Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Liberté d'expression / Médias : Nouveaux médias

Valeurs Actuelles change de rédacteur en chef et tiendra un rôle important pour 2017

C'est Geoffroy Lejeune, le journaliste qui imaginait dans un roman Eric Zemmour président de la République, qui prend cette responsabilité au sein de l'hebdomadaire :

Valeurs4113_001"Geoffroy Lejeune a couvert l'élection présidentielle de 2012 pour l'hebdomadaire, avant de devenir rédacteur en chef du service politique (…) Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Paris en 2011, Geoffroy Lejeune doit prendre ses fonctions le 1er juin, épaulé au cours des quatre mois à venir par Yves de Kerdrel, directeur du groupe Valmonde qui effectuait l'intérim (…) Geoffroy Lejeune arrive à cette rédaction d'une vingtaine de journalistes plutôt jeunes dans une période faste pour l'hebdomadaire, dont les ventes ont progressé de 5,4% en 2015, à 116.000 exemplaires par semaine, alors que le marché est globalement morose pour les magazines.

"Je suis très fier de diriger un groupe de presse dont le navire amiral, Valeurs actuelles, a le plus jeune directeur de la rédaction de France", a déclaré Yves de Kerdrel à l'AFP. Geoffroy Lejeune représente déjà l'hebdomadaire dans de nombreuses émissions de télévision et de radio, notamment dans l'émission de Marc-Olivier Fogiel sur RTL. 

VALEURS4009_001"Nous ne sommes pas sur la même ligne que le FN, mais nous faisons des efforts pour ne pas être sectaires", et "parler à tout le monde, de Florian Philippot à François Bayrou": Geoffroy Lejeune définissait ainsi dans Le Monde daté de dimanche la ligne du journal, qui titre cette semaine sur "Les dynamiteurs de la droite".  

Présent le week-end dernier à Béziers (Hérault), où Valeurs actuelles coorganisait des "Rendez-vous" de la droite dure, il expliquait vouloir "flirter partout où il y a du débat à droite". "Mais nous voulons être aussi le journal de la primaire des Républicains", assurait le journaliste. Le magazine organise dès mercredi un débat avec François Fillon, avant de recevoir tous les candidats à la primaire (…)"

L'Observatoire des journalistes et de l'information médiatique analyse et rappelle le passé sarkosyste de l'hebdomadaire:

"À 27 ans, Geoffroy Lejeune, va donc piloter la rédaction d’un des cinq newsmagazines français (…) Malgré ces bons résultats, dus à la reprise en main éditoriale de Valeurs actuelle par son directeur, Yves de Kerdrel, la promotion de Lejeune forcera ce dernier à prendre du recul. Kerdrel, qui remplaçait Branca dans l’interim, aurait vu ses rapports se détériorer depuis plusieurs mois avec ses nouveaux actionnaires, Iskandar Safa, Étienne Mougeotte et Charles Villeneuve. Associés au sein de Prinvinvest Medias, ces derniers déploreraient en coulisses le coup de barre à droite donné par Kerdrel à Valeurs actuelles depuis trois ans. Ils n’auraient guère approuvé notamment le parrainage de l’hebdomadaire du récent Rendez-vous de Béziers, à l’initiative de son maire proche du Front national, Robert Ménard. En perspective de l’élection présidentielle de mars 2017, Mougeotte et Villeneuve – à l’époque sarkozystesmiliteraient pour un recentrage en faveur des Républicains. Lassé des critiques, Yves de Kerdrel aurait finalement accepté de ne plus diriger la rédaction, tout en plaçant Geoffroy Lejeune, très proche de lui. Il garderait ainsi une partie du contrôle."

Valeurs4131De son côté, Yves de Kerdrel vient de se montrer très critique vis-à-vis de Robert Ménard et s'estime même trahi par ce dernier :

Ce mercredi, Yves de Kerdrel, directeur général de Valeurs actuelles, a expliqué à l'Agence France-Presse être "mal à l'aise" après le rendez-vous de Béziers coorganisé avec le maire de la ville Robert Ménard, estimant avoir été trahi par celui-ci après un week-end qui a tourné à la création d'un "mouvement ménardiste". "Notre journal cherche à être indépendant. Je cherche pas à faire de l'épicerie politicienne", a déclaré Yves de Kerdrel, interrogé par téléphone, se disant "mal à l'aise" alors que son journal a participé au financement de cette réunion de la droite de la droite et de l'extrême droite, qui s'est, selon lui, transformée en "rampe de lancement pour les législatives ou une autre ambition de Ménard".

Hasard de calendrier ou réaction de cause à effet, il se trouve aussi que Robert Ménard vient de clarifier son positionnement vis-à-vis de 2017 suite aux critiques qu'il a essuyées :

Le « mouvement citoyen » appelé « Oz ta droite », dont il a annoncé le lancement mercredi 25 mai, sera-t-il une rampe de lancement pour la présidentielle 2017 ? « C'est pas une rampe de lancement », a répondu M. Ménard sur BFMTV, avant de déclarer qu'il ne serait pas candidat pour cette échéance: « Je ne suis pas mégalo, je ne suis pas stupide. Il y a assez de candidats! » 

Vous allez soutenir qui en 2017? « Moi, personnellement tout le monde sait que je vote Marine Le Pen » a répondu l'ancien patron de Reporters sans frontières (…)

« Ce que je souhaite, c'est que Marine Le Pen comme les autres partis de droite entendent ce qui s'est dit à Béziers », a plaidé ce maire d'extrême droite. « Ce rassemblement servait à faire discuter ensemble des gens qui ne se parlent jamais. A droite, on est spécialiste de l'oukase! » a-t-il lancé. « Ca agace le FN, en même temps ils reviendront », veut-il croire. « Il y avait tout un tas de militants FN qui étaient là, qui étaient contents. Ca agace les états-majors », d'après lui (…)"

Valeurs actuelles arrivera-t-il à se débarrasser du soupçon de rouler pour Nicolas Sarkozy et à devenir un véritable hebdomadaire prônant l'union des droites ? L'avenir nous le dire mais il jouera de toute évidence un rôle important à droite en vue de 2017. 

Partager cet article

20 commentaires

  1. C’est vraiment une planche pourrie ce Kerdrel.

  2. Yves de Kerdrel est un sarkolâtre, qui ferme les yeux sur le fossé abyssal entre les déclarations de Sarkozy et les actes (ou l’absence d’actes) quand il a été au pouvoir, bref sur ses mensonges. En sera-t-il de même de Geoffroy Lejeune ? On peut craindre le pire puisqu’il présente VA comme « le journal de la primaire des Républicains » (sic). Pas prêt de racheter ce journal.

  3. Pour une fois que VA sort un peu des sentiers battus et du politiquement correct… On ne va pas se plaindre!

  4. « Valeurs actuelles arrivera-t-il à se débarrasser du soupçon de rouler pour Nicolas Sarkozy »… Euh, euh, euh !!!
    La mission de VA est de ramener les électeurs du Front vers Sarko. VA l’a toujours fait et le fera toujours. Kerdel qui joue au frontiste, il y a de quoi rire. Il suffit de voir les pages écos du journal pour comprendre où il penche. « Autour de nous attendant l’esclavage, les libéraux se vautrent dans leur veulerie… » dit la chanson.

  5. Il n’y a aucune inquiétude à avoir. Les lecteurs de Valeurs Actuelles – et à fortiori ses abonnés – ont appris depuis longtemps à lire entre les lignes et comprennent à demi-mot qui roule pour qui.

  6. « Valeurs actuelles arrivera-t-il à se débarrasser du soupçon de rouler pour Nicolas Sarkozy et à devenir un véritable hebdomadaire prônant l’union des droites ?  »
    Laissons répondre Geoffroy Lejeune: « Nous ne sommes pas sur la même ligne que le FN, mais nous faisons des efforts pour ne pas être sectaires », et « parler à tout le monde, de Florian Philippot à François Bayrou ».
    C’est bien.
    Mais il ajoute: « Mais nous voulons être aussi le journal de la primaire des Républicains ». Et patatras…
    Va falloir qu’il nous explique comment à la fois « faire de efforts pour ne pas être sectaire » et « être LE journal de la primaire LR ».
    Que VA roule pour Nicolas Sarkozy n’est effectivement plus un soupçon, c’est une certitude. Même si VA alimente l’écran de fumée avec de très bons articles par ailleurs, nous ne sommes pas dupes.

  7. Quand je vois une tête de LR en couverture, c’est rédhibitoire et je n’achète pas le numéro !

  8. Yves de Kerdrel est par ailleurs Young Leader de la French Amirican Foundation…

  9. On comprends surtout le divorce entre le lectorat de valeurs actuelle qui veut l’union des droites et les propriétaires du journal qui veulent autre chose…

  10. Quand j’entends le mot ‘Valeurs’ (républicaines, actuelles ou autres), je ne sais pas pourquoi j’ai toujours envie de sortir mon revolver …

  11. La mission de VA est aujourd’hui d’entrainer les électeurs à droite, mais dans une droite-impasse. Vous n’y verrez aucun d’article de fond expliquant qu’en sortant de l’Union européenne la France retrouverait sa souveraineté.
    VA tient à sauver le clivage gauche-droite, alors qu’il devrait être entre les pro-UE et les contres. Cet hebdomadaire est donc bien un piège.
    Il faut se souvenir de ce que disait déjà le comte de Saint-Aulaire (ambassadeur français à Londres) quand il relatait une question qu’il avait posée à Khan juste après la 1ère guerre mondiale « pourquoi les banquiers avaient-ils protégé les bolcheviques alors qu’ils étaient hostiles à la propriété privé ? » Il lui avait répondu que pour restructurer le monde à son profit il fallait créer des contraires. « Notre dynamisme utilise les forces de la destruction pour nourrir ensuite les forces de la création. Le bolchevisme destructeur nous a amené à la Société des Nations qui est notre œuvre et dont Israël en est le germe. Le marxisme antithèse du capitalisme, est tout aussi sacré pour nous. Il nous permet d’être l’axe de ces contraires pour purifier l’idée de Dieu, en l’identifiant à la nation d’Israël, qui va devenir son propre messie. »
    Ce que nous vivons actuellement, avec la destruction des pays faisant de l’ombre à Israël au Proche et Moyen Orient, la maîtrise des richesses mondiales par le 1%, le plan d’anéantissement du christianisme grâce au « Grand Remplacement », n’a qu’un but : préparer l’arrivée du Mashia (l’antichrist, le Dajjal).
    Ces temps eschatologiques, les valeurs actuelles, VA ne les pige pas.

  12. Devinez qui a (encore) droit dans le numéro de Valeurs actuelles sorti ce jour à une interview « exclusive » : Nicolas Sarkozy ! Une vraie carpette ce Kerdrel !

  13. Espérons que VA fera un article sur ces forces de l’ordre qui empêchent les journalistes de prendre des photos :
    https://www.youtube.com/watch?v=j4llivKvQGQ
    Et sur cette curieuse attaque d’un véhicule de police par 5 jeunes :
    https://www.youtube.com/watch?v=Fh-qPIexLQM
    Parmi eux, un Américain de 27 ans (arrivé très récemment en France, sans emploi, sans logement fixe….)
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/voiture-de-police-incendiee-un-5e-suspect-ecroue-un-americain-de-27-ans-29-05-2016-5839971.php
    Ne serait-il pas de la CIA ?
    Et deux frères antifas, dont le père est un cinéaste bobo, Yves Bernanos, très impliqué dans le shoatisme institutionnel, alors qu’il faudrait dénoncer les génocides actuels des chrétiens.
    https://www.youtube.com/watch?v=KgLDIaE_3XI

  14. Valeurs actuelles a amélioré sa ligne depuis quelques temps mais les nouveaux actionnaires sont plutôt de gauche.
    Vu le succès d’une ligne clairement à droite, je pense cependant que valeurs actuelles restera sur cette ligne sinon ces ventes rebaisseront.

  15. VA fait de temps en temps des articles sur les valeurs actuelles ! On a eu par exemple un topo sur la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, qui défendait son mari, le député Denis Baupin, accusé de harcèlement sexuel par plusieurs femmes. Il est d’ailleurs surnommé le « DSK des Verts » !
    http://www.valeursactuelles.com/politique/affaire-baupin-emmanuelle-cosse-defend-son-mari-62375
    Souffrirait-elle des mêmes désirs que la ministre précédente, Cécile Duflot que l’on voit ici avec la comédienne Virginie Lemoine, faisant campagne pour des enfants sans père ?
    https://twitter.com/CecileDuflot/status/544433210223243264/photo/1?ref_src=twsrc^tfw

  16. Je ne comprends pas cette énième polémique. La « tête de Turc » d’aujourd’hui s’appelle Yves de Kerdrel.
    Ce n’est pas parce que Valeurs actuelles roulerait pour Sarkozy que l’on va mettre un bulletin dans l’urne conforme à ce que souhaiterait les dirigeants de l’hebdomadaire.
    Kerdrel ou pas Kerdrel, c’est quand même un titre qui a le vent en poupe. N’oublions pas que VA s’est faite sucrer les aides publiques à la presse, ce qui devrait le rendre sympathique à un certain public.

  17. Et puis comme dit Yann Barthès dans le Petit Journal : »Valeurs Actuelles est le journal qui est à la droite de la droite de la droite de la droite ».
    Ça doit faire plaisir à Kerdrel.

  18. Valeurs Actuelles a viré tous les collaborateurs qui manifestaient une réserve envers Sarkozy, il y a donc peu de chance pour que ce journal s’en éloigne. Je crois que nous entrons avec l’approche des élections à la valse des faux-culs!

  19. Valeurs actuelles doit défendre des valeurs et surtout ne pas faire de publicité pour les charlots (Sarkos et sa clique)

  20. Il serait intéressant de savoir qui est ce sombre Iskandar Safa. Il semble faire partie des réseaux souterrains Pasqua Marchiani. Roulerait-il donc pour le compte des crypto-gaullistes ? Dont Sarkozy ? Il n’est pas inconnu des services de la DST et semble aussi très à l’aise dans les contrats douteux mais juteux passés par les différents gouvernements quelle que soit leur couleur politique. Lire l’intéressant article sur le lien ci-dessous
    http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Medias/Valeurs-actuelles-une-vente-en-trompe-l-aeil
    On peut s’inquiéter qu’un tel personnage ait pris les rênes de VA et on commence à en ressentir les premiers effets. Il était évident que le gros capitalisme n’allait pas laisser prospérer un hebdomadaire aux « relents nauséabonds »…

Publier une réponse