Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

Un saint pour internet : Saint Isidore de Séville

Un saint pour internet : Saint Isidore de Séville

En 2002, le service d’observation d’internet, promu par le Vatican, a mené une enquête et a choisi comme saint patron, le plus apprécié dans le monde des informaticiens, Saint Isidore de Séville né en Espagne au VIème siècle. Ce Saint devint le génie de la compilation en écrivant une oeœuvre encyclopédique admirable, “Etymologies”, et en donnant à son travail une structure proche du concept de la base de données, utilisé en informatique et dans l’Internet. D’autre part, il était en avance sur son temps et son œoeuvre constitua un pont culturel entre l’Antiquité et le Moyen Âge.

Le Pape Innocent III conféra à Saint Isidore le titre de “docteur de l’Eglise”. En effet la culture espagnole bénéficia de la lumière de sa connaissance qui lui permit d’émerger des âges noirs du barbarisme. Mais plus célèbre encore que son esprit exceptionnel, était le génie de son coeœur qui lui permit de voir au-delà du rejet et du découragement, la joie et l’ouverture possible.

Sa vie : quelques points de repère

C’est en cette fin du VIème siècle, en Andalousie, la province d’Espagne la plus ouverte aux influences de l’Orient et de l’Afrique, qu’Isidore est né et a vécu. D’une famille de chefs et de fortes têtes, il subit l’éducation de son frère aîné impliquant force et punition. Blessé par le traitement de celui-ci, il sombra dans un sentiment d’échec et de rejet. Jusqu’au jour où son attention se posa sur l’eau tombant sur le rocher où il était assis : les gouttes d’eau qui tombaient de façon répétée sans force semblaient n’avoir aucun effet sur le roc ; puis avec le temps elles finirent par user et faire des trous dans la roche. C’est ainsi qu’Isidore pris conscience que ses petits efforts vraisemblablement seraient payants dans l’apprentissage. Ils le furent, son amour de l’étude fit de lui l’un des esprits les plus érudits de son temps. Avant Charlemagne, Isidore est connu comme “le Maître d’école du Moyen Age”.

Il choisit la carrière ecclésiastique, et monta sur le siège métropolitain de Séville. Tout au long des 35 années de son pontificat, il assista aux luttes pour l’unification nationale de l’Espagne, succédant à l’invasion des Wisigoths. Après la conversion des Wisigoths de l’arianisme au catholicisme, il usa de son autorité pour réorganiser l’Eglise catholique. Il conseilla les princes, participa à l’affermissement de la royauté wisigothique.

Par ses écrits et œoeuvres, il a recueilli et transmis tout le savoir de son temps, linguistique, historique, culturel et scientifique mais aussi théologique et profane du Moyen- âge. Il a le souci permanent d’apprendre autant que d’instruire. Son œoeuvre connaîtra une diffusion extraordinaire aux siècles suivants en Europe entière.

Isidore meurt à Séville le

 

Partager cet article

1 commentaire

  1. Il était contemporain de Mahomet..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services