Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Vers un super-état européen

La nomination du président du Conseil européen et du haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères provoque la "consternation pour ceux qui voulaient donner plus de poids à l'Europe sur la scène mondiale", les deux protagonistes étant jugés "fades" ou "insignifiants". Mais Yves Daoudal fait remarquer que:

[…] l'objectif était qu'il y ait un «
président de l'Europe » et un « ministre des Affaires étrangères de
l'Europe », pour installer l'idée d'un super-Etat européen. La
personnalité des titulaires n'a aucune importance. Dans les pays
communistes, ce n'est pas le président qui décide des orientations,
c'est le secrétariat du comité central. Ce que l'on appelle dans l'UE
la Commission européenne.

(Les nominations devaient être «
équilibrées » selon les normes politiciennes et politiquement correctes
: on a donc choisi un homme de droite d'un petit pays et une femme de
gauche d'un grande pays…
)

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]