Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Une commission d’enquête sur la polygamie

Lionnel Luca (mention insuffisante) vient de demander une commission d’enquête parlementaire sur la polygamie en France. Il explique à Nouvelles de France :

L "C’est simplement la suite de la mission parlementaire sur le voile intégral. Celle-ci avait évoqué la polygamie dans l’un de ses chapitres et nous avait montré que c’était un domaine sur lequel nous ne savions pratiquement rien ! Ensuite, il y a eu l’affaire de Lies Hebbadj, ce commerçant musulman de Nantes, qui a attiré l’attention des autorités car il vivait très largement des allocations familiales de sa femme et de ses trois « maîtresses », comme il dit. C’était la mise à jour d’une situation polygame de fait… […] Il s’agira de se donner les moyens de saisir les réalités de la France d’aujourd’hui, d’interroger les gens, les services administratifs, de comprendre pourquoi et comment, dans un pays où la polygamie est interdite, celle-ci peut malgré tout prospérer ! […]

Il y a une incompatibilité de logiciel entre le mode de vie polygame et les mentalités françaises, inscrites dans une république laïque aux racines chrétiennes. De ce fait, la polygamie n’a jamais été envisagée par notre loi – pas au-delà en tout cas d’une interdiction de principe. L’adultère existe, évidemment, mais il constitue une anomalie et pas une norme ; en outre, c’est un très fort motif de divorce.

Pour l’instant, en l’absence de loi précise, nous sommes en position de faiblesse par rapport aux polygames qui, chez nous, se doublent souvent de fraudeurs aux aides sociales. En France, on sait déjà que les polygames vivent en exploitant les failles de notre système social, mais pire, en exploitant des femmes […] Cela constitue une forme de proxénétisme, sans parler des abus de biens sociaux. Sans oublier la condition féminine bafouée – ce qui étrangement, ne soulève aucune protestation de la part des féministes professionnelles qui devraient pourtant s’alarmer. Nous pouvons aussi évoquer le problème de l’échec scolaire puis de la délinquance juvénile qui découlent de ce mode de vie incompatible avec nos valeurs, nos usages et nos mentalités. La polygamie est le parfait révélateur d’un échec d’intégration de certaines populations immigrées."

Partager cet article

6 commentaires

  1. Il semble que ses propos soient de nature à remonter sa moyenne trimestrielle…Serait-ce enfin le temps de se dévoiler la face?? Je n’ose croire que ce ne soit que basse manoeuvre politicienne…

  2. Mr Luca fait des découvertes que la majorité des Français a faites depuis belle lurette.Une commission pour caser des inutiles onéreux: génial ! C’est le système,impuissant en toutes choses qu’il faut foutre en l’air.

  3. Si seulement la polygamie n’était en désaccord qu’avec “nos valeurs”, mais la polygamie est contre-nature, et engendre de ce fait quantités de désordres.
    Quand à “l’ignorance” des politiques, on voudrait pouvoir en sourire…
    N’importe quel enseignant, à commencer par ceux qui démarrent en ZEP et autres zones paradisiaques (ce qui est le cas de la grosse majorité), est confronté à cette situation, qui apparaît sans fard tout particulièrement dans le primaire, révélant une forme d’esclavagisme qui ne dit pas son nom.
    Quand à 25 ans, une jeune femme a déjà 5 enfants, et est l’esclave de fait d’une première épouse qui en a 8, et la maintient volontairement dans l’illétrisme, comment peut-on fermer les yeux ?
    Les petits ne sont pas habiles à mentir, ils racontent en toute innocence ce qu’ils vivent (même s’ils sont conscients d’un danger, cela leur échappe)…
    et là, Messieurs du gouvernement, ne prétendez pas que vous ne savez rien quand la situation est acceptée, de fait, pour ainsi dire depuis toujours, mais est maintenant devenue des plus ordinaire !

  4. Légalement, la polygamie “pratique” est autorisée en France, avec notamment l’égalité entre enfants adultérins et enfants légitimes: on ne peut rien dire à un homme qui a une épouse et trois maîtresses, surtout lorsque toutes sont informées et consentantes, de même que l’on peut aller avec son épouse à des parties carrées. L’adultère a été dépénalisé sous Jacques Chirac, soi-disant pour ne plus encombrer les tribunaux. Et la polygamie d’origine étrangère est admise depuis une décision discrète du conseil d’État de 1984. À force de libéraliser les moeurs par la loi, il n’y a plus ni norme ni contrainte, c’est ce que voulaient la gauche, la droite de gauche, et la franc-maçonnerie. Nos chefs d’État montrent d’ailleurs l’exemple
    Ce député se paie notre tête

  5. On est en passe de départementaliser, dans la discrétion la plus totale, Mayotte où la polygamie est l’usage… alors jouer les vierges effaroucher me fait marrer!

  6. @ Christine,
    Très intéressant, et les mairies de gauche et le corps enseignant de gauche (bis) ne disent rien ?
    Ils les méprisent ou quoi ?
    => c’est ironique évidemment.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services