Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Une promotion de Saint-Cyr débaptisée pour un écrit de son parrain par ailleurs héros de guerre

Une promotion de Saint-Cyr débaptisée pour un écrit de son parrain par ailleurs héros de guerre

Plus de 18 mois après avoir été baptisée, une promotion d’officiers va perdre son nom : incroyable. La République a des critères de sainteté.

“« Le chef d’état-major des armées et l’armée de terre, en concertation avec la ministre des Armées, ont décidé de ne plus utiliser ce nom de promotion », a expliqué à l’Agence France-Presse le porte-parole de l’armée de terre, le colonel Benoît Brulon. Il sera engagé avec les élèves de la promotion concernée un « parcours de mémoire » au terme duquel un nouveau nom de parrain sera choisi, a-t-il précisé.

« Saint-cyrien, héros des deux guerres mondiales, résistant, déporté à Mauthausen et député à l’Assemblée nationale dans les années 1950, Georges Loustaunau-Lacau est une figure militaire dont les faits d’armes […] avaient alors justifié le choix des différentes autorités », fait valoir l’armée dans un communiqué. Mais « les éléments récemment portés à la connaissance du chef d’état-major de l’armée de terre, postérieurement à la décision d’attribution du nom, ont mis en lumière l’activité politique de Georges Loustaunau-Lacau dans les années 30 », au cours desquelles il a tenu des propos farouchement antisémites, poursuit le communiqué. Il a notamment animé en 1938 une maison d’édition nationaliste, La Spirale, qui a publié deux revues dans lesquelles ont paru de nombreux articles anticommunistes, antiallemands et antisémites. L’officier a lui-même écrit au moins un article en 1938 dans lequel il met en doute la loyauté des Juifs de France, explique l’armée de Terre.

Georges Loustaunau-Lacau a par ailleurs été suspecté d’avoir formé avec son réseau anticommuniste la partie militaire de la mouvance d’extrême droite de la Cagoule, lui valant un procès à la Libération au terme duquel il fut reconnu innocent et réhabilité. « Ces récentes révélations ont mis en lumière une personnalité contestable, qui, en dépit d’un passé de militaire et de résistant courageux, présente plusieurs actes répréhensibles qui ont conduit le chef d’état-major de l’armée de terre à considérer qu’il n’était pas acceptable qu’une promotion d’officiers-élèves puisse prendre le parcours du général Loustaunau-Lacau comme une référence », souligne le communiqué”

Pour mémoire, le chant de cette promotion :

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. C’est du jamais vu, du délire absolu ; de qui, de quel(s) pouvoir(s) communautaire(s) et/ou tribaliste aurait tant peur le CEMA pour revenir ainsi sur un nom de promo ? S’il veulent des parrains de promo à ce point “irréprochables” que d’être à la fois juifs et homo, cela risque d’être très difficile à trouver…

    • Juif et homo… et de gauche ! à mon avis, ça doit se trouver ! Entre les sciences, la littérature, le show-bizz et les merdias, on doit avoir tout ce qu’il faut ! Seulement combien parmi eux trouveraient honorifique d’avoir son nom donné à une promo de l’ESM ?

  2. On devrait aussi débaptiser la promotion 1970-1972, dont le parrain, alors qu’il était président de la république qualifiait Israël de “peuple sur de lui et dominateur”

    • Pourquoi ? vous avez peur des froncements de sourcils du Crif ? vous tremblez devant la hargne d’un BHL ou les grotesques lamentations d’un Patrick Bruel ?

      Le général de Gaulle, puisque c’est bien de lui dont vous parlez, ‘était le dernier véritable Chef d’Etat français digne de ce nom, qui avait en lui un respect absolu de la France, de son peuple, de son Histoire… Le “Grand Charles”, malgré ses erreurs ou ses fautes (nul n’est parfait), reste le plus grand de nos dirigeants politiques français du 20e siècle, et qui a agi en soldat, et en véritable chef de guerre !

  3. Les procès en béatification republicains ne connaissent ni le pardon, ni la conversion.

  4. « Je ne dois rien au maréchal Pétain, mais je suis écœuré par le spectacle des hommes qui, dans cette enceinte, essaient de refiler à un vieillard presque centenaire l’ardoise de toutes leurs erreurs”, que reproche-t-on réellement à Georges Loustaunau-Lacau? Probablement son franc-parler et de n’avoir pas choisi son camps

  5. La ripoublique maçonnique ne reconnaît pas les véritables héros quand ils ne sont pas ripoublicains : c’est pour cela que sa (dés)éducation si peu nationale enseigne dans ses écoles une histoire falsifiée…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services