Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Une bonne idée du gouvernement

La lutte contre l’excès d’éclairage public la nuit. Ce n’est pas de la première urgence, certes, mais c’est une mesure de bon sens : tenter de rendre à la nuit sa splendeur, freiner la pollution des cieux et cesser le mercantilisme et ses dépenses inutiles.

Lahire

Partager cet article

8 commentaires

  1. D’accord avec le début, mais juste une info pour la fin :
    ce n’est pas forcément une dépense inutile, car une bonne part de notre électricité venant du nucléaire, et une centrale nucléaire ne s’éteignant pas la nuit, il faut bien utiliser l’électricité produite pendant la nuit (d’où le système des heures creuses, du pompage de l’eau des barrages, etc.), car on ne peut pas en stocker autant, ni la vendre aux pays avoisinants qui sont aussi dans la nuit… Energie perdue pour perdue, ça ne coûte guère plus cher d’en faire de la lumière.

  2. Vous avez raison VR, ce qui coûte cher dans une centrale, ce sont les “accélérations” au moment ou on se met à produire plus. C’est la même logique qu’avec vôtre moteur de voiture. Cependant, il est à craindre que vôtre raisonnement ne soit que partiellement vrai, car produit-on la même quantité d’énergie la nuit que le jour, je veux dire, n’y a-t-il pas “accélération” au moment ou le soleil se couche? C’est peut-être un bête reflexe, mais j’allume ma lumière quand il fait nuit, tandis que le jour, rarement.
    Et puis ya certainement des milliers d’autres manières de gaspiller de l’énergie “en trop”.
    Par contre, petit rappel, les éclairages publics sont tout de même une bonne lutte contre l’insécurité, vas falloir bien réfléchir à ce qu’on éteint.

  3. Si on commence à éteindre les lumières, déjà que l’on a peur pour nos bambins et nos filles, sa risque d’être encore + dangereux.
    A moins que ce soit moi, qui soit trop pessimiste (mais dans le monde actuel, mieux vaut prévenir que guérir)
    [Non, mais filles et bambins devraient être couchés ou chez leurs parents aux horaires où les lampadaires seront diminués (23h-06h comme dans un petit village du centre). Lahire]

  4. il faut aussi parler des économies ridicules
    à Paris où les monuments ne sont plus ou peu éclairés: quelque chose de contre-productif pour le tourisme

  5. Oui, devrait et c’est bien sa le problème, la majorité des jeunes sortent et il faut prendre en compte cela.
    C’est malheureux mais il le faut pour leur sécurité.

  6. N’oubliez pas que les casseurs ont pour habitude de démolir les réverbères avant de se livrer à différents pillages et méfaits. Ne pas éclairer les rues n’est pas nécessairement une bonne idée de nos jours.

  7. Mais au fait, parlons-nous des réverbères ou d’autres éclairages?

  8. Vince dit :
    “Et puis ya certainement des milliers d’autres manières de gaspiller de l’énergie “en trop”.”
    En rechargeant des voitures électriques par exemple ? Avec cette problématique de l’énergie nucléaire qui produit “trop” d’électricité, il me semble que nous pourrions optimiser bien des choses, je suis tout à fait d’accord avec Vince.
    Certes cela modifierait un certain sens de l’économie, ne serait-ce pas là la base du problème ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services