Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Vers une révision des indemnités de nos députés?

Lu ici :

"Claude Bartolone annoncera prochainement la création d’un groupe de travail de tous bords, chargé de faire des propositions sur l’IRFM (indemnité représentative de frais de mandat de 6 412 € bruts par mois ) et sur la réserve parlementaire.

Cette dernière permet aux députés de subventionner, de manière discrétionnaire, des projets d’équipements dans les collectivités de leur circonscription.

Le 27 juin, l’association des Contribuables Associés a envoyé 24 056 pétitions sur la boîte mail de Claude Bartolone : le document enjoint les autorités compétentes à réaliser un contrôle des dépenses des frais de mandat  des parlementaires.

L’amendement de Charles de Courson, rejeté le 11 juillet, visant à fiscaliser la partie de l’indemnité des députés qui n’est pas utilisée à des fins professionnelles, a dû finir de le convaincre.

« Il faut en finir avec la suspicion pesant sur les députés. Nous ne sommes pas gênés du tout sur le sujet. Mais nous souhaitons avancer avec méthode et non de manière improvisée, en associant tous les députés » conclut Claude Bartolone.

Le président de l’Assemblée nationale a promis de « régler le problème » d’ici à la fin de l’année".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Toute peine merite salaire,…pas plus !

  2. il est assurément plus urgent de stigmatiser la famille lorsqu’elle a la chance d’hériter ou d’entreprendre.

  3. Le mieux aurait été de diminuer le nombre de parlementaires par deux comme ils préconisent de la faire de tous les fonctionnaires !

  4. D’ici à la fin de l’année “….cause toujours, le bon populo aura vite fait d’oublier, les vacances, les soucis et le toutim quotidien sont des atouts pour les parlementeurs.

  5. @ Papon : ce n’est pas un « salaire » que les députés touchent, mais des indemnités, la différence ? C’est que des indemnités ne sont pas imposables alors qu’un salaire l’est !
    Là est ce qui ne va pas, les élus touchent des fonds public sans en avoir à rendre des comptes, ni être imposable dessus. Il faut que toutes les sommes perçues soient soumises à l’impôt comme tout citoyen. TOUTES les sommes perçues sans aucune exception.

    Pourquoi attendre la fin de l’année ? Comme le fait remarquer « lève-toi », le bon populo aura vite fait d’oublier… d’ici là avec les augmentations de taxes en tout genre que nous allons subir.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services