Une église de militants LGBT passe aux anglicans revenus dans l'Eglise

Lu sur Riposte catholique :

"Une bonne nouvelle et un joli cadeau de Noël pour l’Ordinariat de Notre-Dame de Walsingham qui rassemble les anglicans ayant accepté l’appel de Benoît XVI à la pleine communion avec Rome : l’église Notre-Dame de l’Assomption
de Warwick Street (à deux pas de Piccadilly Circus) du diocèse de
Westminster, sera à partir du Carême à sa disposition sur décision de
l’archevêque de Westminster et président de la Conférence épiscopale
d’Angleterre et du Pays de Gales, Mgr Vincent Nichols. […]

Cette
nouvelle est d’autant plus réjouissante que cette église était depuis
2007, avec la bénédiction de l’archevêque de l’époque, le cardinal Murphy-O’Connor,
le théâtre des messes dites « de Soho », destinées aux communautés
transgressives londoniennes
. Pour autant, ce n’est pas la fin des messes
gays comme le titrent certains de nos confrères mais juste un transfert
à un kilomètre de là, chez les jésuites de l’église de l’Immaculée Conception de Mayfair.

[…] Née comme
un apostolat spécifiquement tourné vers les minorités sexuelles,
l’expérience de Soho était en effet peu à peu devenue une tribune pour
les revendications les plus ouvertement contraires à la doctrine
catholique et la vitrine des pires abus liturgiques
. […]"