Une autre planète, au coeur de la France

Extrait de l'article du Monde consacré au lycée du Cheylard, en Ardèche, où depuis 5 ans aucun bachelier n'a échoué au bac ES, où depuis trois ans 70% l'obtiennent avec mention et où, en 2008, les élèves des quatre classes de terminale (S, ES, L et STI génie électrotechnique) ont réussi un 100% au bac. Ce qui vaut à ce petit établissement (357 élèves) une deuxième position du classement national publié en avril par L'Express :

C "Le Cheylard est à "plus de 500 virages" de la vallée du Rhône, disent ceux qui ont compté. Plus d'une heure de route tortueuse et voici un bourg industriel (environ 3 500 habitants) niché dans les montagnes du nord-ouest de l'Ardèche. Une petite société bien enracinée autour de la vie paysanne et de trois grosses entreprises à capitaux familiaux ; un monde resté à l'écart de la France mondialisée et métissée ; un microcosme qu'aucune vague d'immigration n'a jamais atteint. "Une autre planète", "une île" : ce sont les mots des professeurs du Cheylard pour décrire leurs conditions de travail."

Relation de cause à effet ?

"La commission de discipline du lycée ne se réunit jamais. Partout, dans le hall d'entrée, les sacs des élèves traînent par terre, apparemment en toute confiance. Les portiques de sécurité dont on parle à la télé, ça les fait donc "plutôt sourire". "Ça paraît tellement loin…", constate Elodie Lavenent, 35 ans, professeure d'anglais. "Nous avons des élèves entre guillemets "normaux"", ajoute Marie-Hélène André-Veglio, une jeune professeure de mathématiques. "On n'a pas les soucis de la vallée du Rhône, avec l'agressivité, les violences, dit le maire, Jacques Chabal (UMP). On a beaucoup moins de problèmes de drogue, un peu de fumette, c'est tout."

4 réflexions au sujet de « Une autre planète, au coeur de la France »

  1. Jean

    J’espère que la Halde réagira, car il est inadmissible que des Chances pour la France ne puissent profiter d’un tel contexte de développement ! De plus, le lycée et son type d’élèves actuels seraient gagnants, car la diversité c’est forcément une richesse.

Laisser un commentaire