Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sciences

Vaccin COVID-19 : Où est le principe de précaution pour les plus jeunes ?

Vaccin COVID-19 : Où est le principe de précaution pour les plus jeunes ?

Communiqué d’Emmanuel Sapin, chirurgien pédiatre :

Chirurgien pédiatre dans un hôpital d’enfants, le Professeur Emmanuel Sapin a estimé qu’il était de sa responsabilité de faire part à la Défenseure des droits et au Défenseur des enfants, de sa vive inquiétude devant l’extension du passe sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, entériné par l’Assemblée nationale le 20 octobre dernier.

L’obligation du passe sanitaire imposée depuis la fin du mois de septembre aux enfants de 12 à 17 ans, et étendue dans le projet de loi “portant diverses dispositions de vigilance sanitaire” les prive de toute possibilité d’activité sportive ou culturelle et de droit à la vie familiale, sauf pour eux à se faire vacciner.

Or les vaccins COVID-19 font courir aux enfants des risques, certes peu fréquents, mais de complications graves.

Comme tout médecin, le Professeur Sapin considère la découverte des vaccins comme un progrès indéniable de la médecine et leur pratique a évité, en particulier pour les enfants, des drames que les générations précédentes ont connus.

Mais le SARS-Cov-2 responsable de la COVID-19 n’est pour lui pas comparable aux affections qui touchent gravement les enfants. Et les vaccins COVID-19 ne sont pas anodins. Au 30 septembre 2021, 356 enfants vaccinés ont présenté ensuite des effets secondaires graves. Ce sont 356 enfants qui n’auraient probablement jamais été malades même s’ils avaient contracté la COVID-19.

Le Professeur estime qu’on ne peut infliger un tel risque à une population indemne, même si le but était de protéger les plus âgés. Or, cela même s’avère erroné puisque la vaccination n’éradique pas la contagiosité.

Compte-tenu de la discordance entre le bénéfice attendu et le risque déjà réellement encouru, et les séquelles possibles au long cours, car inconnues à ce jour, le principe de précaution ne devrait-il pas contre-indiquer cette vaccination des plus jeunes et supprimer pour eux l’obligation du passe sanitaire ?

Les Défenseurs des droits et des enfants qui, dans plusieurs communications ont fait part d’objections contre le passe sanitaire, interpelleront-ils une nouvelle fois le Chef de l’Etat et son Gouvernement ? Seront-ils entendus ?

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services