Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Vers la vérité sur Pie XII?

On peut rêver : l’AFP titre aujourd’hui "Pie XII aurait demandé aux couvents de cacher des juifs pendants la guerre".
Pxii
En effet, un mensuel italien édite la liste de dix personnes juives et non juives figurant dans un journal personnel tenu par une religieuse romaine durant la guerre.
Cette soeur augustine y précise également que le Pape voulant sauver "ses enfants ainsi que les juifs" avait ordonné que les clotûres des monastères soient ouvertes pour y cacher toute personne persécutée.

Il faut espérer que ce premier petit pas de la presse en appelle d’autres. Car s’il est fait état tièdement de 10 "personnes juives et non juives" dont la nièce du fondateur du parti communiste italien et secétaire du Kommintern, on demeure loin de la vérité puisque plusieurs milliers de juifs ont été sauvés par l’intervention de Pie XII!

N’oublions pas l’historique de la "polémique" sur le rôle de Pie XII pendant la guerre, née en 1963 et basée sur une calomnie qui révolta en premier lieu les juifs. Pour n’en citer qu’un, Pinchas E Lapide, ancien consul d’Israël à Milan, déclara en 1963 :
"le Pape personnellement, le Saint-Siège, les nonces et toute l’Eglise catholique ont sauvé de 150 000 à 400 000 Juifs d’une mort certaine" et parmi eux, les 3000 juifs cachés par Pie XII à Castel Gondolfo pendant l’occupation allemande de Rome en 1943. D’autres réactions ici.

Rappelons enfin que la cause de béatification de Pie XII est ouverte.

Lahire

Partager cet article

25 commentaires

  1. est-ce que ces révélations vont être diffusées par les grands médias? ils sont peut-être en vacance(s)…

  2. Bah, comme disait Pie XII à Himmler en 1943 : “faute avouée à moitié pardonnée” ( P. Desproges )
    ( Plus sérieusement, pourquoi sur votre blog lorsque c’est un catholique ( Pie XII, Mel Gibson ou autres.. ) qui est plus que suspecté de quoi que ce soit c’est toujours forcément une odieuse calomnie, alors que si c’est un musulman très modéré, ou même un homosexuel, c’est tout de suite “évident de vérité” ? Ce sans aucune autre forme de procès ( ni d’impartialité d’ailleurs ). Je ne voudrais pas être désobligeant, mais vous semblez assez de mauvaise foi sur presque tout ce qui ne touche pas de très près à l’Eglise. )

  3. Pourquoi le salon beige devrait-il accentuer les calomnies anti-catholiques, puisque TOUS les autres médias s’en chargent. Au moins voilà un blog qui n’a pas peur d’aller à contre courant du conformisme établi.

  4. @?
    Mauvais procès. Si vous lisez bien, pour Mel Gibson, les avis étaient très partagés.
    Pour Pie XII, la démolition médiatique a été telle qu’il est heureux qu’enfin on réagisse!
    Si manipulation il y a, cherchez-la dans le bourrage de crâne qui a du être le vôtre, comme il a été le mien.
    Le vice et le mauvais sont beaucoup plus vendeurs que la vertu, il est normal que les médias essayent de toujours tout salir ou ridiculiser.
    Quant au parti pris de ce blog, il est revendiqué ouvertement comme catholique, ne soyez pas étonné qu’il y défende ses valeurs…

  5. Le problème n’est pas là. Il ne s’agit pas de les “accentuer”, mais simplement de les évoquer avec objectivité.
    Le Salon Beige évoque fréquemment la désinformation des grands médias. Soit, il n’a pas tort. Mais depuis quand remplace t’on la désinformation par une autre forme de désinformation ?
    J’ai par exemple le souvenir d’un article concernant la “mise à la retraite” anticipée d’un prêtre sur ordre direct du Vatican, sans qu’il ne soit fait mention sur ce blog du motif pour lequel le Saint-Siège a pris ces mesures d’exception (accusations prouvées d’attouchements sur jeunes enfants lorsque le prêtre en question était plus jeune), ni même la possibilité de poster le moindre commentaire.
    Par contre, sur ce blog, certaines catégories de la population font bien souvent les frais de propos assez choquant, et ce de manière pas toujours bien fondée.
    C’est cela qui me fait dire que Le Salon Beige est parfois de mauvaise foi (pas toujours !). Vu qu’il occulte les faits qui ne vont pas dans son sens et qu’il en surexpose d’autres (en sa grande faveur forcément) avec un aplomb surprenant, cela peut même parfois s’apparenter à une forme de propagande.

  6. “Il y avait plus de juifs au Vatican que de Catholiques, pendant la guerre”C’est Mr Léon Bérard, ambassadeur de France, qui en témoigne dans ses mémoires.
    Cette hargne récurrente contre Pie XII est vraiment obsessionnelle ; ce que Scheler appellait le “ressentiment”. Traitement:S’informer de la Vérité,c’est radical.

  7. Dans l’Ecriture : 1 Jn 4,1 « bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde ».

  8. @ L’inconnu :
    Où voyez-vous que nous avons parlé de suspicion?
    Concernant Mel Gibson, j’ai reporté la vérité telle quelle, sans minimiser la faute commise.
    Concernant Pie XII : il n’est suspecté de rien, mais accusé à tort. L’histoire connue par tout un chacun le prouve. Les accusations portées contre lui ne tiennent plus aujourd’hui. Pie XII a été accusé à tort. Nous aidons à notre faible niveau, à rétablir la vérité.
    Il n’y a aucune propagande ici.
    De plus, vous parlez de ce prêtre “mis à la retraite”. Le Saint Siège n’a donné aucune motif. Nous n’en donnons aucune, pour ne pas propager des rumeurs; ce qui en soi est mal et condamnable (vous parlez de faits “prouvés” – d’où tenez-vous cela ?). C’est une des raisons pour lesquelles nous n’avons pas l’accès aux commentaires, en plus de celle de voir des propos orduriers, comme nous en avons déjà vus.
    Enfin, relisez nos posts : nous ne sommes pas à l’abri de maladresses, mais nous essayons de ne jamais attaquer des personnes ou groupes de personnes. Nous réprouvons l’homosexualité selon les termes du Catéchisme de l’Eglise Catholique et dénonçons les agitations des groupuscules gays qui, exploitant la détresse des homosexuels, cherchent à imposer une idéologie contraire à l’enseignement de l’Eglise.

  9. Chers Amis,
    Il y a de cela six à huit mois, un près rapport annonçait l’action immense du Pape Pie XII pour les juifs et même une lettre dans laquelle il précise aux autorités religieuses qu’ils doivent sauver les enfants juifs au risque de leur vie et sans les contraindre au baptême, il a spécifiquement interdit le baptême forcé des juif.
    Cette affaire avait été relancée par ce juif extrémiste américain, dont la communauté internationale juive s’était désolidarisée.
    La critique littéraire d’origine grecque qui sévissait sur télé-matin, à l’occasion d’un livre sur ce thème, fit une terrible sortie sur ce pape. Témoin de l’affaire, je me suis démené pour obtenir réparation et excuses, je n’ai obtenu ni l’un ni l’autre, mais devant la menace d’un scandale que je m’apprêtais à faire exploser, ils la licencièrent mais je n’obtins jamais aucune excuse.
    Vous pouvez retrouver l’affaire dans la lettre catholique, sur le site : lescatholiques.free.fr, elle est gratuite.
    Bien à vous et que Dieu vous bénisse, le rédacteur de la Lettre Catholique, Pierre-Charles Aubrit Saint Pol

  10. […] [Nous ne pouvons pas laisser ces allégations, si vous ne les appuyez pas sur une source sérieuse. HV]
    je trouve ce blog très honnête intellectuellement, ses commentaires sont influencés par les posions idéologiques sur le plan politique, c’est regrettable certes, mais quant à la qualité des informations je les tiens pour très honnêtes et tant pis pour les rhumatisants, ces chevaliers de longues mines,
    >Messieurs et dames continuez, allez de l’avant.. je vous y encourage, même si je ne partage pas vos choix idéologiques, mais bordel, si vous restez honnêtes quant à la qualité de l’information allez y! Et merde pour les autres.
    Pierre-Cahrles aubrit >saint Pol

  11. Je constate qu’encore une fois, tout tourne autour des Juifs. L’attitude à l’égard de ce petit peuple est-elle le seul déterminant ?
    en tout cas, ravi de constater que les calomnies proférées à l’encontre de l’un des papes les plus éminents de l’histoire contemporaine soient, naturellement, balayées par l’Histoire.

  12. Il ne s’agit pas d’être contre les juifs, le racisme est contraire à la foi chrétienne et particulièrement pour les catholiques. Et j’espère que ce petit peuple vaincra les terroristes hesbollah, mais la vérité est la vérité…
    Et un catholique n’a pas à avoir de complexe de servir en tout la vérité.

  13. “Tout tourne autour des Juifs”.
    Oui.
    Car dans la liste des péchés, le plus méprisable et le seul à être exécré, c’est celui qui touche au peuple élu par Dieu au Commencement du monde !!!
    Et depuis 1945 particulièrement, le lavage des cerveaux a été si bien fait que même les plus résistants succombent à cette idée.
    A qui profite le crime, demande-t-on dans une enquête. La réponse est de bon sens. Et il en sera ainsi jusqu’à la fin des temps probablement.
    A nous au moins d’exercer notre esprit critique et d’amasser des arguments pour ne pas se laisser emporter par ce véritable tsunami. Les autres peuples souffrent, ont souffert, et leur douleur mérite autant de compassion…

  14. Tous les peuples souffrent, mais l’élection du peuple juif est particulière sa vocation initiale est close mais il reste le peuple élu et c’est sur lui que s’établira la convocation des peuples et nations et il vaudrait mieux ne pas se tromper , car Deiu alors ne repassera pas les plats.

  15. Il s’agit de sites que vous pouvez trouver sur le net: sur catholiquedu.net; mais également en anglais par le juif: Adam Shamir, citoyen israélien… Il y a d’autres références, j’ai déjà fait connaître ces informations à plusieurs sites juifs de France et d’Israël, croyez bien que cela n’était pas vrai j’aurai eu de gros problèmes avec eux, hors, dans la Lettre Catholique j’ai également donné cette information et je n’ai subi aucune représailles… Le silence est consentement, et je ne crois m’être fait que des amis
    parmi la communauté juive…
    J’ai par principe de n’avancer que ce qui est vrai… et je le paie très cher.

  16. A Jutte : combien de fois répètera-t-on les même choses ?
    Travailler à ne pas oublier les persécutions faites aux Juifs ne signifie en rien nier ou amoindrir les souffrances des autres peuples.
    Et si le souvenir des souffrances du peuple juif continueront d’occuper une place particulière dans notre culture, c’est parce qu’elles ont été causées, à bien des égards, par des hommes qui appartenaient à ce que la civilisation occidentale faisait, aurait-on pu penser, de mieux.
    Les grands peuples sont aussi ceux qui savent reconnaître leurs fautes.

  17. A l’inconnu :
    dans votre premier paragraphe, vous déniez une chose que dans le 2ème, au contraire, vous confirmez : alors, pourquoi une place particulière ? C’est bien la question que j’ai posée et rien de plus.

  18. Une place particulière parce que ça concerne la civilisation européenne, avec toute ses merveilles technologiques, ses découvertes scientifiques, mais aussi son oubli du religieux, de bien plus près que d’autres malheurs.

  19. Si le Pape Pie XII s’est autant démené pour sauver des juifs, c’est bien parce que ceux-ci étaient particulièrement menacés par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale.
    Bien entendu, d’autres peuples (la Pologne, les pays occupés…) ou catégories de population (des résistants, des prisonniers de guerre, des chrétiens, des francs-maçons, des communistes, des personnes homosexuelles, des témoins de Jéhovah, des opposants politiques… … …) ont été persécutées par les nazis. Il ne s’agit pas de nier cela.
    Mais dans le cas des juifs, comme des Tziganes, c’est bien un processus d’extermination totale qui était en cours. Il visait à l’assassinat rapide de “tous” les juifs d’Europe, femmes, hommes et enfants. Et cet objectif a été maintenu comme prioritaire même lorsque l’Allemagne était en train de perdre la guerre. On peut donc dire que la haine antisémite des Nazis surpassait toutes les autres. Dans leur stupide hiérarchie raciale, les juifs étaient d’ailleurs tout en bas. Cela suffit, je crois, pour compatir tout particulièrement au sort des juifs pendant la guerre. Comme par exemple l’ont fait les différentes populations libérées lorsqu’elles ont découvert en 1945 l’horreur des camps de concentration. Pourtant, ces populations aussi avaient souffert.
    Avoir survécu de justesse a un génocide international, comme il n’y en pas eu d’autres dans l’histoire, crée forcément un traumatisme profond dont on doit tenir compte. Pie XII, et les papes qui lui ont succédé, en ont eu l’intuition. Et cela a permis, entre autre, un rapprochement et une compréhension mutuelle entre croyants juifs et chrétiens, comme on n’en avait jamais connu jusqu’alors. Après avoir accusé les juifs de déicides pendant des siècles, on a compris que la persécution nazie envers eux était une forme de déicide. En cherchant à éliminer le peuple témoin et dépositaire de la première alliance, ils voulaient supprimer toute “trace”, toute “vraisemblance” de Dieu sur cette terre. Si l’Allemagne l’avait emporté, l’ensemble des chrétiens aurait sans doute fini par subir le même sort que les juifs. Mais ils ont commencé par ceux-ci, en raison de leurs critères raciaux, et parce que les juifs, déconsidérés par les préjugés dominants, étaient plus vulnérables. Et sans doute aussi par jalousie envers le peuple élu. Car les “aryens” estimaient être le véritable peuple phare de l’humanité. Et que détruire les juifs et le judaïsme était une façon de le démontrer et de s’attaquer au plan de Dieu Lui-même.
    Le fait que la communauté juive ait connu une telle proportion de victimes ne doit évidemment pas nous amener à leur donner raison en tout. Surtout quand on envisage, par exemple, la politique d’Israël. Mais ce qu’ils ont subi, à cette époque et à d’autres moments de l’histoire, doit susciter notre attention, et j’ose dire notre chagrin, de façon particulière. Imaginez que le but n°1 des Nazis avait été l’extermination totale de la population française. Et que la moitié de celle-ci ait disparu en 3 ans. Que dirions-nous alors ? Quelle serait notre plainte ?

  20. 90% de la population vendéenne a été massacrée en haine de sa foi. Vendéenne implique le Grand Ouest de la France. En moins de trois ans.
    “La haine des nazis surpassait…”
    Comment quantifier la haine ?
    La haine des communistes CONTINUE en Chine, à Cuba, etc. inspire quoi comment sentiment? Et le génocide des Arméniens par les Mahométans? Qu’inspire-t-il ? Et celui des Cristeros au Mexique (en 1920)? Génocide reconnu par l’Eglise car TOTALEMENT en haine du Christ?
    A lire d’urgence le livre d’Hugues Keraly “La véritable Histoire des Cristeros” L’Homme Nouveau. De multiples Saints sont sortis de cette révolte, et parmi eux, des enfants.
    C’est notre Espérance face à la haine.

  21. “Comment quantifier la haine des nazis ?” La réponse est dans mon post précédent. Hitler et les nazis avaient les juifs en haine de façon prioritaire. Ils ont été suffisament explicites là dessus (dans “Mein kampf”, dans leur propagande et dans leurs actes). Ils avaient d’ailleurs établis une échelle raciale pseudo scientifique où les Aryens étaient en haut et les juifs tout en bas (catégorie “sous hommes”). Cela me semble assez clair.
    Et encore une fois, si le Pape Pie XII a tant cherché à protéger les juifs, c’est bien que ceux-ci étaient particulièrement menacés.
    Reconnaître le caractère dramatique et l’ampleur de la shoa n’empêche nullement de compatir à la souffrance des victimes des autres génocides. Mais la réciproque est vraie aussi.
    Vous déplorez que d’autres génocides soient trop souvent passés sous silence et je suis d’accord avec vous. Mais ce n’est pas en minimisant la portée de la shoa que l’on fera plus connaître le génocide vendéen. Il ne s’agit pas de mettre en concurence les victimes mais de les respecter toutes et de faire mémoire de ce qu’elles ont subi.
    Pour comprendre la spécificité des persécutions contre les juifs lors de la deuxième guerre mondiale, je vous recommande “Le crime contre l’humanité” d’André Frossard. Il a lui même été interné pendant la guerre et son analyse n’en est que plus pertinente.

  22. “Les potentats du Troisième Reich voulaient écraser le peuple juif tout entier; l’éliminer du nombre des peuples de la terre. Alors, les paroles du Psaume: «On nous massacre tout le jour, on nous traite en moutons d’abattoir» se vérifièrent de façon terrible. Au fond, ces criminels violents, au moyen de l’anéantissement de ce peuple, entendaient tuer ce Dieu qui appela Abraham, et qui, parlant sur le Sinaï, établit les critères d’orientation de l’humanité, qui demeurent éternellement valables. Si ce peuple, par le seul fait d’exister, témoigne de ce Dieu qui a parlé à l’homme et qui l’a pris en charge, alors ce Dieu devait finalement mourir et son pouvoir n’appartenir qu’à l’homme — à ceux qui se considéraient comme les puissants et qui avaient su devenir les maîtres du monde. Avec la destruction d’Israël, avec la Shoah, ils voulaient, en fin de compte, extirper également la racine sur laquelle se fonde la foi chrétienne, en la remplaçant définitivement par la foi fabriquée par soi-même, la foi dans le pouvoir de l’homme, du plus fort.”
    Benoît XVI, le 28 mai 2006, à Auschwitz.

  23. Je me trompe peut-être mais il me semble que la première répression organisée par Hitler l’a été envers les prêtres catholiques, les collèges religieux et les séminaires.
    Je pense qu’ainsi, il voulait museler les voix qui s’élevaient le plus haut contre lui…

  24. C’est évident que les nazis ont persécutés les chrétiens. Des milliers de prêtres ont été interné en camps de concentration pendant la guerre et beaucoup y sont morts. Avant cela, les attaques contre les chrétiens ont été dénoncées par Pie XI dans sa lettre encyclique “Mit brennender Sorge” du 14 mars 1937. Mais c’est aussi un fait que la persécution des juifs d’Allemagne et d’Europe a été bien plus systématique et violente. Ils étaient, avec les personnes handicapées, la première cible. Les lois du 3e Reich les ont mis à part dès le début. Alors, oui il y a eu des chrétiens victimes du nazisme, mais pas d’équivalent pour eux de la solution finale appliquée à tous les hommes, femmes et enfants juifs. C’est simplement une question de faits et les voir en face nous aide à respecter vraiment les victimes.
    Reconnaître cela ne nous oblige pas à devenir juifs ou à donner raison aux juifs en tout. Cela, c’est l’idéologie moderniste de la victimisation (“plus je suis victime, plus j’ai raison”). La hiérarchie raciale des nazis était une erreur grave. Ce serait tout aussi grave d’inverser cette hiérarchie, et de dire aujourd’hui que les principales victimes d’hier sont, en fait, des personnes supérieures aux autres. Sans tomber dans cet excès, il nous suffit simplement de condamner aujourd’hui l’antisémitisme, le concept de hiérarchie raciale et toutes les atteintes à la liberté religieuse.

  25. Je ne vois pas de hiérarchie à formuler entre les catégories de victimes des nazis :
    Juifs, Chrétiens, Tziganes, communistes, Slaves, homosexuels, Francs-Maçons, handicapés mentaux ou physiques et sans doute bien d’autres ont été les victimes d’une des plus grandes tragédies du XXème siècle, si ce n’est la plus grande.
    Prions et veillons à ce que la Bête Immonde soit à jamais écartée des tentations des Hommes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]