Une enquête ouverte pour savoir pourquoi un bébé a pu survivre à un avortement sensé le tuer

Attention, c'est glauque car il s'agit avant tout d'un enfant, d'un petit homme : 

"Jeudi, le bébé né après une tentative d’interruption médicale de grossesse a passé des examens médicaux, au CHRU de Lille, rapporte le Courrier Picard. Atteint d’une malformation cérébrale, l’enfant est désormais inopérable à cause du produit utilisé pour mettre fin à la grossesse.

Injecté directement via le cordon ombilical, cette substance aurait entraîné l’apparition de taches sur la partie du cerveau de l’enfant qui n’était pas atteinte. « Selon les médecins, l’arrêt cardiaque a privé le bébé d’oxygène et cela rend notre enfant inopérable alors qu’avant, on aurait pu tenter quelque chose », a déclaré le père du nourrisson à nos confrères".

La question est clairement posée : pourquoi l'enfant vit-il alors que l'avortement devait le tuer?

Laisser un commentaire