Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Un syndicat de police dénonce la passivité imposée aux forces de l’ordre par le gouvernement

Objectif politique : laisser faire pour discréditer les mouvements sociaux.

La charge est inattendue. Sur France Info, le secrétaire général du syndicat policier majoritaire Alliance, Jean-Claude Delage, s'est interrogé sur les consignes reçues par les policiers pendant les manifestations. Il s'interroge notamment sur la passivité imposée aux forces de l'ordre lorsque des casseurs sont en action. 

Pourquoi les CRS n'interviennent-ils pas plus rapidement lorsque des groupes de personnes s'en prennent à des vitrines ou des équipements publics? Selon le patron d'Alliance, les policiers ne font qu'obéir aux ordres. 

"Lorsque vous voyez des casseurs détruire les vitrines, saccager des panneaux publicitaires, se servir des tubes néons à l’intérieur pour attaquer les forces de l’ordre et que des policiers mobilisés sont en face d’eux et qu’ils doivent attendre une heure en face d’eux pour intervenir (…) on se demande bien pourquoi.​"

Celui qui appelle les policiers à manifester contre "la haine anti-flics" le 18 mai l'assure: "les policiers veulent interpeller les casseurs". Et d'ajouter: 

"L’Etat doit prendre ses responsabilités, ne pas nous laisser attendre des heures face à des casseurs identifiés, qu’on pourrait même peut-être préventivement assigner à résidence dans le cadre de l’état d’urgence ou interpeller."

Pour Alliance, la stratégie de laissez-faire du gouvernement n'a qu'un objectif, jeter le discrédit sur l'ensemble de la mobilisation contre la Loi Travail" (suite). 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il peut avoir raison concernant les motivations du gouvernement ?
    Mais est-ce que ce syndicat est de gauche ?
    Et est-ce que les lois et le tribunal médiatiques ne rendent pas simplement impossible le maintien de l’ordre en situation tendue ?

  2. En revanche, aucun syndicat de police n’a dénoncé l’activisme effréné qui leur a été ordonné lors des manifpourtous !
    Là, ils en ont bien joui de pouvoir gazer (même des enfants !) et taper impunément sur des innocents désarmés !

  3. Les videos démontrent bien la véracité des dires du secrétaire général du syndicat policier majoritaire Alliance, Jean-Claude Delage. Et cela en est particulièrement choquant.
    On a l’impression que le gouvernement tient à humilier les forces de l’ordre. Il n’avait pas cette attitude quand il leur demandait de gazer à profusion des enfants de la manif pour tous, qui ne souhaitaient qu’une chose, que l’on ne crée pas artificiellement des bébés orphelins pour le bon plaisir d’un adulte égoïste.
    Cela dit, il y a police et police. Ceux qui ont arrêté un certain général à Calais étaient à bannir. Comme ce haut gradé de la police impliqué dans la drogue :
    https://youtu.be/LDzajKjFbzA
    Mais peut être était-il de mèche avec ceux qui sont au pouvoir et qui semblent être d’une grande cupidité ?
    En attendant, Cazeneuve n’a toujours pas dissolu les groupes violents d’extrême gauche alors que comme le lui rappelait Gilbert Collard, une loi le permet :
    https://youtu.be/FSr5aNolob4

  4. La police n’a qu’à prendre l’initiative d’intervenir MEME si elle n’en a pas l’ordre !
    Je suis certain qu’on va lever des lievres et que les Juges vont se trouver à des cas de conscience embarrassants !
    Qu’on foute le pouvoir socialo dans la m….e !!!

  5. Une simple explicitation: “Collusion avec l’adversaire” de l’ordre et du bien public, autrement dit : Trahison !

  6. Dans l’émission C dans l’air, J.C Delage ne l’a pas expliqué ainsi, il a parlé du syndrôme Malek Oussekine, sous J. Chirac.
    On pourrait rajouter le syndrôme des deux adolescents tués par une décharge électrique dans un local EDF avec un panneau:”ne pas entrer, très dangereux”, dans lequel ils s’étaient cachés pour échapper à la police; ainsi que Rémi Fraisse et le jeune qui a perdu un œil dans des circonstances pas encore très bien élucidées, dont les manifestants accusent les policiers.
    A chaque fois qu'”un jeune” meurt ou est blessé au cours d’affrontements avec la police, les banlieues s’enflamment et les gouvernements LRPS reculent; “les jeunes” le savent bien.

  7. Et les ordres contre LMPT c était quoi cher “chevalier policier syndicaliste” : frapper au premier souffle…

  8. Du verbiage inutile.
    En face des policiers se sont les milices du gouvernement, les petits protégés de Manuel Valls, les “antifas”, nommés ainsi par inversion des valeurs propre à la gauche pour désigner ses milices fascistes…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services