Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

“Une terrible quantité de cas de vandalisme contre des sites chrétiens”

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"L’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination à l’encontre des chrétiens en Europe a publié hier son rapport annuel. Il a enregistré 241 cas d’intolérance en 2013, tant au niveau institutionnel qu’individuel. Ces cas sont répartis en trois catégories : faits de haine (dont les actions des Femen en France), intolérance dans la législation et la politique, intolérance dans les arts et les médias.

L’Observatoire souligne qu’il a enregistré ces dernières années « une terrible quantité de cas de vandalisme contre des sites chrétiens et des lieux de culte », mais qu’il n’y a pas de statistiques sur le vandalisme contre les sites chrétiens parce que les gouvernements ne séparent pas les données selon les religions. Le rapport relate 133 cas dans 11 pays.

L’intolérance envers les chrétiens dans les domaines du droit et de la politique concernent surtout des limitations du droit à l’objection de conscience (dont celui des pharmaciens en France), des restrictions à la liberté de parole, des politiques d’« égalité » discriminatoires, des limitations des droits des parents en matière d’éducation sexuelle, ainsi que la liberté de réunion. Le rapport 2012 avait recensé 41 lois de 14 pays d’Europe qui font obstacle au libre exercice de la foi pour les chrétiens. Le rapport 2013 souligne les problèmes d’objection de conscience concernant l’avortement et l’euthanasie, ainsi que pour les officiers d’état civil pour le « mariage » homosexuel, ou la légitimité de critiquer des pratiques musulmanes ou l’adoption par des homosexuels, etc. En ce qui concerne la liberté de réunion, l’Observatoire évoque le droit de se réunir pour prier devant les avortoirs.

L’Observatoire remarque : « Au lieu de s’attaquer au très grand nombre d’actes de vandalisme antichrétien, le président Hollande a annoncé la création d’un Observatoire national de la laïcité, chargé de surveiller les organisations religieuses quant à de potentiels “excès”. Le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls mettait l’accent sur diverses organisations catholiques, déclarant que “tout excès sera minutieusement enregistré au cas où nous devrions à avoir à les dissoudre”. » […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]