Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

Une loi pour une éducation sans violence ? Fixer irrévocablement les hommes dans l’enfance, pour mieux les contrôler

Une loi pour une éducation sans violence ? Fixer irrévocablement les hommes dans l’enfance, pour mieux les contrôler

Ô vous qui avez été, êtes parents, vous ne le savez peut-être pas encore, mais vous avez été (êtes) coupables de violences éducatives ordinaires (« VEO ») vis-à-vis de vos enfants. Et ce n’est pas bien.

Les « VEO », c’est en effet une longue liste de comportements hautement répréhensibles : violences verbales (moqueries, propos humiliants, cris, injures…) ; violences psychologiques (menaces, mensonges, chantage, culpabilisation…) ; violences physiques (gifles, pincements, fessées, secousses, projections, tirage de cheveux, tapes sur les oreilles…).

Ce qui est le plus grave et le plus impardonnable, c’est que c’est « un véritable problème de santé publique » (sic !). Et la santé, l’Etat ne veut pas qu’on rigole avec.

Heureusement pour la santé de vos enfants, le Parlement veille. Des députés, emmenés par Maud Petit député MoDem du Val-de-Marne (photo), ont déposé en octobre 2018 une proposition de loi (n° 1331). Cette proposition de loi a deux articles. Le premier définit un nouveau droit pour les enfants à une éducation sans violence et, corrélativement, interdit aux titulaires de l’autorité parentale d’user de moyens d’humiliation tels que la violence physique et verbale, les punitions ou châtiments corporels, les souffrances morales.

Le deuxième prévoit des mesures de rééducation à la parentalité à l’usage des parents.

On pense irrémédiablement au génie de Tocqueville :

« Au-dessus de ces hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs dont ils emplissent leur âme, s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l’âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance » (La Démocratie comme despotisme).

Deux constatations quasi réconfortantes dans ce monde de dingues et une suggestion :

1ère constatation : les adultes autres que ceux titulaires de l’autorité parentale devraient avoir la possibilité d’user encore de mensonge, menaces, gifles et autres moyens de VEO à l’égard des enfants des autres.

2èmeconstatation : on aura peut-être le droit de taper ailleurs que sur les oreilles…

Une suggestion : au-delà d’une rééducation des parents, ne pourrait-on pas, en plus des formations pour laïcité, bienveillance, tolérance universelle, multiculturalisme, éducations sexuelles diverses, commémoration des divers génocides, commémoration de l’extermination des juifs pendant la deuxième guerre mondiale, commémoration du terrorisme, diversité et anti-racisme, éviter-les-aliments-gras-salés-sucrés et sauter-courir-cinq-fois-par-jour, lutter contre le harcèlement, égalité homme-femme, condamnation de l’esclavage, repentance de la colonisation et autres causes nationales de grande envergure, ajouter pour les élèves du primaire une petite formation à une éducation sans violence ? Il devrait quand même rester un peu de temps disponible pour apprendre les tables de multiplication….

Partager cet article

7 commentaires

  1. Plus l’Etat démissionne vis à vis des délinquants plus il s’immisce dans l’intimité de la vie des citoyens : Ceux qui ne voient pas la lente et progressive dérive totalitaire devraient changer de point de vue …

  2. Avec ce genre cet état d’esprit (et donc cette loi), les jeunes Français vont définitivement abdiquer et se laisser envahir/voler/violer/tuer par des migrants (pas toujours pacifiques).

    Parce que contrairement à nous, ces migrants ont été élevés à la dure (ils ont souvent dû se battre pour manger et survivre).

    Nos dirigeants sont vraiment des collabos soumis “aux intérêts étrangers”, comme l’a dit Dupont Aignan.
    Pauvre France.

  3. Voilà encore le mal qui nous ronge: un État qui s’occupe de tout.
    Les Gilets Jaunes doivent prendre conscience que l’État est dans une dérive étouffante.
    Il faut revendiquer moins d’État, moins de lois.

  4. Les frères 3 points avancent sans complexe.

  5. Madame Petit, j’espère que vous n’avez pas d’enfants à élever et à éduquer, parce qu’avec votre programme à la c.., vous allez tout droit vers une génération d’enfants futurs dictateurs, qui seront incapables d’accepter les autres parce que vous ne leur aurez rien apporté de solide et de cohérent : la fermeté, le respect dû aux autres (parents, fratrie, enseignants, employés subalternes…), la discipline, la sanction en cas de faute réitérée, la récompense en cas de succés, le partage ordonné et responsable, etc, etc…

    Une éducation bisounours – petites bougies – ballons gonflables – photos de chats – oui mon chéri mène tout droit à la catastrophe ! Il est révélateur qu’en France et en Occident, en l’espace de 2 ou 3 décennies, des pans entiers culturels et civilisationnels ont disparu corps et biens…

    Vu que cette loi imbécile va passer, je suis plus qu’inquiet pour l’avenir… et je ne vous surprendrai pas je pense qu’en vous disant que j’élève (enfin, j’essaie) mes deux chers enfants (11 et 9 ans) à l’ancienne, mais en y ajoutant beaucoup de preuves d’affection et de soutien !

  6. Elle est jolie la jeune véophobe!

  7. Ce genre “d’éducation” ou plutôt d’absence d’éducation cela crée des adultes imbuvables, vulgaires et mal élevés sous tous rapports.
    On est est déjà envahit dans toutes les sphères de l’État !
    Des Hollande, Peillon, Valls, Macron et consorts, la liste serait interminable.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services