Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Une procession pour la protection de la famille

Une procession pour la protection de la famille

De l’abbé Alain Lorans :

Le lundi 3 février 2020, à la veille du vote au Sénat du projet de loi sur la PMA, la Fraternité Saint-Pie X organise partout en France des veillées de prière et des processions.

A Paris, l’église Saint-Nicolas du Chardonnet invite à une procession, de 20h à 22h, tous ceux qui ne veulent pas de la naissance d’enfants de père inconnu, nés d’un donneur anonyme qui ne donnera ni son nom, ni son amour, ni son temps à l’éducation d’un enfant, issu d’une insémination artificielle ou d’une fécondation in vitro.

Tous ceux qui rejettent ce « meilleur des mondes » où des enfants seront biologiquement et psychologiquement déracinés ;

Tous ceux qui pensent que la loi n’a pas à se mettre au service d’un prétendu « droit à l’enfant », mais qu’elle doit défendre le droit réel de l’enfant à avoir un père et une mère ;

Tous ceux pour qui la science n’a pas se soumettre à une idéologie qui nie de la réalité objective ;

Tous seront présents à cette procession contre la transgression.

Tous seront présents à cette procession pour la protection des enfants, pour le respect de leur environnement familial, pour la sauvegarde de la nature humaine – ni scientifiquement manipulée, ni légalement modifiée. Ils seront là pour une véritable bioéthique qui respecte et la vie et la morale.

Face aux graves menaces qui pèsent sur les générations futures, certains penseront que des prières et des processions sont des réponses dérisoires. Qu’ils se souviennent que le combat pour le droit naturel et divin est toujours un combat asymétrique. David était-il de taille à affronter Goliath ? Jeanne d’Arc était-elle de force à repousser l’occupant ? Non, mais sa foi lui donnait la force de bouter le doute, avant de bouter l’ennemi hors de France. Pour tenir bon, il faut se tenir droit. Douter, c’est lâcher.

Nous ne voulons pas entendre les enfants nés d’un père inconnu nous reprocher : « Vous saviez, vous n’avez rien fait, vous nous avez lâchement abandonnés, et maintenant nous subissons, sans pères ni repères. »

Cette procession sera une élévation des cœurs vers Celui qui peut tout. Sursum corda, haut les cœurs ! Habemus ad Dominum, nous le tournons vers le Seigneur !

Abbé Alain Lorans

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services