Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

“Une transformation du mariage où la réalité sexuée de l’existence humaine se trouve relativisée”

Wtb2L'evêque de Nîmes répondait aux questions de la cellule communication de son diocèse :

Eglise de Nîmes : Pourquoi intervenir en demandant un débat national alors qu’il s’agit du mariage civil ? En quoi cela concerne-t-il l'Église catholique ?

Mgr Robert Wattebled :
Disons d'abord que nous ne défendons pas des intérêts d'ordre confessionnel. Nous croyons que nos convictions visent le bien de l'homme et de la société. Le projet de loi sur le mariage engage en fait une évolution tout à fait considérable qui, faute de débat, serait en quelque sorte imposée à la société française. Il s'agit d'une transformation du mariage où la réalité sexuée de l'existence humaine se trouve relativisée. Simultanément nous insistons sur l'attention à porter aux enfants ainsi qu’à leurs droits : le droit des enfants prime sur le « droit à l'enfant ». On ne peut pas – ne serait-ce que momentanément – mettre entre parenthèses les questions relatives à la filiation. D'ailleurs, c'est bien un livret de famille que reçoivent les nouveaux mariés, et non pas un simple certificat de conjugalité.

Église de Nîmes : Mais du même coup l'Église et les évêques sont accusés d'homophobie…

Mgr Robert Wattebled :
Nous ne nions pas les discriminations dont les personnes homosexuelles ont été l'objet, ainsi que les vexations – le mot est faible – dont elles ont été et sont parfois encore victimes. Nous ne nions pas les souffrances qui en résultent. Nous voulons être attentifs aux besoins de reconnaissance que ces personnes expriment. Mais un tel besoin sera-t-il satisfait par un "mariage" dont on perçoit d'emblée à quel point il diffère de celui qui unit un homme et une femme ?
Cela étant, nous ne pouvons pas éluder les questions de l'accompagnement pastoral des personnes. "Comme tout un chacun, elles sont appelées à rencontrer et à suivre le Christ. Il y a pour elles aussi un chemin vers la sainteté, à parcourir pas à pas et l’Eglise est toujours disposée à les accompagner sur ce chemin", a affirmé le Cardinal VINGT-TROIS dans le discours de clôture de l'Assemblée.

Église de Nîmes : Diverses manifestations sont envisagées ou organisées, les évêques encouragent-ils ce type d’initiatives ?

Mgr Robert Wattebled : Nous avons appelé bien sûr d'abord à la prière et à la réflexion : que chacun, et particulièrement les personnes engagées en politique, s'informent et réfléchissent en conscience. Nous invitons aussi toutes les personnes qui partagent notre appréciation à se manifester auprès de leurs représentants au Parlement. Je cite encore le discours de clôture : "Que les catholiques de notre pays sachent que leurs évêques les encouragent à parler, à écrire, à agir, à se manifester… Ils ont le droit de témoigner de ce qui, dans la lumière de notre foi et selon la logique de la raison et du bon sens, leur semble essentiel pour le présent et pour l'avenir".

Partager cet article

1 commentaire

  1. Notons quand même qu’avec le “droit à l’avortement”, le droit à la vie des enfants a pris un sérieux coup dans l’aile. Il est vraiment plus que temps de se préoccuper des droits fondamentaux de l’enfant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services