Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Une clef pour le redressement de l’Eglise

Tribune proposée par Pierre Moreau, au nom d'un collectif de fidèles et de prêtres (suite à celle-ci) :

"Alors que nous apprenons la démission d'un évêque mexicain mis en cause dans sa gestion d'une affaire de pédophilie, (cf VIS, 25 juin 2015), il est difficile de ne pas s’interroger à frais nouveaux sur la crise « managériale » vécue par un grand nombre de successeurs des Apôtres. C’est parce que le problème a été médiatisé que la discipline ecclésiastique s’est mise en mouvement. Malheureusement, l’anticléricalisme s’est nourri ou a été à l’origine des campagnes polémiques, fondées ou non ; pour autant il faut bien reconnaître que l’effet a été radical : les autorités vaticanes ont pris des décisions sévères et d’une efficacité redoutable.

La question de la gestion des affaires de pédophilie est véritablement un cas d’école car elle manifeste l’immaturité de bien des évêques ; et de leur grave irresponsabilité vis-à-vis des brebis les plus jeunes dans leur troupeau, victimes potentielles, de leurs collaborateurs prêtres, victimes collatérales blessées dans le regard porté sur eux, de la foule des non-croyants s’écartant encore plus loin des rives du salut. Avec Vittorio Messori, nous pensons que le relativisme moral post 68 est largement responsable de ce drame (cf. Il Corriere della Sera, 11/3/2010) et qu’il a pénétré de nombreuses institutions ecclésiales. Le modèle managérial épiscopal, au moins en Occident, emprunte largement à l’idéologie relativiste qui, en doctrine comme en morale, étend son règne en bien des séminaires et universités dites catholiques. La contestation de l’autorité, l’amoindrissement de la vérité, était le cadre dans lequel l’écrasante majorité des évêques de France a reçu ce que l’on a du mal à appeler leur formation. Certains, rares, ont résisté mais se sont fait mal. Les autres, sans se poser plus de questions, ont suivi le mouvement comme le tronc d’arbre descend la rivière. S’il faut reconnaître qu’ils sont restés fidèles à leur sacerdoce tandis que d’autres ont déserté, il est difficile de ne pas déplorer leur alignement sur une pensée unique, cette fameuse langue de buis, dont les mots clefs sont devenus les talismans de l’ethos ecclesiasticus modernus.

Que faut-il en conclure ? Il suffit que Rome donne un tour de vis et exige « sous peine de » pour que les évêques se ressaisissent. Dans les relations familiales, il arrive que les adolescents provoquent l’autorité, non pour la détruire, mais pour se situer vis-à-vis d’elle en adulte potentiel et partenaire. La bonne réponse est alors dans la fermeté et la tendresse. Ce n’est qu’une analogie. Mais le Père qui laisserait tout faire porterait une grave responsabilité : il porterait pour une part la culpabilité du naufrage de son enfant. Dans l’Eglise c’est la même chose.

Une question majeure reste en suspens : Si Rome serre la vis en ce qui concerne la pédophilie, qu’en est-il des affaires au moins aussi grave, voire plus, qui ont trait à l’avortement et au respect dû à Dieu dans les sacrements ? Les silences de certains couloirs de la Curie ou de tant d’évêchés, sans parler des administrations des conférences épiscopales – mais n’accordons pas trop d’importance à ces dernières -, pourraient alors parler plus fort pour qui sait entendre que les sirènes médiatiques hurlant au scandale après une déclaration pontificale politiquement incorrecte.

Dans son fonctionnement, l’Eglise doit se rapprocher d’une certaine « praxis » profane en rétablissant, comme le pape François vient de le faire, une autorité forte dans les domaines qui l’exigent et des sanctions proportionnées. Sans oublier la prière, et la conversion personnelle, il y a certainement là un point d’appui pour le relèvement de l’Occident."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez-nous à doubler l'audience du Salon beige!

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres et faites-les suivre à vos amis.

Ensemble, nous pouvons doubler notre capacité d'influence et d'action :