Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Une nouvelle dérive du “mariage” pour tous

En 2003, Elisabeth Lorentz, 48 ans, avait épousé un M. Holder, père d'un grand garçon de 45 ans, Eric Holder. Ensemble, M. Holder et Elisabeth ont eu une fille, qui a 17 ans aujourd'hui. Puis ils ont divorcé, en 2012. Eric Holder, de son côté, avait eu une fille, qui a aujourd'hui 22 ans, avant de divorcer également.

Et voilà qu'Eric et Elisabeth, après le divorce de celle-ci d'avec le père d'Eric, ont décidé de se marier. La raison:

"On veut se marier surtout pour protéger nos enfants, et pour protéger celui de nous deux qui reste en cas de décès", avait expliqué Mme Lorentz lors de l'audience au tribunal de Metz (Nord-Est), début juin."

Mais la justice ne l'entendait pas de cette oreille:

"Il y a un an, le procureur de la République de Metz avait interdit cette union en vertu d'un article de loi, qui dispose "qu'en ligne directe, le mariage est prohibé entre tous les ascendants et descendants légitimes ou naturels, et les alliés dans la même ligne".

Eric et Elisabeth sont donc allés à l'Elysée plaider leur cause, pensant avoir leurs chances puisque le mariage était désormais "pour tous". Hélas, fin de non-recevoir pour les tourtereaux en juin 2013, signée de la blanche main de François Hollande, sous la forme d'un rappel de la loi.

Et aujourd'hui, coup de théâtre, on apprend que finalement, ils vont pouvoir se marier. Eric va donc épouser la mère de sa soeur, puisque rappelons-nous, Elisabeth, sa dulcinée, a eu une fille avec le père d'Eric. (maux de tête, voir avec la pharmacie de garde).

Notre époque est stupéfiante, qui voit le droit satisfaire au jour le jour les desiderata de chacun. Ici, on frise l'inceste, en toute légalité. Les Français de demain ont du souci à se faire, car les confusions des lignées vont être telles qu'ils ne sauront plus qui ils sont ni de qui ils descendent. De plus, dans le cas qui nous occupe, on peut s'inquiéter pour la demi-soeur d'Eric, qui est aussi la fille d'Elisabeth: en cas du décès de son père (qui est aussi le père d'Eric), Eric pourrait devenir son "faux parent", puisque la loi est votée. Mon Dieu, pardonnez-leur, ils savent très bien ce qu'ils font.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services