Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Médias : Désinformation

Une certaine pratique de la presse, responsable de la future petite guerre d’Algérie?

Lu ici :

"Depuis une quinzaine d’années, l’accumulation des signaux symboliques (sifflements de la Marseillaise dans des stades, incidents violents dans des métropoles comme Marseille ou Paris sous des prétextes divers qui n’ont souvent rien à voir avec la vie politique ou sociale française) ont donné lieu ces dernières semaines à des images fortes qui ont été vues par beaucoup d’électrices et d’électeurs et bizarrement occultées par certains journalistes. Lors du débat sur France info du samedi 28 novembre 2009, Edwy Plenel a déclaré avoir honte de son pays à propos de la remarque raciste lancée par un policier d’une Compagnie Républicaine de Sécurité à un étudiant de Sciences Po. En revanche il ne dit rien sur les voitures brûlées et les heurts des supporters avec la police pour célébrer la victoire de l’Algérie sur l’Egypte dans le quartier des Champs Elysées. Au contraire, il souligne le caractère pacifique et festif de ces évènements (…)

Dans le même ordre d’idées, les journalistes du Canard Enchaîné n’ont pas daigné écrire une ligne pour commenter l’attitude des bandes de banlieue qui sont à l’origine des violences de rue commises sans raison. Ils s’attardent à juste titre sur le « sale arabe » destiné à un étudiant issu de l’immigration mais se taisent sur la violence gratuite commise par d’autres jeunes issus de cette même immigration (…)

Un tel filtrage de l’actualité reflète une autocensure récurrente fondée sur un refus d’analyser les comportements déviants des individus qui ne sont pas du côté du pouvoir. Cette forme d’omerta médiatique est incomprise de la majorité silencieuse. Loin de défendre la démocratie, ces deux poids, deux mesures dans la morale politique faussent les grilles de lecture et alimentent les suspicions à l’égard de la presse (…)

Faire silence sur les actes de violence gratuite, qui sont pratiqués régulièrement par des jeunes de banlieue, revient à nier la réalité de risques de dérapage plus grave. La dégradation de la situation dans les zones urbaines est le premier jalon d’une crise majeure (…)

Les sentiments antifrançais et parfois anti blancs exprimés par ces actes de violence gratuite peuvent à terme dégénérer. N’en déplaisent aux bienpensants, ils ont déjà une résonance non négligeable dans l’opinion publique. Ce qui n’est pour l’instant qu’une série d’incidents peut se transformer en situation de crise en cas de dérapage et d’affrontements. Dans une telle perspective, il n’est guère souhaitable d’assister à un match entre la France et l’Algérie lors de la prochaine coupe du monde de football en Afrique du Sud. On imagine dès à présent ce qui se passerait dans les rues de Paris et de Marseille à la suite du résultat (…)

La petite guerre d’Algérie qui sommeille dans l’hexagone depuis une quinzaine d’années peut résulter sans prévenir d’un tel processus de division conforté par l’autisme de journalistes borgnes,  « ni responsables, ni coupables »".

Merci à HK

Partager cet article

1 commentaire

  1. Les journalistes, si veulent continuer à travailler, doivent participer à la ligne éditoriale de leur journal, qui elle-même, pour ce qui est SPQR et des autres grands quotidiens, est généralement dictée par les préfets, ceci dit il n’y a généralement pas beaucoup à tordre le bras des journalistes pour qu’ils suivent cette ligne – pour exemple, lorsque je travaillais au Dauphiné Libéré, les incendies de voitures n’étaient par mentionnés sur demande de la préfecture.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services