Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Union à droite : peu importe la dénomination, c’est le contenu le plus important

Edwige Diaz, élue locale et vice présidente du groupe FN à la région Aquitaine, où des élus de différents partis se sont rassemblés, explique au micro de Boulevard Voltaire :

Unknown-20"Il n’est pas tant question de digues qui ont sauté, mais surtout d’écoute de la base. Nous sommes avant tout des élus locaux, des personnalités politiques locales en contact direct avec les électeurs. Nous avons bien entendu que les électeurs en avaient marre de perdre, marre que leurs idées perdent, que la France se détricote et que les idées ultras mondialistes gagnent. C’est pourquoi nous avons décidé, au-delà des clivages partisans, de nous rassembler. Dans notre association ne figurent pas uniquement des élus de droite, mais aussi des élus sans étiquette ou des responsables associatifs par exemple.

Si on ne peut appeler cela une union de la droite, doit-on l’appeler l’union de la périphérie contre le centralisme de l’État ?

Chacun appellera cela comme il voudra. Au Front national, nous avions davantage tendance à dire que c’était le rassemblement des nationaux. J’ai quelques camarades de droite qui veulent appeler cela la droite unie. En définitive, peu importe les éléments de langage ou la dénomination. C’est le contenu le plus important. Nous voulons préserver notre campagne et notre ruralité. Nous voulons que la France des oubliés ne soit plus oubliée. Nous voulons arrêter de perdre nos services publics, nos trains et nos écoles. Nous voulons que les maires puissent avoir des moyens pour faire fonctionner leur commune. Nous voulons aussi apporter sécurité et écoute à cette France qui travaille, se lève tôt et voit malheureusement son service public disparaître.

Quelles sont vos prochaines échéances ?

Nous sommes en train de réfléchir à la question. Il y aura évidemment les élections européennes avant les Municipales. Mais nous restons modestes à l’échelle d’une circonscription dans un département. Nous allons donc nous centrer notamment sur les élections municipales. Nous allons présenter des listes communes pour avant tout faire triompher les idées.

Vos instances nationales soutiennent-elles cette initiative locale ?

Les dirigeants du Front national ont accueilli la démarche d’un bon œil. Nous sommes dans une optique de rassemblement des nationaux. En ce qui concerne monsieur Dupont-Aignan et je parle au nom de ma collègue qui représente Debout la France, il a aussi accueilli la démarche d’une manière favorable. En ce qui concerne Les Républicains, les États-majors montrent bien qu’ils sont déconnectés de la base. Ils ont en effet appelé à l’exclusion des membres de cette association. On voit bien que Les Républicains sont aux abois. Nous avons un Wauquiez, entouré de madame Calmels, qui crie à l’exclusion et assure qu’il n’y aura aucune alliance avec le Front national. C’est bien dommage, car en définitive, nous disons défendre les mêmes intérêts. J’espère que la base pourra leur faire entendre que nous avons envie de nous battre pour la France. […]"

Partager cet article

2 commentaires

  1. Une des erreurs – ce n’est pas la seule – des femmes et des hommes politiques des partis dits
    “patriotiques ou de la vrai droite ” appelons cela ainsi a été de ne pas avoir été suffisamment
    “ALARMISTE ” dans le contenu de leurs différents discours ou propos .
    Si une grande partie des Français est consciente de l’extrème gravité de la situation ,une autre est encore ignorante ou inconsciente de ce qui peut demain être notre avenir .
    C’est donc ces personnes là que nous devons au besoin ” secouer ” par un vocabulaire approprié afin qu’enfin ils se réveillent ,et qu’ils votent pour nos idées.
    Etre” alarmiste ” n’est pas mentir ni effrayer faussement les Français pour la bonne et simple raison que LA SITUATION EST ALARMANTE .
    C’est aussi simple que cela.
    Le changement radical s’impose car sans cela nous finirons esclave de la Haute finance mondialisée et de l’islam.
    ” La faiblesse de nos réactions ( y compris des paroles ) favorise le retour du comportement barbare chez nos élites ,elles n’ont plus peur de nous ”
    “Mal nommer les choses ,c’est ajouter aux malheurs du monde ”
    Albert Camus.
    Oui ,la France peut mourir .
    Certains le savent parfaitement et s’en réjouissent ,d’autres ne le savent pas encore.
    A nous de s’en charger ,la mission nous incombe.
    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Jean-Raspail-Quand-la-patrie-est-trahie-par-la-Republique-50566.html

  2. Effectivement, l’union des français des périphéries (à la fois géographiques et sociales !) semble plus approprié pour un mouvement intrinsèquement de droite (défendre la ruralité c’est défendre l’enracinement contre le nomadisme des élites bobos urbaines), mais ayant vocation à rassembler bien au delà de la droite, y compris des gens culturellement de “gauche”, mais habitant les mêmes zones géographiques et issus des mêmes origines sociales que l’électorat populaire culturellement de “droite”.
    Que LR ne s’associe pas à ce combat est logique ; leurs cadres les plus sectaires sont essentiellement des bourgeois urbains, se retrouvant au final plus dans le “pensez printemps” et la mondialisation heureuse macroniste que dans le sort des bouseux ruraux comme nous dont ils se contrefichent.
    Les choses sont claires : ils sont contre nous, contre nos intérêts et ce que nous sommes, et il semble assez compromis que cette partie la moins pourrie de la bourgeoisie se range de notre côté. Seulement, ils se condamnent à terme en tant que classe…tous ! Si nous gagnons, il est clair que les cadres et les élites seront INTEGRALEMENT renouvelées !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services