Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Une “église” gay en Belgique

C’est un prêtre, le père Johan Maertens, qui est à l’origine de cette initiative, une "église pour et par les homosexuels, lesbiennes, bisexuels, transexuels ou hétéros ainsi que leurs familles et amis" créée pour une raison simple :

"on n’a pas confiance dans une église où les dirigeants répètent sans
arrêt combien nous sommes mauvais. Il est important pour nous de
pouvoir participer à une église où les femmes ont autant de valeur que
les hommes, où les homosexuels peuvent se marier".

L’accusation contre l’Eglise est brouillonne et évidemment erronée, mais elle est médiatique. L’Eglise ne juge pas les hommes mais les actes. Quant à la compatibilité entre foi chrétienne et homosexualité, la position de l’Eglise est là aussi limpide.

La situation est claire : il est évident qu’il n’y a aucun sacrement de mariage qui soit dispensé dans ces plagiats. Plus encore, et ces gens-là le disent eux-mêmes et le souhaitent, ils sont sortis de la communion de l’Eglise.

Cet évènement est une broutille du lobby gay et il a l’avantage de mettre en avant le fait que l’Eglise catholique reste ferme sur la valeur du Mariage, de la Famille fondée sur le mariage et sur le respect de l’enfant appelé à naître d’un homme et d’une femme.

Mais une fois de plus, c’est l’Eglise catholique qui est la cible du lobby gay : à quand une mosquée ou une synagogue gay?

Lahire (via le FC)

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. @ Bernard
    Et si, je censure votre post. Désolé, mais je ne peux laisser ici des propos contraires à l’enseignement de l’Eglise. Relisez le Catéchisme de l’Eglise Catholique aux paragraphes 2357, 2358, 2359.
    Même si nous comprenons la douleur qu’est la votre de vous en sentir loin, l’Eglise nous dit que “les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés … Ils sont contraires à la loi naturelle… Ils ne sauront recevoir d’approbation en aucun cas”.
    Ce sont ces trois derniers mots qui me poussent à retirer votre post. Vous posez comme postulat de votre commentaire que nous devons accepter la légitimité de ces actes. Et comme nous le refusons, vous vous posez en victime, nous accusant de complotite (où voyez-vous ça?), de manque de charité (la première est d’annoncer la Vérité de l’Eglise) et de catharisme, voire de pharisianisme.
    Enfin, vous me reprochez d’être dialectique. Tout votre argumentaire repose sur la dialectique homo/hétéro. Désolé, mais la seule différence et complémentarité que Dieu a voulue, c’est de nous créer homme et femme et non homo ou hétéro comme vous le dites. Reconnaître cela n’est pas dialectique, mais voir la volonté de Dieu. Je refuse votre dialectique, refusant de considérer les personnes, images de Dieu, en fonction de leur vie sexuelle. Nous valons plus que cela et notre âme mérite encore plus.
    Nous pouvons poursuivre tout cela par mail, ce serait sans doute mieux.

  2. […]

  3. @ Free
    Je censure votre commentaire : lisez le post avant d’y répondre!

  4. Je crois que c’est nous qui devrions prier pour vous Bernard. Vous faites du mal un bien ! exactement comme si les saintes Ecritures, la Tradition et le catéchisme ne condamnaient pas l’homosexualité. Faut le faire quand même !
    Je vous conseille donc vivement de lire la sainte Bible, Ancien et Nouveau testament… De lire le catéchisme pour voir ce qu’ils disent de l’homosexualité… Vous serez édifié. Cela calmera certainement vos ardeurs insensées pro-homosexuelles.
    Non content de faire du bien un mal (l’enseignement de l’Eglise sur l’homosexualité), vous faites d’un mal (l’homosexualité) un bien !
    Avec une violence inouïe, vous jugez encore un chrétien honnête qui ne fait lui, sur ce blog, que transmettre aux gens les commandements de l’Eglise sur des sujets de société, afin de leur apporter la vraie doctrine du Christ.
    Je crois donc Bernard, que vous feriez bien de vous regarder en face en face ! et dans une glace… avant d’accuser les autres. Et demander pardon à Dieu de vos iniquités insensées, oui je dis bien ‘insensées’, dans un franc sacrement de réconciliation.
    Je profite de l’occasion que vous me donnez Bernard pour remercier vivement Lahire et toute l’équipe du Salon Beige pour l’excellent travail d’apostolat qu’ils réalisent. Un apostolat très courageux – compte tenude la vindicte des sectaires en votre genre.
    Daigne notre Seigneur Jésus-Christ continuer de donner la force aux animateurs du Salon Beige de continuer leur magnifique travail, aux antipodes de ce que hurle le monde.
    Pendant qu’ils oeuvrent inlassablement, chaque jour, semaine après semaine, mois après moi, avec une grande charité, à étendre – contre le monde – la royauté sociale de jésus-Christ, vous, vous déboulez du haut de votre siège d’iniquité, avec une audace incroyable, vous tenez des propos contraires aux enseignements de l’Eglise tout en prétendant donner des leçons de christianisme…
    Vous tempêtez tant que vous pouvez, en remettant en cause la position de l’Eglise sur l’homosexualité, en faisant donc d’un bien un mal et d’un mal un bien…
    Signe des temps !
    Le tout au nom du Christ… évidemment.
    Il fallait oser !
    Ingomer
    Je ne vous salue pas. Votre post devrait être censuré. Mais il convient de le laisser ici en exemple. [..]

  5. J’ai une question pour Bernard :
    Si l’homosexualité n’est pas un peché, alors pourquoi elle est comdamné dans l’ancien testament ?

  6. @ Houhèl,
    l’homosexualité est condamnée aussi dans le Nouveau !
    Lahire @ Bernard : “les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés … Ils sont contraires à la loi naturelle… Ils ne sauront recevoir d’approbation en aucun cas”.
    Ce sont ces trois derniers mots qui me poussent à retirer votre post.”
    Lahire, vous avez bien fait, finalement, de censurer le post insensé, donneur de leçon de morale, pro-homosexuel, de Bernard car “Ils ne sauront recevoir d’approbation en aucun cas”.
    J’en reviens toujours pas. Incroyable leur audace.
    Cordialement,
    dans les coeurs de Jésus et de Marie,

  7. @ Bernard
    L’Eglise ne condamne pas la seule “pratique homosexuelle” mais toute pratique sexuelle en dehors des liens du Mariage, ainsi que toute perversité ou déviances dans ces mêmes liens. Elle les condamne comme étant nuisibles à la dignité humaine.
    Pour autant l’Eglise sait la faiblesse physique, psychique ou spirituelle qui blesse notre nature & elle offre gratuitement le remède : la Grâce! Rien à voir avec cette condescendance méprisable du monde qui ne cherche pas à guérir & qui desespère.
    Nous prions dans une vraie compassion & une espérance définitivement acquise.

  8. L’agressivité de ce lobby gay montre qu’il ne peut être légitime. Le Christ pour diffuser son message n’a jamais été agressif, ne s’est jamais imposé.
    Arrêtons de croire qu’une dévience psychiatrique ou physiologique selon les cas puisse être “normale”.
    Et pour ceux qui sont homosexuels et qui certainement en souffrent au fond d’eux mêmes soyez assuré de mes prières

  9. @ Bernard et “chrétien rejeté” :
    J’ai laissé suffisamment vos commentaires pour qu’ils puissent être lus et que la part de vérité sur la charité pour l’un et la souffrance pour l’autre qui s’y trouve puisse être lue par ceux à qui elle s’adresse. En revanche, comme je le disais plus haut, je ne peux laisser ce qui est contraire à l’enseignement de l’Eglise ou apparenté à des attaques personnelles. Aussi je supprime vos commentaires et coupe la discussion en adressant, à l’intention de tous, copie de ce post que j’avais écris en d’autres temps, mais qui reste d’actualité puisqu’il reprend l’enseignement de l’Eglise.
    Je reste accesible par mail
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2005/05/chrtiens_et_hom.html
    Chrétiens et homosexuels?
    Un de nos lecteurs nous a transmis ses doutes sur cette dépêche très ambigûe parue sur le site info de la CEF. Il est en soi scandaleux que la CEF produise des documents aussi pernicieux. C’est pourquoi, il est de notre devoir de laïc de réagir et de rétablir les vérités d’Eglise que cet article met honteusement en cause.
    Cette dépêche parle de la messe qui a précédé la Gay Pride de Belgique et l’action de la “communauté du Christ libérateur”, groupe “d’homosexuels chrétiens”.
    Concernant l’homosexualité, l’Eglise dit :” S’appuyant sur la Sainte Ecriture, qui les présente comme des dépravations graves, la Tradition a toujours déclaré que “les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés” Ils sont contraires à la loi naturelle… Ils ne sauront recevoir d’approbation en aucun cas.” (Catéchisme de l’Eglise Catholique 2357, 2358, 2359).
    Par conséquent la “communauté du Christ libérateur” qui veut vivre son homosexualité “comme une chance, une possibilité de créer des liens et des solidarités profondes” (voir site) ne peut se dire catholique, même si elle était cautionnée par son aumonier, le Père Lochten, car elle refuse l’enseignement de l’Eglise et sa mise en oeuvre.
    L’ambiguité porte sur les personnes homosexuelles quand il est écrit dans cette dépêche : “Etre homosexuel n’est pas en soi un péché”.
    L’Eglise dit en effet qu’ “Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présentent des tendances homosexuelles foncières. Ils ne choisissent pas leur condition homosexuelle; elle constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve”. Vivre dans cet état (c’est à dire, présenter des tendances homosexuelles foncières sans passer à l’acte) n’est pas un péché, mais vivre de l’homosexualité ne “saurait recevoir d’approbation en aucun cas” et constitue donc un péché.
    L’Eglise ne condamne pas les tendances homosexuelles (qu’elle reconnaît), mais l’acte.
    Celui qui le commet, qu’il ait ces tendances ou pas, se met de lui-même hors de l’état de grâce et ne peut recevoir la Sainte Communion qu’après une confession valide. Mais rien ne l’empêche d’assiter à la Messe. Il n’y a pas d’ “excommunication pratique dans l’Eglise pour les gays et les lesbiennes”.
    Autre erreur dans ce texte : l’Eglise n’exclut pas les homosexuels, puisqu’elle dit qu’ “ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute discrimination injuste” (Catéchisme de l’Eglise Catholique 2358).
    Et c’est bien ici que se pose la difficulté : en tant que catholiques, nous devons suivre cette ligne de conduite que nous fixe l’Eglise guidée par la charité en réponse à l’amour que Dieu porte à chaque homme : Aimer sans condamnation de la personne, ni discrimination injuste, mais sans pour autant cautionner, minimiser ou accepter le péché.
    C’est à dire, imiter Dieu lui-même qui nous aime chacun individuellement au point de mourir pour nous sur la Croix, malgré le poids énorme de nos péchés, qu’Il n’a pas cautionnés, minimisés ou acceptés, mais justement identifiés comme tels, puisque c’est à cause d’eux qu’il a accepté de subir la Passion, jusquà la mort.
    Lahire

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services