Quelques centaines de personnes bravent le froid pour les chrétiens persécutés

De Olivier Figueras dans Présent :

K"Combien étions-nous, ce mercredi soir, à avoir répondu à l’appel de Bernard Antony, soutenu par Mgr Aillet, et de Chrétienté Solidarité persécutions ? Cent ? Cent cinquante ? Difficile à dire… car certains partaient quand d’autres arrivaient [certains parlent de 300 à 400 personnes, NDMJ]. Par le froid qui soufflait sur ce parvis du Trocadéro, nous étions quoi qu’il en soit nombreux à être venus manifester notre foi, et notre soutien à nos frères persécutés.

Catholiques, bien sûr, mais aussi orthodoxes et protestants, nombreux ont été les témoins ou les porte-voix à se succéder au micro – on ne saurait les nommer tous. Il y avait Joseph Fadelle, témoin de la persécution, du « prix à payer », qui frappe le musulman converti, Christophe Bilek, l’abbé Olivier, de la Fraternité Saint.jpgerre, beaucoup de convertis, des religieux, et un évêque copte, Mgr Athanasios.

LIl y avait surtout la foule des anonymes venus prier, venus soutenir leurs frères dans la foi, leurs frères anonymes dont seule la persécution fait retentir le nom jusqu’à nous, l’écrivant parfois, l’écrivant souvent en lettres de sang. Asia Bibi, bien sûr – mais combien d’autres ? de centaines, de milliers d’autres ? victimes de la persécution, principalement dans les pays islamistes. Une persécution qui, demain, peut nous atteindre, ici, chez nous, en France, si notre civilisation est atteinte durablement, et plus encore qu’elle ne l’est aujourd’hui, par des mœurs, des manières, un être qui n’est pas le sien, et veut aller à l’encontre du sien."

Photos.