Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Pays : Angleterre

Un prêtre dénonce la sous-culture de l’homosexualité du grand séminaire britannique

Un prêtre dénonce la sous-culture de l’homosexualité du grand séminaire britannique

Le père David Marsden, ancien tuteur de formation au séminaire britannique St. Mary’s à Oscott, en Angleterre, a voulu percer la chape de plomb qui couvre la tolérance, voire la protection accordée à l’homosexualité dans l’Église catholique :

« Je vous écris à tous pour vous demander d’agir et de prendre les mesures nécessaires pour réformer les trois séminaires restants en Angleterre. Les séminaristes orthodoxes [qui respectent le canon] et hétérosexuels méritent un séminaire exempt de sous-culture gay et de personnel de formation homosexuel. »

« Je pense qu’il est de mon devoir d’informer à présent les catholiques fidèles que le collectif homosexuel au sein de la hiérarchie qui a permis à McCarrick de fonctionner sans obstruction est toujours bien vivant aujourd’hui dans l’Église catholique en Angleterre et au Pays de Galles ».

Il a lui-même été démis de ses fonctions pour être entré en confrontation avec cette coterie. Il a été limogé en mai dernier par le recteur du séminaire, le chanoine David Oakley, parce qu’il avait recommandé à un séminariste ouvertement homosexuel de quitter le programme de formation. Le recteur lui a rétorqué que son évêque était « catégorique » sur le fait que cet élève resterait en formation,

« que ce n’était pas ainsi que lui-même et plusieurs évêques interprétaient l’enseignement de l’Église sur l’homosexualité »…

Le père David Marsden rapporte qu’un directeur spirituel du séminaire d’Oscott avait admis devant lui éprouver de l’attirance pour les jeunes hommes et que le chanoine David Oakley n’avait rien fait contre.

« Le recteur est conscient de ce fait mais semble incapable de se confronter avec cet individu. Il a pourtant même noté que les amis qui accompagnent cet homme pour les vacances, chaque année, sont également homosexuels »…

Un autre des directeurs spirituels du séminaire pense aussi que les prêtres homosexuels sont une excellente idée car ils peuvent servir plus efficacement la communauté catholique homosexuelle !

Le père Marsden précise que les archevêques de Birmingham (Bernard Longley) et de Westminster (Vincent Nichols) avaient été informés de ces problèmes à Oscott et « semblaient préférer les ignorer ». L’évêque du diocèse de Menevia, Mgr Thomas Burns (sacré par Mgr Cormac Murphy O’Connor qui, faut-il le rappeler, a été l’objet d’une brève enquête pour abus sexuels, en 2013, interrompue par le pape François lui-même) n’a, lui, jamais caché son approbation…

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique