Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Vers un retour de Bruno Mégret ?

Selon Minute, Bruno Mégret pourrait renouer prochainement avec un engagement politique actif :

Mégret "Le 20 mai 2008, presque dix ans après la scission d’avec le Front national, le président du Mouvement National Républicain (MNR) avait annoncé qu’il se mettait « en réserve de la politique » et partait travailler à l’étranger. Le contrat professionnel qu’il espérait ne s’étant pas concrétisé, il est resté en France. Et voici que sa présence est très officiellement annoncée lors du prochain conseil national du MNR qui se tiendra le samedi 5 décembre à Paris. Si Mégret était déjà venu au précédent conseil national, c’était en toute discrétion et sa venue avait été une surprise pour les participants. Cette fois, son intervention est prévue dans l’ordre du jour du conseil national, en fin de matinée et durant une vingtaine de minutes qui pourraient être extensibles car elles sont suivies d’une séance de questions par définition modulable. Le thème de son discours n’est pas précisé, mais il est peu probable qu’il se cantonne à la thématique générale de la journée : Agir ensemble dans les régions."

Nous avions parlé de cette possibilité en septembre 2008 car elle avait été évoquée par l'intéressé lui-même…

Partager cet article

8 commentaires

  1. Je suis POUR.
    Il incarne le MNR depuis 10 ans, il incarne une sensibilité de la Droite Nationale, il peut mieux rassembler celle-ci que l’actuelle secrétaire générale, presque parfaite inconnue (une femme qui a des qualités c’est vrai mais qui ne vaut pas monsieur Mégret).
    Alors oui pour un retour de Mégret ! Oui pour une discussion entre Bruno Mégret, Carl Lang et Philippe de Villiers, le FN suivra tout naturellement… et la force nationale sera constituée !

  2. Bruno Mégret a été un moment le grand espoir de la droite nationale.
    Son éventuel retour va susciter des réactions très variées et mêmes violentes. Je vous parie que les Olivier M. et les Pascal G. (les deux marinistes officiels chez les visiteurs et commentateurs du Salon Beige) vont crier leurs grands dieux ! C’est logique car cela ne va pas arranger les petites affaires du clan qui a décidé de régner sans partage sur un parti qu’il a contribué à ruiner.
    Rappelez-vous 2006-2007 : la grande réconciliation Le Pen-Mégret ! C’était beau ! Mais rappelez-vous l’attitude des marinistes qui ont tout fait pour réduire à néant ce magnifique projet d’union patriotique. Et pour cause, entre Marine Le Pen et Bruno Megret, il n’y a pas photo, comme on dit, entre la stature intellectuelle et politique de Mégret et les échecs stratégiques successifs de celle qui fait du bronzage électorale. Mégret a été celui qui a diagnostiqué le premier les dérives du lepénisme tardif : dès 1998, il ya 11 ans il a décrit les problèmes qui commençaient et qui aujourd’hui au FN et autour pourrissent la vie du mouvement national.
    Je trouve ça bien que Mégret revienne. Le mouvement national a besoin de se reconstruire avec l’appui de tous les cadres valeureux et fidèles à nos idées (le MNR n’a jamais renié quoi que ce soit de nos principes non-négociables).
    Lang-Mégret-Bompart-Antony-et les autres : en voilà une brochette de cadres historiques mais jeunes encore et dynamiques !
    Je prends donc cette nouvelle avec espérance pour l’avenir du mouvement national.

  3. C’était prévisible de longue date : Bruno Mégret ayant échoué dans sa scission anti Jean-Marie Le Pen, ne peut espérer revenir en politique qu’à l’occasion de la succession de ce dernier, en se posant pour la seconde fois en recours, selon une posture de ce gaullisme qu’il affectionne.
    Le fait qu’il choisisse la campagne des régionales n’est pas un hasard : l’UMP étant en difficulté, et les listes Ligue du Siud et du Midi, ou du PdF étant créditées dans les récents sondages de 1 à 2 %, il est nécessaire de leur apporter un peu du lustre ancien de B. Mégret.
    Il devra regrouper le PdF de Carl LANG, la NDP, de R. SPIELER, les Identitaires et Terre et Peuples auxquels le relient les réseaux appelés depuis 30 ans ”Nlle” droite :
    – difficile, si on considère que tous ne l’avaient pas suivi au MNR et l’avait même combattu,
    – facile puisque tous ont en commun avec lui le rejet du FN et de son fondateur ou de sa fille, ce qui constitue déjà une ébauche de programme suffisante au sein du petit monde de la droite nationale, où les haines fratricides sont plus déterminantes que les idées et leur renouvellement.
    Cela pourrait aboutir à ce qu’il y ait une droite radicale et extrême derrière B. Mégret, et une droite nationale avec le FN : utile clarification, qui libérera la droite nationale de bien des hypothèques et accusations liées au passé.
    Mais la question des idées (étatisme ou libertés, Patrie, Nation, Etat, décentralisation, etc….) risque d’être mise de côté une fois de plus par une nouvelle campagne de guerre civile.
    Devinons à qui cela profitera le plus ?

  4. Il a joué, il a perdu. Pourquoi forcer les prolongations ?

  5. La question des idées ne sera pas mise de côté, au contraire : les problèmes liés aux personnes (le clan marino-lepéniste) est inséparable des idées (car c’est ce même clan qui est responsable des dérives stratégiques et idéologiques au sein du FN).
    Le FN ne va bientôt plus incarner quoi que ce soit de national et ce pour deux raisons majeures.
    – humaine : il n’y aura bientôt plus de cadres de la droite nationale, seul le carré marinolâtre va s’imposer (si B. Gollnisch n’est pas élu président du FN, les derniers nationaux seront purgés comme leurs prédécesseurs).
    – politique : seul contre tous ce carré va lentement s’enfoncer dans sa dissolution inexorable (mode médiatique, politiquement correct, islamophilie, abandons de nos valeurs non-négociables, etc). Il n’y aura bientôt plus de caractère national au programme.
    Ce retour de Bruno Mégret, allié à tous les cadres incontestés du mouvement national (contrairement à 1999) sonne donc peut-être la fin d’une époque, celle de la trahison politique du néo-lepénisme (2002-2010).
    Le chemin du succès du mouvement national rénové sera semé d’embûches mais quand la dynamique sera enclenchée il y a tout lieu de croire que nous revivrons de grands moments politiques… et sans cette clique lepéniste qui se discrédite chaque jour davantage.

  6. Le retour de Mégret serait une bonne chose mais je pense que c’est un peu tôt. Il y a encore trop de plaies qui ne se sont pas tout à fait refermées.
    Le Pen fait son baroud d’honneur et après il y aura sans doute des opportunités pour la reconstruction. Marine Le pen et les identitaires se plient devant le mirage de la respectabilité. Ils se mettent eux-mêmes hors jeu. La respectabilité n’est plus de mise dans ce monde qui s’écroule. Ils foncent vers une sorte de “CNIsation”.
    L’avenir est à un rassemblement des forces nationalistes et identitaires authentiquement en rupture avec le Système. C’est un peu ce que préparent l’entente entre le PdF de Carl Lang, la NDP de Robert Spieler et le MNR conduit par Annick Martin. On a pu le voir le 11 novembre dernier lors de la grande réunion de Synthèse nationale à Paris qui a rasemblé des centaines de cadres et militants de la cause nationale.
    Mégret sera peut être alors le recours. Il est vrai qu’il a une présidentielle d’avance.

  7. Il avait annoncé son départ “pour travailler dans une grande entreprise française à l’étranger”. Finalement, il est resté chez lui… Maintenant, il laisse entendre qu’il pourrait revenir ! Quel cinéma, quelle mise en scène ridicule ! Tout ça pour piquer 0,5 ou 1% des voix au FN et faire ainsi le jeu de l’UMP. L’Histoire ne repasse pas les plats !

  8. @ archibal
    il faut garder les sarcasmes pour les adversaires politiques ! Bruno Megret a ,comme toute personne,surement des défauts mais INCONTESTABLEMENT, ses qualités sont telles que l’on doit se réjouir de son retour .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]