Bannière Salon Beige

Partager cet article

Scoutisme

Un scout nous a quittés : Jean-Marie Sorlot fondateur et chef de district du Chesnay durant 40 ans

CPeu de temps après l’Abbé Coiffet qui fut son aumônier au district de longues années, Jean-Marie Sorlot, a quitté « l’existence joyeux et plein d’abandon, comme un scout, après les vacances, s’en retourne à la maison. »

Après ses années de scout, il a fait parti des tous premiers à rejoindre le Mouvement des Scouts d’Europe, à Versailles, puis il créa en 1969 le groupe du Chesnay. Soucieux de développer à la fois la pédagogie scoute traditionnelle et de transmettre la tradition de l’Eglise en particulier dans sa liturgie, il a consacré la totalité de sa vie à l’éducation de la jeunesse par le scoutisme. Chef de groupe, chef de district, il avait aussi animé un temps les « foulards blancs » regroupant des routiers et des chefs qui assuraient un service à Lourdes auprès des malades en particulier lors du pèlerinage national.

Il avait aussi mis ses unités à disposition des organisateurs du pèlerinage de Pentecôte organisé par le Centre Charlier puis Notre Dame de Chrétienté pour servir en particulier les Chapitres Enfants. Les chefs et les scouts au foulard vert et jaune y maintiennent toujours ce service.

CLe groupe du Chesnay a permis à de nombreux jeunes de vivre un scoutisme authentique et donné une soixantaine de vocations à l’Eglise. Son grand cœur lui a attaché beaucoup de ses anciens qui revenaient souvent le voir. Scout toujours, son baussant l’a accompagné jusque dans sa chambre d’hôpital. Et il a eu la Grâce d’assister quelques heures avant sa mort à la Sainte Messe célébrée et servie par deux aumôniers du Chesnay, entouré par des membres de sa famille.

Pour ses scouts comme dans ses fonctions aux Nouvelles Editions Latines, Jean-Marie Sorlot a ainsi œuvré toute sa vie AD MAJOREM DEI GLORIAM (Devise de Saint Ignace qu’il avait choisie comme fondateur du Chesnay).

Une messe de Requiem est célébrée à son intention le mardi 23 février à 19h15 à la Chapelle de l’Immaculée Conception (Versailles).

Les obsèques auront lieu à la Cathédrale Saint Louis de Versailles le samedi 5 mars à 9h15, suivie de l’inhumation au cimetière Saint Louis (8 rue Mgr Gibier, à Versailles).

Partager cet article