Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Une première communion à 101 ans

C'est l'histoire racontée par Paix Liturgique :

Rs20161011114530_donapenha2"« Je souhaite me dévouer au service des âmes. Comme saint Jean Bosco, je veux me consacrer aux jeunes. Ils sont l’avenir de l’Église. Plus que quiconque, ils ont besoin de Dieu et pâtissent des attaques du monde et du milieu dans lequel ils vivent. »

Ainsi s’exprimait l’abbé Domingos Sávio Silva Ferreira en février dernier, sur Facebook, deux mois après son ordination sacerdotale advenue le 12 décembre 2015, en la fête de Notre-Dame-de-Guadalupe, patronne des Amériques, et reçue des mains de Mgr Rifan, évêque de l’Administration apostolique personnelle Saint-Jean-Marie-Vianney. Appelée aussi « Campos », du nom du diocèse où elle est implantée, l’Administration SJMV est, à l’échelle diocésaine, l’équivalent d’une paroisse personnelle vouée à la forme extraordinaire du rite romain. Cette sorte de diocèse personnel pour la forme extraordinaire compte près de 35 000 fidèles et une trentaine de prêtres. Et l’abbé Silva Ferreira est le tout dernier prêtre issu de ses rangs.

Comme souvent avec le plan de Dieu, toujours inscrutable par nos intelligences humaines, l’abbé Silva Ferreira – dont le prénom est celui du bien-aimé disciple de don Bosco, saint Dominique Savio ! – voulait travailler avec les jeunes et se retrouve en fait aumônier d’une maison de retraite. Sauf que c’est une immense grâce qui l’attendait dans cet établissement dédié à Notre-Dame du Carmel : le salut de l’âme de Dona Penha, une pensionnaire de 101 ans.

Comme nous l’apprend l’agence ACI Digital dans un article du 28 septembre 2016 (à lire ici), Dona Penha a rejoint la maison de retraite l’an passé. Dans la chapelle de cette maison gérée par des religieuses, la Sainte Messe est régulièrement offerte aux pensionnaires. « Dona Penha a commencé par accompagner d’autres dames aux célébrations puis, un jour, a demandé à se confesser » raconte Josiane, une des employées. « L’abbé Silva Ferreira se rendit compte qu’elle n’avait jamais communié et demanda alors aux sœurs de la préparer à recevoir la sainte communion. »

Mardi 27 septembre 2016, cette femme de 101 ans a donc eu le privilège et la grande joie de recevoir pour la première fois la Sainte Eucharistie des mains du jeune aumônier. « Tous ceux qui l’ont accompagnée ont pu se rendre compte que c’était vraiment ce qu’elle voulait. Malgré ses 101 ans, c’est une personne très lucide. Elle a préparé et reçu sa communion de tout son cœur, témoigne Josiane. Ce fut un moment merveilleux qui nous a rappelé qu’il n’est jamais trop tard pour recevoir la Sainte Eucharistie et qui nous a confortés dans la foi. »

Cet événement à tous égards extraordinaires, à commencer par la forme de la messe célébrée par l’abbé Silva Ferreira, prouve que ni le temps ni le respect humain ne peuvent avoir raison de qui recherche vraiment Dieu. Au-delà des autres pensionnaires et du personnel ayant participé à la cérémonie, cette première communion dont les photos ont été publiées sur Facebook et partagées par des dizaines de personnes a eu un grand retentissement grâce à l’article de l’agence ACI, principale agence d’information catholique du monde sud-américain."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services