Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Une atteinte à la liberté d’expression…

Lu ici :

"Même en période estivale la liberté d’expression est malmenée.

Dans une vidéo tournée début mai 2009, notre ami Frédéric Laupies, rédacteur occasionnel de Nations Presse Info, nous informait de la profanation du petit cimetière d’Eygalières dans les Bouches-du-Rhône, durant le pont du 1er mai (voir ici).

Alors que la presse était restée totalement muette, nous découvrions avec effroi des tombes profanées, saccagées, des croix renversées et arrachées, et nous décidions alors de publier, tout naturellement, cette information.

En effet, comment peut-on  accepter, en se taisant, et donc banaliser des faits aussi abjectes et sordides ?

Mais, quelle n’a pas été la surprise de Fréderic Laupies de recevoir, en ce 10 août, la visite « officieuse » de deux gendarmes, sur la demande de leur hiérarchie, sans aucun cadre juridique. Ils désiraient connaître l’informateur de Frédéric sur ces méfaits.

En effet, d’après les gendarmes, le Maire d’Eygalières, René Fontes, aurait  été choqué par le contenu de la vidéo. Il aurait donc souhaité que nous cachions ces faits indignes. On peut s’étonner que cet élu ait pu faire preuve d’un tel manque de courage et d’un comportement aussi pitoyable. Il eut été beaucoup plus simple pour lui de joindre notre rédacteur, qui aurait bien volontiers échangé son point de vue. Mais il semble que M. Fontes ne soit pas un homme de dialogue et préfère intimider les honnêtes gens en leur envoyant les… gendarmes !

De bien curieuses méthodes pour un individu qui se prétend « démocrate » mais qui n’hésite pas une seconde à porter atteinte à la liberté d’expression. On se croirait revenu au temps de la Stasi…

NDLR : Il faut aussi savoir que  Michel Drucker et Dany Saval, Patrick Sabatier, Jean-Marc Thibault, Charles Aznavour, Alain Prost, et Charlotte de Turckheim, habitent à Eygalières et que Bruno Gaccio lui, y possède un restaurant. Alors est-ce pour ne pas gêner la tranquilité de ces « artistes » que  le maire n’a pas voulu médiatiser la profanation du cimetière ? That is the question…".

Partager cet article

3 commentaires

  1. Je ne suis pas de cette ville, et suis tout a fait d’accord avec vos propos. Il y a juste un petit truc qui me gène : sur le site de la commune, le nom du maire n’est pas René Fontes mais Félix Pelissier.
    http://www.communes.com/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/eygalieres_13810/

  2. Ce maire est très courageux. Il ne craint pas ridicule.
    Il est démocrate de plus, puisqu’il tente filter les informations.
    Il mérite une promotion à la légion d’honneur!

  3. Seb, Pelissier était l’ancien maire, le nouveau c’est bien Fontès.
    http://www.annuaire-mairie.fr/mairie-eygalieres.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]