Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Culture de mort : Eugénisme / Culture de mort : Euthanasie

Un rédacteur de l’Obamacare prône l’avortement systématique des “marginaux”

Quand on parle d'"eutha-nazis", en voici un d'un autre genre, le Pr Jonathan Gruber du Massachussetts Institute of Technology, qui a été l’une des chevilles ouvrières de l’Obamacare. (le blog de Jeanne Smits) :

"Le Pr Jonathan Gruber du Massachussetts Institute of Technology a été l’une des chevilles ouvrières de l’Obamacare ; c’est aussi un partisan de l’avortement. Mais pas pour venir en aide à la détresse des femmes, rapporte breitbart.com sous la signature d’Austin Ruse. Ce qui lui paraît intéressant dans l’élimination des enfants à naître, c’est le « ciblage » des enfants de familles ou de mères « marginales » – ceux qui les Américains appellent les « citadins pauvres », the urban poor. Ceux qui en naissant, auraient fait de la graine de criminels. Pour eux, l’avortement est un « bien social », a déclaré Gruber à plusieurs reprises au cours de sa carrière.

Bien entendu, c’est de l’eugénisme pur et dur. De science douteuse, de conscience nulle.
L’architecte de l’Obamacare a ainsi signé, en 1997, une étude tendant à démontrer que l’avortement légal avait à cette date épargné au contribuable américain la somme de 14 milliards de dollars en aides sociales, et évité nombre de crimes. Une position qui allait bientôt être reprise pour le grand public par l’auteur de Freakonomics, Steven Levitt, faisant un lien entre la légalisation de l’avortement et la chute de la criminalité 20 ans plus tard.
C’est cet eugénisme qui est à l’œuvre dans le « ciblage » – oui c’en est un – des quartiers noirs pour l’installation des avortoirs aux Etats-Unis : il se traduit par des taux d’avortement bien plus importants au sein de la population afro-américaine. Génocide ?
Peu de Noirs protestent mais ceux qui le font ne manquent pas de mordant : à quoi sert de se gargariser de la fin de l’esclavage si les enfants à naître noirs sont en tel danger de ne jamais seulement voir le jour ?
 
Jonathan Gruber est actuellement sous le feu de l’actualité pour avoir avoué que la rédaction complexe des  lois régissant l’Obamacare est une sorte de bénédiction, faisant accepter aux Américains ce que jamais ils n’auraient avalé en termes « transparents et clairs »."
 

Partager cet article

12 commentaires

  1. Ne serait-ce pas de l’eugénisme à la suédoise ?
    N’oublions pas que les Suédois l’ont pratiqué jusque dans les années 70. (une pale copie de ce qu’avait fait l’Allemagne et qu’eux faisaient en même temps, mais ont poursuivi, en moindre application mais similaire)

  2. Interdit de naître dans une étable ….

  3. On doit à Simone de Beauvoir cette sentence – grossier plagia de Tertullien à propos du chrétien – “On ne nait pas femme, on le devient”….
    Et l’on sait combien cette phrase a pu être travestie (c’est bien le cas de le dire!) au point de servir de caution à la théorie du genre!
    Le professeur Gruber devrait y réfléchir:
    “On ne nait pas marginal, on le devient!”
    Certes, il y a bien des “marginaux de souche”, mais l’immense majorité d’entre eux sont des victimes de la vie…
    Par ailleurs, même si on nous soule journellement avec cela, “l’ascenseur social” existe et Dieu sait l’énorme quantité d’argent et d’énergie qui y est consacré!!!
    Le résultat en est qu’on ne sait jamais, majoritairement, qui sera marginal un jour…et qui le restera!
    Personne, par exemple, n’est à l’abri aujourd’hui n’une perte d’emploi et d’une dégringolade sociale qui pourra conduire certains à la marginalité…
    Face à ce problème délicat le professeur Gruber devrait aller au bout de son raisonnement et éviter les risques: la généralisation de “l’Avortement POST natal pour Tous” imposé à toutes les familles!
    Au moins ce serait plus clair!
    Un peu de logique tout de même dans ce monde de brutes! Non?

  4. Nous n’avons plus qu’à attendre la réaction de Mme Taubira, elle qui se plaignait récemment que l’on risquait d’aller jusqu’à tuer les Noirs étatsuniens dès leur naissance.
    Va-t-elle défendre le droit des enfants à naître ou bien l’avortement ?

  5. Bonjour,
    Il me semble avoir lu quelque part que la fondatrice du planning(anti)familial justifiait déjà l’avortement par la nécessité de se débarrasser des noirs.
    Avec des arguments racialistes totalement assumés.
    Aujourd’hui, c’est un métis qui amplifie le massacre de ceux qu’il appelle ses frères; avant les élections.

  6. c’était dans l’idée originelle de Margaret Sanger, fondatrice du planning familial, qui visait les familles d’origine africaine et hispanique. Elle avait d’ailleurs opérer des rapprochements avec les ministres d’Hitler…

  7. Decidement Hitler a des heritiers, et pas seulementà Kiev…

  8. On peut se dire en tous cas que l’avortement de Madame Gruber mère aurait certainement été un « bien social » en nous évitant de connaitre ce sinistre individu qu’est Jonathan Gruber… [Mmmm, Duport, je me demande si c’est très catholique, ce que vous écrivez là, même si on a très très envie de vous rejoindre 😉 MB]

  9. Curieux ce relent de nazisme chez ceux-là mêmes qui se prétendent les champions du “camp du bien”; certains fantômes de Nurenmberg doivent bien rigoler….
    Ôtez à l’homme les princiopes transcendants du christianime et vous obtenez….une bête !
    Tant de morts pour en arriver là ?

  10. Souvenir scolaire, si Hitler n’avait pas été reconnu par son beau-père, il se serai appelé GRUBER comme sa mère. [ 🙂 MB]

  11. Tout ce que je souhaite à ce sinistre individu, c’est de se retrouver dans une de ces situations précaires pour qu’il comprenne le type d’attitude à avoir envers son prochain, et en particulier, ceux qui sont dans le besoin !!!

  12. Margareth Sanger, fondatrice du planning familial, prônait la même chose dans les année 30 (en ciblant en plus les handicapés)…
    Curieusement, après 1945 et la mise à jour des pratiques semblables chez les nazis, avec qui elle eut des relations, elle se fit plus discrète sur ce terrain-là…
    Notez que l’eugénisme est toujours sous-jacent chez ces gens-là :
    On commence par avorter… parce que c’est un amas de cellules… pendant les 3 premiers mois de grossesse… puis 6… puis 9. Maintenant, on va légaliser l’assassinat de bébé nouveaux-né comme “avortement tardif” (c’est dans le tuyau actuellement..). Prochaine étape (ça commence à poindre) : l’assassinant jusqu’à 7 ans puis c’est l’âge de raison donc la théorie du tas de cellules tient jusqu’à cet âge-là…
    Bref, quand la boîte de Pandore est ouverte, rien n’arrête plus le démon !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services