Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Immigration

Un syrien parmi les Black Blocs en garde à vue

Capture d’écran 2018-05-03 à 07.08.45Parmi la centaine de Black Blocs en garde à vue, pour

  • « participation à un groupement en vue de commettre des violences et des dégradations »,
  • « participation à une manifestation en étant porteur d’une arme »
  • « violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique »,

on compte deux tiers d’hommes et un tiers de femmes.

Une soixantaine a entre 18 et 28 ans, une vingtaine entre 28 et 38 ans et cinq entre 38 et 57 ans.

5 personnes sont de nationalité étrangère : une Colombienne, une Suisse, un Syrien, un Allemand et un Belge.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Et ces motifs de garde à vue ne sont pas suffisants pour légitimer des condamnations? Le “black bloc” a-t-il un statut d’association, qui pourrait être dissoute? Ou est-ce seulement un groupement de fait, contre lequel aucune sanction n’est possible? (je penche pour la deuxième hypothèse, mais je n’ai pas trouvé de confirmation).

  2. L’ Internationale des idiots utiles.

  3. Il va vraiment falloir que nos gouvernants, et surtout nos parlementaires, se disent qu’il est grand temps d’adapter nos lois à la situation actuelle et à la réalité des faits !
    Ras l’bol de ces précautions morales, ces hésitations verbales, ces circonvolutions juridiques ! Nous vivons tous les jours sous la menace d’agressions de plus en plus violentes, il est urgent de penser d’abord aux droits des victimes !
    Tous ces salopards de gauchistes ne subissent que de peines légères à cause des petits juges progressistes (quand ils ne sont pas gauchistes eux-mêmes), ce qui aboutit à un sentiment d’irresponsabilité et d’impunité pour les “malfaisants”…
    Je suis révolté par l’attitude des soit disant responsables de la Police et de l’Intérieur : vous avez entendu comme moi ! Cette lopette de Collomb n’a pas osé donner les ordres qu’il fallait, de peur de se retrouver avec 200 ou 300 bléssés à l’hôpital…
    On croit rêver !
    1) le rôle des forces de l’ordre est de mettre fin aux désordres, ils sont même payés pour cela !
    2) dire que l’on ne veut pas envoyer des gens à l’hôpital est le plus sûr moyen d’encourager tous ces casseurs à casser encore plus !
    Et dans tout ça, nous, pauvres couillons de la Manif pour tous, avec nos beaux défilés dans le calme, sans une vitre brisée, ni une seule voiture abîmée… on est que des amateurs !
    Je vais arrêter là mon commentaire, je sens que la colère m’étouffe !

  4. Et il va être renvoyé dans son pays le syrien? Non, il ne risque rien.

  5. @ C.B.,
    si le black bloc est une association et qu’on le dissout, il se reconstituera sous une autre appellation. Et pour bien faire, il faudrait aussi dissoudre le NPA, la France Insoumise, Sud et la CGT…

  6. @irishman :
    “1) le rôle des forces de l’ordre est de mettre fin aux désordres, ils sont même payés pour cela !”
    Je ne sais pas dans quel endroit vous vivez (moi en hexagonie) mais les forces de l’ordre que je connais (personnellement ou en général) sont payés pour m’arrêter quand je défends Dieu, la France, la famille ou la Vie (je sais c’est mon plus beau profil : https://www.20minutes.fr/societe/1282142-20140127-20140127-jour-colere-comment-police-justice-organisent-250-gardes-a-vue-a-paris) ou pour me mettre des amendes sur la route ou bien pour bombarder des états souverains.

  7. D’ailleurs ça ne m’étonnerait qu’à moitié qu’il y ait des policiers parmi ces black blocs (je sais c’est gratuit mais ça fait toujours plaisir).

  8. Pour une fois qu’il y en a un qui essaye de s’assimiler, vous n’allez pas chipotez!

  9. Merci Irishman.
    La colère m’étouffe aussi.

  10. encore heureux que ce syrien n’ait pas égorgé un crs un passant ou violé une mémé dans un couloir

  11. @irishman
    Vous êtes à côté de la plaque.
    Les Black blocs sont des milices gouvernementales.
    Sous cet éclairage vous comprenez mieux ?

Publier une réponse