Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Religions : L'Islam

“Une tragique illustration de l’échec de la lutte contre le jihadisme”

L'éditorial d'Yves Trotignon, spécialiste de l'antiterrorisme, aujourd'hui analyste senior chez Risk & Co et précédemment analyste à la DGSE : 

"Les tueurs de Charlie Hebdo visaient évidemment l'état-major du journal. Derrière, mais en avaient-ils réellement conscience, ils se sont en réalité attaqués à ce qui fait de nous des Français, irrévérencieux, arrogants, ricaneurs, amoureux de la vie et des bons mots. Je ne suis pas sûr non plus qu'ils avaient conscience des débats politiques que cela allait entraîner et de la mobilisation de la population. Cet attentat va beaucoup plus loin que les tueries de Merah ou de Nemmouche. C'est le plus meurtrier en France depuis des décennies et le plus sanglant attentat jihadiste commis en Europe depuis ceux de Londres, au mois de juillet 2005 (57 morts). On ne peut cependant pas le comparer avec les attentats du 11 septembre 2001 comme je l'ai entendu. Non. Ce matin, avant la prise d'otages, je vous disais que ce n'était pas non plus l'attentat majeur que redoutent les services. Je disais que la limite haute allait encore au-delà. Hier midi, on a franchi un cran supplémentaire. Mais le pire va encore au-delà. C'est horrible de penser qu'il peut y avoir plus horrible. Mais c'est le cas. C'est cela le jihadisme, une adaptation opérationnelle perpétuelle afin d'obtenir des effets politiques majeurs.

La nouveauté, c'est que ça se passe en France. La seule rupture, c'est celle de la défense anti-terroriste. Ça y est, ils sont passés. Ils ont brisé la cuirasse. On le redoutait (…)

À partir du moment où un attentat survient, c'est qu'il y a quelque chose qui a raté. Peut-être les deux frères étaient-ils suivis mais qu'ils n'ont rien laissé transparaître, qu'aucun de leurs messages n'était inquiétant et qu'au dernier moment, ils ont échappé au dispositif, avec ou sans l'aide d'un réseau. Cela s'est déjà vu. Après, il s'agit rarement d'un échec massif, mais d'une succession de petites erreurs (…)

Le patron de la DGSI le disait encore il y a quelques mois : ils sont débordés. Il y a trop de cibles et trop de personnes à surveiller. Les Britanniques ne disent pas autre chose et ils redoutent bien pire que les trois horribles jours que nous venons de vivre (…)

Il y a plusieurs dizaines d'individus extrêmement dangereux en France. Ils sont surveillés mais aucun système n'est infaillible malgré l'engagement de tous les services (…)

Dire que les jihadistes sont des fous est faux et réducteur. Cela empêche aussi de se poser les bonnes questions, d'étudier les motivations, les raisonnements, leurs constats. Comment peut-on espérer vaincre une idéologie que l'on ne comprend pas ? Comment bâtir un contre-discours, des argumentaires, envisager le point de vue de l'adversaire en partant du principe que des dizaines de milliers de guérilleros, du Sahel aux Philippines, relèvent simplement de la psychiatrie ? Cela évite encore de nous mettre face à nos contradictions, que pointent les terroristes qui nous accusent perpétuellement de pratiquer le « double standard », de défendre la démocratie mais de tolérer des alliances avec des régimes parfois très autoritaires ? (…)

Il faut arrêter de parler avec ses tripes ! Intervenir en Syrie, aujourd'hui, ce serait contre-productif. Et nous n'en n'avons tout simplement pas les moyens. On ne s'en sort pas au Mali, alors en Syrie…"

 

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services