Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France / France : Société

Variations sur la “partition” du territoire anciennement français

Philippe de Villiers l'a récemment dénoncée, et François Hollande n'a pas hésité à l'évoquer récemment comme une possibilité. Stratediplo nous propose à ce sujet une analyse décapatante. Voici deux extraits, mais tout est à lire.

(…) on ne peut qu'être interpelé par sa formule, appliquée cette fois à la France le 12 (?) octobre 2016, s'interrogeant et constatant "comment peut-on éviter la partition ? Car c'est quand même ça qui est en train de se produire, la partition".

Beaucoup de Français ignoraient encore que leur président comparait désormais la situation de la France à celles de la Syrie l'année dernière et de la Centrafrique il y a deux ans. Il évoque d'ailleurs le démembrement, qu'il s'agisse d'un démantèlement imposé ou d'une dislocation spontanée, par un mot étranger, dont le faux-ami français est souvent complété de l'expression "bien réglée". Car partition, dans le sens de morcellement, c'est l'une des deux alternatives couramment considérées et discutées aux Etats-Unis d'Amérique pour décrire les modalités de la destruction de leurs ennemis, puisqu'ils ne visent jamais l'armistice, la capitulation ou le traité de paix mais systématiquement la destruction, et étudient toujours, selon le critère de la valorisation économique possible des ruines, ce qu'ils appellent la "solution parking" appliquée par exemple au Japon en 1945, en Irak en 1991 et en Serbie en 1999 et la "solution partition", appliquée par exemple en Yougoslavie en 1992, en Irak en 2003 et en Libye en 2011. La référence affichée par le président Hollande par le choix du terme est explicite. (…)

La partition du diviser pour mieux asservir représente aussi un diktat autoritaire dans la philosophie punitive états-unienne, souvent mis en œuvre par le truchement d'un gouvernorat multinational. Et effectivement, comme on l'a montré dans le Septième Scénario, quelques mois suffiraient pour voir le durcissement d'une insurrection locale, la stabilisation de lignes de séparation puis le déploiement sur celles-ci d'un dispositif international d'interposition, c'est-à-dire la matérialisation de frontières et la réalisation d'un morcellement.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Il n’y a que deux choix possibles qui s’offrent à nous:
    -soit dès cet instant nous acceptons l’esclavage à la fois de la haute finance internationale et de l’islam.
    – soit nous refusons la soumission et nous devons alors nous préparer certainement à combattre .
    Si quelqu’un discerne une troisième possibilité ,merci de le faire savoir.
    “Les hommes d’armes combattront et Dieu donnera la victoire ”
    Jeanne d’Arc.
    En tous cas une chose de sûre :
    Merci à l’UMPS ( ou son équivalent ) qui trahissent le peuple Français depuis 40 ans.
    in con tour na ble
    https://www.youtube.com/watch?v=Sqy5oep9ZGk

  2. La France est Une et Indivisible
    « Une République indivisible » : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. L’unité et l’indivisibilité garantissent une application uniforme du droit sur l’ensemble du territoire national.”
    http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/veme-republique/heritages/quels-sont-principes-fondamentaux-republique-francaise.html
    Note : Cela fait longtemps que les “représentants” ne représentent plus les Français, cela fait 16 ans qu’il n’y a pas eu de “référendum” respecté en France : Il est temps de virer les dictateurs car la Constitution n’est pas appliquée !

  3. Il faut répondre aux corniauds qui détruisent sciemment la France, que jamais nous n’accepterons d’être dépouillés du moindre centimètre carré de notre Patrie.
    Nous avons tous Sainte Jeanne d’Arc dans notre coeur, nos gènes , notre ADN commun, alors levons nous et boutons allègrement la racaille ( et les racailles politiques), oui, boutons boutons et encore…jusqu’à purification totale.

  4. Cette partition envisagée accrédite la thèse comme quoi nous avons en fait accueillis nombre de conquérants en quête de territoires !

  5. Hollande n’est pas un président.
    IL A TOUJOURS ETE ILLEGITIME.
    On rajoutera aujourd’hui à ce gnome sorti de la Corrèze, la félonie, la traîtrise, la lacheté

  6. je serai très heureux de cette “partition”, cela mettrait enfin un terme à la république, une et indivisible” ; et les français, conduits par une chef digne de ce nom, pourraient enfin se concentrer sur l’essentiel : leur âme et leur pays

  7. “un diktat autoritaire dans la philosophie punitive états-unienne”
    Cette philosophie punitive est basée sur le Talmud et les sionistes la propagent partout sur la Planète en vue de l’instauration du gouvernement mondial de l’Antéchrist.

  8. La France est indivisible. On devrait se reposer dessus. Je me souviens d’une conversation au cours d’une soirée dans un bar, mon interlocuteur me vendait l’idée que l’on devait séparer la France en régions, en cesser avec le centralisme jacobin. Quelque chose dans son discours en apparence censé me dérangeait. En fait, j’ai creusé et découvert qu’il n’était pas Français …. mais Belge, et il me vendait sa vision de son propre pays transposée au mien (je me suis retenu de lui dire de se mêler de ses affaires, c’était bien avant les Najat et autres Azoulay). Choqué, je l’ai regardé droit au fond des yeux et lui ai répondu “La France est indivisible!”. Je me suis fait défiler 2000 ans d’histoire pour vérifier que je ne me trompais pas trop. Sans blaguer, son regard a vacillé, il n’était plus aussi sûr de lui, limite vexé. Je crois que l’idée de cette indivisibilité existe, pas seulement dans la tête des Français la preuve!, elle n’a pas besoin d’être discutée mais affirmée.

  9. Ce ne sera pas la première fois:
    -armagnacs et bourguignons
    -zone jaja et zone nono
    C’est sans doute nécessaire pour que refleurisse la Résistance.

  10. Toute partition si petite soit-elle serait une ignominie , toute partition est le fruit de la trahison, la France est en grand danger parce que les français dorment au lieu de veiller avec attention.
    Notre patrie est entre les mains les plus malsaines qui soient, des mains étrangères en réalité.

  11. Une partition ? Et pourquoi pas ? Une partie du territoire national actuel qui resterait français, avec un peuplement français de culture et de civilisation française (oui, je sais, ça serait à définir…), d’où une “reconquista” devra être programmée, décidée et menée jusqu’à la reconquête totale et définitive de notre pays !
    Les espagnols (ou plutôt les castillans, aragonais, catalans etc…) l’ont bien fait, eux !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services