Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Un raciste est mort

Un raciste est mort

Lilan Thuram doit être content…

Ah mais non, car ce raciste est noir ! C’est l’ancien président-dictateur du Zimbabwe. Il s’est maintenu au pouvoir pendant 40 ans jusqu’à l’âge de 93 ans en bafouant toutes les libertés. Il a surtout mené une politique ignoblement raciste, et qui en outre a maintenu son pays dans une effroyable misère alors que c’est potentiellement l’un des plus riches d’Afrique. Mais comme c’était un racisme anti-blanc et que Mugabe était de gauche, alors Le Monde chante ses louanges.

Le racisme de Mugabe n’entre pas dans les petites cases de l’ancien footballeur Lilian Thuram, qui a déclaré dans la presse italienne :

« Il faut prendre conscience que le monde du foot n’est pas raciste mais qu’il y a du racisme dans la culture italienne, française, européenne et plus généralement dans la culture blanche. Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être. De toutes les manières, ce sont eux qui doivent trouver une solution à leur problème. Les noirs ne traiteront jamais les blancs de cette façon, et pour n’importe quelle raison. L’histoire le dit. »

Même la LICRA s’est indigné de ce propos mensonger, au nom de “l’universalisme républicain” :

il n’est pas possible d’essentialiser un groupe – en l’occurence « les Blancs » en le définissant globalement par des caractéristiques uniques qui vaudraient pour l’ensemble de ses membres. Surtout, ce serait un poison que de vouloir en permanence définir des individus en fonction de la couleur de leur peau car c’est précisément le piège tendu par les racistes. Cette assignation, qui crée un monde avec les « Blancs » d’un côté et les « Noirs » de l’autre, n’est pas acceptable si on prétend, comme souhaite le faire Lilian Thuram, combattre le racisme. La division de la société en groupes de couleur est une lourde erreur qui produira l’effet inverse au but recherché : celui d’une société fragmentée là où il y a urgence à réunir, à rassembler, à faire renaître un idéal commun.

La réalité est que Lilian Thuram est un raciste anti-blanc.

 

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique