Un référendum sur le traité de l'UE ? Sarkozy dit non

Le président-candidat a de nouveau défendu ce matin sa promesse d’« en appeler au peuple » en cas de « blocage manifeste » sur un sujet ou une réforme :

"Le référendum, c’est le général de Gaulle qui l’a introduit dans nos institutions […] Ce n’est pas une arme, le référendum est une méthode qui présente un autre avantage qui consiste à dire à cette France qui souffre du fait de la crise (…) qu’elle aura la parole, qu’elle n’est pas exclue du débat, et qu’elle peut trancher un certain nombre de sujets quand il y a blocage manifeste".

Prié de dire s’il soumettrait à un référendum le traité européen visant à renforcer la discipline budgétaire dans la zone euro et critiqué par François Hollande, qui a promis de le renégocier, il a répondu : « non ».

"On peut parfaitement imaginer un référendum sur l’Europe, sur la monnaie unique par exemple (…), parce la question est parfaitement claire : voulez vous échanger le franc contre l’euro ? S’agissant d’un traité avec 200 articles ou 250 articles, je ne vois pas la question claire qu’il y aurait".

Et puis quand bien même on ferait voter le peuple comme en 2005, le gouvernement pourrait s'asseoir sur sa décision comme en 2008. N'est-ce pas M. Sarkozy ?

9 réflexions au sujet de « Un référendum sur le traité de l'UE ? Sarkozy dit non »

  1. Saint-Plaix

    Quelques petits rappels historiques sur la politique en forme de citations:
    – «La politique c’est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.» P. Valéry
    – «En politique, la question n’est pas tant de résoudre les problèmes, que de faire taire ceux qui les soulèvent.» Henri Queille (le recordman des gouvernements sous la quatrième!)
    Au vu de ces deux citations la conclusion s’impose par elle même : Sarkozy, par ses déclarations comme par son action, est très clairement un grand homme politique! Il est donc normal de le réélire toutes affaires cessantes.
    http://ripoublik.com/2012/02/sarkozy-bilan-et-retour-aux-sources-affiches/

  2. professeur Tournesol

    Sarkozy est pour l’usage du référendum à condition d’être sûr que les Français voteront oui. Mitterrand et Chirac ont au moins eu le courage de soumettre les traités de Maastricht et de Rome au choix du peuple.

  3. Papon

    Lorsque le president syrien organise un referendum, c’est une “mascarade”; au moins en organise-t-il un, lui. Ce n’est pas le cas de notre president sur un sujet aussi lourd de consequences desastreuses que le MES, peut-être la peur d’avoir à faire voter le peuple, decidement incorrigible.

  4. Robert Marchenoir

    “S’agissant d’un traité avec 200 articles ou 250 articles, je ne vois pas la question claire qu’il y aurait.” (Sarkozy)
    Ben… oui ou non, par exemple ? C’est encore trop compliqué ?
    On mesure l’aveu : nous avons imaginé une usine à gaz imbitable par quiconque afin d’enfumer toute opposition. C’est noté !…

Laisser un commentaire