Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / L'Eglise : L'Eglise en France

Une autre église, vendue par le diocèse, va être détruite

BvfCa se passe à Montceau-les-Mines : 

"« Les anciens du quartier reviendraient, ils pleureraient. […] C’est un nouveau morceau du quartier qui va s’en aller. » Jean-Claude Rey, habitant du quartier du Bois-du-Verne depuis 60 ans, est ému. La raison ? L’église, fermée depuis février 2011 a été vendue par le diocèse et devrait bientôt être détruite".

La population s'était pourtant mobilisée. La preuve par cette page ou encore ce texte livré in extenso :

"ON laisse pourrir l'église et tout le centre du quartier du Bois du Verne. Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.

La construction du quartier du Bois-du-Verne commença vers 1850 et l'ensemble église et école est construit en 1870-1871.
Bien au delà de l'aspect culte et religion, ce quartier, cette école et cette église symbolise la vie du monde ouvrier dans les mines, les luttes ouvrières et aussi le paternalisme des Chagot.

Et après, notre passé est notre passé et nous demandons à nos élus de le respecter et de conserver des témoins représentatifs (le quartier du Bois-du-Verne est certainement le plus représentatif parmi les plus anciens).

C'est notre patrimoine historique, social et humain bien avant d'être un lieu de culte.
Alors nos élus nous referont-il le même coup que pour la démolition du dernier chevalement de Puits à Montceau (puits Darcy). Vous vous souvenez, ON laisse pourrir la situation, ON feind de l'oublier, ON parle d'autre-chose, ON amuse le bon peuple et un matin nous nous apercevons que le Puits Darcy est tombé (c'était le dernier puits de Montceau).

Pour la chapelle du Bois-du-Verne … 
On Commence à la laisser pourrir doucement, prudemment (car ON a le temps) et ?
ON montre qu'on est des élus responsables, qu'ON est capable de prendre des décisions, qu'ON est des hommes (des VRAIS) et ON fait un effet d'annonce en disant qu'elle est dangereuse.
ON fait venir en grande pompe une presse complésente pour servir de "porte-voix" afin de montrer à la population qu'ON est pas des rigolos (Y-a une école à côté !)".

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

23 commentaires

  1. Cette église, avec cette petite cour, a beaucoup de charme en effet. On peut comprendre l’immense chagrin des anciens. C’est bien triste. On comprend aussi la déception des riverains qui décrivent fort bien la situation.
    Il faut sensibiliser les enfants de l’école voisine. Pour que la mémoire reste.
    Et que diraient les anciens des mines s’ils savaient qu’en plus il est question de travailler les dimanches: cruel pour les familles.
    Le progrès est en récession.

  2. Nous nous en souviendrons… pendant des siècles.
    La Révolution a fait détruire environ un tiers du patrimoine français. Nous en entendons parler rarement parce que cela dérange nombre de politiciens et de médias. Pourtant, églises, calvaires, châteaux et chapelle, … furent dévalisés et détruits pendant ces années noires et rouges de sang et de terreur. Et la mémoire étouffée resurgit.
    Les années les plus sombres de « notre » Histoire !
    Eh oui, quelque 220 années plus tard, bien des français s’en souviennent malgré la censure. C’est comme le génocide vendéen qui eut lieu à la même époque ou ceux des Arméniens de Turquie puis des juifs d’Europe, ils seront toujours présents dans nos esprits.
    Toutes ces églises détruites aujourd’hui par de nouveaux révolutionnaires qui se cachent honteusement derrière des apparences de droit ne savent pas qu’ils accumulent des méfaits dont la trace et la mémoire ne s’éteindra peut-être jamais. Ils seront cités dans le camp des années sombres, preuves historiques à l’appui et ne l’imaginent même pas, faute d’imagination sans doute.

  3. Oui mais si j’ai bien lu le Cal Burke que vous citiez l’autre jour, c’est de la faute des cathos si cela se produit…
    A la différence du Cal Burke, Pour moi, c’est de la faute de l’évêque du lieu qui ne fait pas respecter les droits de Dieu…
    Mais c’est ce que l’on appelle le cléricalisme… le Cal Burke ne veut pas voir d’où vient le problème. Le Pape François, lui, sait nommer les choses et les problèmes quand il parle des évêques d’aéroports, ce n’est pas encore le cas du Cal Burke… (HS: pourtant je l’aime bien quand il met ses surplis de dentelles! HS)

  4. Avant de se lamenter sur ce qui se passe aujourd’hui, il convient de remonter au début du film:
    – il n’y a plus de curé attitré là et l’on vend le presbytère
    -la messe a lieu de temps en temps, rassemble de moins en moins de monde; il faut aller dans les villages voisins, jamais le même, pour la messe,
    – le maire voit bien cela et cesse de s’occuper de l’église
    – celle-ci vieillit et se détériore
    – l’évêché n’a rien fait pour arrêter le processus
    – il vend ou laisse démolir.
    ITE MISSA EST !

  5. Nos politiciens sont à vomir, nous le savons, mais encore ne faut-il pas voter pour eux, l’avenir de ce pays passe par la volonté de ses habitants de souche à vouloir défendre leur identité, avec tout ce que cela sous entend.

  6. Comment un évêque pourrait-il vendre une église construite vers 1870 et que l’Etat s’est donc attribuée par la loi de 1905?

  7. Quelle tristesse de voir nos églises disparaitre.Que compte faire la municipalité sur cette emplacement, construire une mosquéee ?

  8. Et si on arrêtait de se plaindre des conséquences dont on chérit les causes ?
    Car si on détruit des églises, c’est avant tout par manque de pratiquants.
    Et les causes de la chute de la pratique sont simples : nous avons peur de donner nos enfants à Dieu, et nous avons peur d’évangéliser.
    Tant que les catholiques n’auront pas au plus profond de leur âme le désir d’annoncer le Christ, les choses ne s’arrangeront pas.
    Alors, de grâce, plutôt que d’épuiser votre énergie à réparer un bâtiment vide, travaillez à le remplir. Et alors, et alors seulement, on pourra réellement penser aux réparations.
    Mais franchement, c’est pitoyable (encore que minable serait sans doute plus approprié) de pleurer sur de vieilles bâtisses (aussi belles et symboliques soient-elles), tandis qu’à côté de ça nous conspuons allègrement tant le musulman immigré que l’athée de souche, alors que ce sont précisément vers eux que le Christ nous envoie.

  9. Annonce de la conférence de Florian Rouanet du 25 octobre 2013 !
    “Les méfaits de De gaulle et du Gaullisme” :
    http://florianrouanet.wordpress.com/2013/10/26/les-mefaits-de-de-gaulle-et-du-gaullisme/
    Sujets abordés :
    Capture au fort de Douaumont, entre-deux-guerres, conflit Pétain/De Gaulle, guerre civile franco-française, Ve République, France coloniale, forces juives, doctrine et actualités…
    Toutes autres interventions :
    https://www.youtube.com/playlist?list=PLsM4lSiFTxkd0j0g-Lh1InXTj6E9Sof2S

  10. Bien des situations nous attristent.
    Vous voulez garder votre Eglise, évangélisez donc autour d’elle. Il y a 2000 ans que cela se passe ainsi, elle n’est que nous.
    L’Eglise est d’abord un lieu de culte. Se contenter d’en faire un ersatz culturel est insuffisant. Seuls les grands site peuvent résister un temps à une telle acceptation.
    Oui nos communes ne remplissent pas les devoirs résultant des vols commis par la puissance publique.
    Oui le chrétien a déserté son devoir de sanctifier le jour du Seigneur.

  11. Rome devrait relever immédiatement ces évêques qui ignorent le patrimoine catholique des diocèses dont ils ont la charge.

  12. Il n’y a pas assez de lieu de culte pour célébrer des offices dans leur forme traditionnelle, pourquoi ne pas faire comme pour l’église de Saint Martin des Gaules à Noisy-le-Grand (94) en 1997, la déconstruire et la reconstruire sur un terrain où dans les environs il y a des croyants qui sont en manque de tels lieux ?! Bien sûr un terrain acheté ou donné, pas avec un bail anhypothétique. (quoi que… cela ce fait pour des mosquées ou synagogues)
    Suis-je en plain rêve de penser ça ?!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Noisy-le-Grand#Catholicisme (allez au paragraphe Catholicisme)

  13. La destruction de ces églises est le symbole de la volonté de détruire l’Eglise catholique.

  14. Il est bien connu que mieux qu’une guerre, un maire (aidé par ses amis promoteurs avides) peut très rapidement défigurer une ville, son pouvoir est exorbitant et quand on voit la qualité de l’architecture qui remplace les bâtiments détruits, on peut se lamenter en se disant tout ça pour ça !

  15. Si déjà les évêques laissaient les communautés Ecclesia Dei prendre en charge quelques églises, on pourrait au moins en sauver quelques unes.
    Mais non .. tout sauf permettre aux tradis d’être visibles …
    Et même si je n’apprécie pas la Fsspx, je trouve inadmissible le fait qu’on les empêchent souvent d’acquérir des biens d’église.

  16. Mais surtout il faut financer les obscènes LGBT ,GAYPRIDE, FRAC et tutti quanti….
    Là ça ne manque jamais de fric

  17. Faut-il rappeler ici les liens de certains évêques français avec la franc-maçonnerie ?
    Le numéro de Franc-Maçonnerie Magazine daté de septembre-octobre 2013 consacre un dossier aux relations entre l’Eglise et la franc-maçonnerie. Le magazine en profite pour livrer trois noms de prélats français ouverts au dialogue avec elle « comme Mgr Thomas, ancien évêque de Versailles, Mgr Barbarin, évêque de Lyon, ou encore Mgr Ricard, évêque de Bordeaux, qui participa à une Tenue blanche fermée.
    http://effondrements.wordpress.com/2012/08/26/les-francs-macons-sont-ils-des-demeures-des-affairistes-ou-des-satanistes/#comment-10248

  18. Les choses ne se font pas ouvertement et brutalement comme pendant la Révolution ou les guerres du 16 ème siècle ou les guerres du 20 ème siècle. Tout est dans le pourrissement des situations. Les observateurs guettent ce qui se passe ; là où le troupeau est actif, vivant, énergique, fervent, on n’ose pas attaquer. Là où le troupeau est dispersé, atomisé, éparpillé, affaibli, on porte l’estocade.

  19. On aurait pu au moins en faire une bibliothèque ou quelque lieu culturel pour préserver le bâtiment.
    Mais le vrai problème est bien: comment convertir les français au catholicisme.

  20. La lecture de cette information me consterne :
    Il se trouve que je connais ce dossier depuis plusieurs années, de par ma fonction d’économe diocésain de ce diocèse.
    1) Cette chapelle de quartier, construite par les houillères, n’est pas propriété de la ville, car n’était pas propriété de l’Eglise locale en 1905. La mairie n’y est donc pour rien.
    2) Dans les années 70, elle devint propriété du diocèse (de l’association dicoésaine d’AUTUN pour être précis), la ville n’en voulant pas,à l’époque, avec d’autres biens cultuels. Depuis ce temps elle a été régulièrement entretenue par l’association diocésaine, la dernière dépense datant de 2006, où le chauffage a été entièreemnt rénové et mis aux normes !(46 000 € environ, de mémoire)
    4) Malheureusement, trois ans après, en 2009 après la détection du problème et la pose de témoins, ce fut le constat sans appel d’un mouvement d’écartement des murs qui mettaient réellement la structure en danger, au point d’arriver à un arrêté de péril par la mairie et l’interdiction justifiée de ne plus utiliser l’édifice, suite à certaines chutes de plâtre de la voûte.
    5) Devant ce constat, nous avons évalué la situation : le nombre de fidèles réguliers faible, la grosse charge financière pour la remise en état, qui nécessitait quasiment la démolition-reconstruction sans assurance que le terrain ne bougerait pas à l’avenir, (présence de galeries de mines, la proximité d’une salle paroissiale à 50m, aménagée en chapelle depuis, ont fait que nous avons opté pour la démolition, entièrement financée par le diocèse également. A ce jour l’associaiton diocésaine d’Autun n’a pas touché un centime de qui que ce soit.
    Le sol devrait en effet être vendu à la commune pour en faire un jardin public mais ce n’est pas fait encore… , les vitraux ont été démontés proprement et pour certains seront reposés dans une autre chapelle de Montceau appartenant à un particulier, maitre verrier.
    le mobilier a été réutilisé dans d’autres lieux de culte.
    la chaudière est à vendre !
    Mon seul regret est de ne pas avoir fait ausculter l’édifice plus tôt, ce qui aurait peut-être évité les dépenses de 2006.
    Encore une fois les conseilleurs et donneurs de leçons ne sont pas les payeurs !…
    [C’est aimable d’apporter cet éclairage.
    JL]

  21. eljojo, vous avez raison : oui, on détruit des églises de pierre parce-que nous n’annonçons pas Jésus-Christ, en France, devenue terre de mission. Et là, tous catholiques confondus, nous avons peur et nous n’avons pas trouvé comment annoncer aujourd’hui La Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à nos contemporains, les athées de souche et les musulmans et les juifs et les païens. Nous ne laissons pas les Coeurs Unis de Jésus et de Marie nous enflammer de l’Amour Divin.

  22. En réponse à Gran je suis tout à fait d”accord pour donner des églises à la fraternité saint Pie X ces lieux sacrés continueraient la mission pour laquelle elles ont été construites souvent grace à la générosité des fidéles et elles retrouveraient la messe de leur consécration.A Paris c’est bien la solution qui a été trouvé pour que la chapelle Notre Dame de Consolation puisse rester le lieu sacré à la mémoire des victimes de l’incendie du Bazar de la Charité.

  23. Vatican II a fait un telle courant d’air,qu’il est difficile de savoir ou l’on va,tout est mélangé alors les anti-Catholiques redoubles d’ardeur de destructions.que nous reviennes les messes SAINTES et respectueuses.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services