Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

URGENCE GAZA « Nous avons plus que jamais besoin d’aide »

L'AED se mobilise avec une grand persévérance pour nos frères d'Irak, mais elle nous demande de ne pas oublier ceux de Palestine.

« La situation humanitaire à Gaza est catastrophique. Nous vous demandons de prier pour un armistice et pour la paix. Nous vous demandons d’aider les pauvres et les blessés de la guerre. Il est plus que jamais temps d’aider la population de Gaza. »
Mgr Shomali, en charge de Gaza au patriarcat latin de Jérusalem

« Chers bienfaiteurs de l’Aide à l’Église en détresse : les chrétiens de Terre Sainte sont une église en détresse. Continuez de prier pour nous et de nous assurer votre solidarité et votre assistance. Nous en avons besoin plus que jamais. Nous avons plus que jamais besoin d’aide à Gaza. »
Mgr Fouad Twal, patriarche latin de Jérusalem

L’AED a prévu d’assister les victimes de la guerre de Gaza, à la demande du Patriarcat Latin de Jérusalem. L’aide médicale d’urgence  aux victimes de la guerre est une des missions les plus pressantes selon le Patriarcat. Ces victimes sont actuellement traitées aussi bien dans les hôpitaux de Gaza qu’à l’extérieur. A l’hôpital catholique Saint-Joseph de Jérusalem, il y a actuellement, outre 24 musulmans, un chrétien de Gaza grièvement blessé qui ne peut pas payer les coûts de son traitement. Les établissements médicaux chrétiens de Gaza ont eux aussi besoin d’aide. Ils souffrent aujourd’hui cruellement du manque d’électricité et de carburant dans le territoire et ne peuvent en conséquence remplir leur mission que dans une mesure restreinte. C’est pourquoi il est nécessaire de financer le carburant destiné aux générateurs électriques. Outre l’aide médicale d’urgence aux blessés, il va falloir également assurer la remise en état des établissements chrétiens de Gaza. L’école catholique de la Sainte Famille qui accueille actuellement environ 1000 réfugiés devra par exemple être rénovée avant de pouvoir être remise en service. Les maisons des chrétiens ont été également entièrement détruites pour certaines d’entre elles. Ils ont besoin de notre aide pour leur rénovation.

Selon les informations du ministère de la Santé palestinien, plus de 1700 palestiniens ont péri à ce jour dans la guerre de Gaza depuis le 8 juillet, plus de 9 000 ont été en partie gravement blessés et plus de 254 000 personnes ont pris la fuite à l’intérieur de la bande de Gaza. C’est là le nombre de victimes palestiniennes le plus élevé du conflit avec Israël depuis la guerre des Six Jours en 1967 pendant laquelle Israël a conquis les territoires palestiniens qu’elle continue d’occuper depuis. La communauté chrétienne de Gaza est elle aussi lourdement éprouvée par la guerre.

Quelque 1300 chrétiens vivent dans le territoire qui compte approximativement 1,8 million d’habitants musulmans. 1200 croyants environ appartiennent à l’église grecque orthodoxe et environ 170 à l’église catholique romaine. Ces deux églises ont accueilli des réfugiés musulmans dans leurs édifices. Une chrétienne orthodoxe a péri à ce jour dans les bombardements israéliens et plusieurs membres de cette communauté ont été gravement blessés. Outre le cimetière orthodoxe et les maisons des chrétiens, les bâtiments de la paroisse catholique de la Sainte Famille ont été également endommagés. Le prêtre d’origine argentine Jorge Hernandez continue d’y vivre avec trois sœurs de l’ordre de Mère Teresa, ainsi qu’avec des enfants handicapés et des personnes âgées dont les sœurs s’occupent.

Nous leur avons promis dans un premier temps 50 000 €. Un grand merci de votre soutien !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Dans la bande Gaza, vivent seulement 1300 Chrétiens, car les autres ont fuis (où se sont convertis à l’islam) du fait du sort que leurs réserve la majorité musulmane !
    Cf Salon Beige : 29 juillet 2014
    “A Gaza aussi, des chrétiens fuient ou se convertissent”
    Je plains les martyrs de Gaza, victimes, et de Tsahal (qui se comporte comme les américains sur Saint Lo en 1944), et du Hamas qui oblige les civils à rester sur les sites que Tsahal avait annoncé (par tracs aériens) comme devant être bombardés.

  2. cet article est un raté du stagiaire estival, non? Les 1200 chrétiens de gaza vivent certes une situation difficile mais ils ne sont pas persécutés (massacrés) en tant que tels comme les 400.000 chrétiens d’irak. sans parler du titre en lettres capitales URGENCE GAZA…

  3. @ Albert:
    Auriez-vous la charité sélective?
    A moins que vous ayez des “états de service” à faire valoir, qui soient supérieurs à ceux de l’AED et vous mettent en position de lui donner des leçons?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]