Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Une association catholique « ultra-conservatrice » ciblée par les terroristes ?

Les terroristes qui ont frappé Bruxelles voulaient commettre d'autres attentats à Paris :

« Le parquet fédéral confirme qu'il ressort de plusieurs éléments de l'enquête que l'objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que c'est pris de court par l'enquête qui avançait à grands pas qu'ils ont finalement décidé dans l'urgence de frapper Bruxelles ».

Mohamed Abrini a été interpellé et a reconnu être l'homme au chapeau accompagnant les deux terroristes de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Les enquêteurs ont extrait d'un ordinateur, retrouvé dans une poubelle d'une rue de Schaerbeek, après le double attentat de Bruxelles, des informations indiquant que « d'autres pays européens » étaient visés par le même groupe terroriste. A commencer par la France. « La Grande-Bretagne est aussi évoquée comme cible potentielle. C'est dans cet ordinateur que le testament d'Ibrahim el-Bakraoui, un des terroristes de l'aéroport, avait été découvert. » Un dossier intitulé « 13 novembre », en référence aux attaques à Paris et à Saint-Denis, contenant un sous-dossier baptisé « Target » — « cible » en anglais —, aurait également été récupéré dans ce même ordinateur.

« Dans ce dossier, il est fait référence au quartier d'affaires de La Défense et à une association catholique ultra-conservatrice qui pouvaient constituer de nouvelles cibles. Mais il semble que ces objectifs ont été désignés avant les attentats du 13 novembre et n'étaient donc plus d'actualité. »

Abdelhamid Abaaoud, le coordonnateur des attaques parisiennes, avait lui-même confié à sa cousine Hasna Aït Boulahcen que La Défense était une de ses cibles prioritaires. Un plan du site avait été extrait des décombres de l'appartement de Saint-Denis.

Selon Céline Martelet sur RMC, il s'agirait de Civitas.

Partager cet article