit au curé (pas concerné) et à l’éveque…Attendons réponse

  11. “Laissez les hommes sans Dieu et 20 ans plus tard ils adoreront des betes”
    (Le saint Curé d’Ars)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services